Confusion
  • Éditeur: Robert Laffont
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 222112717X
  • Tags: roman, fantastique, jeune adulte, littérature jeunesse, roman d'amour,

Télécharger le livre Confusion gratuitement en français gratuitement

Grace, 17 ans, se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtre avec une tablette à stylo et du papier blanc, et qui est ce beau jeune homme qui la retient prisonnière ? Elle n'a aucune idéeMais quand elle met les méandres de sa vie sur papier, Grace se sent frappée par les vagues de souvenirs enfouis profondément en elle, il y a un amour désespéré pour Nat, et la lente détérioration de sa relation avec son meilleur ami SalBut Grace le sent, quelque chose manque toujours. Quelque chose qu'elle cache...

Cat Clarke

Cat Clarke

Nationalité : Royaume-Uni Né à : Zambie Biographie : Né en Zambie, Cat Clarke a grandi à Edimbourg puis dans le Yorkshire. Après avoir été écrivaine de non-fiction, Cat Clarke se consacre maintenant à la littérature pour jeunes adultes. Son premier roman, "Confusion", publié en janvier 2011, a connu un grand succès en Angleterre. Après "Cruelles" (encensé par The Guardian) et "Revanche" (préféré de la presse et des libraires français), publié en 2013 aux Éditions Robert Laffont, Cat Clarke poursuit avec succès sa carrière avec "A Kiss in the Dark". Il vit actuellement à Édimbourg, en Écosse, avec son épouse française. site : Ajouter des informations

Critiques

15-11-2019

Même pour Hunger Games, qui était parfait, j'ai trouvé un moyen de chercher la petite bête et de la trouver. Parce qu'il y a toujours quelque chose dans un livre qui nous dérange, nous chatouille. Mais maintenant... Où voulez-vous trouver le défaut dans le roman ? où voulez-vous critiquer ? où voulez-vous parler de ce qui manque dans le roman pour le rendre EXCELLENT ? Nulle part. Tu ne peux pas en parler, point final. Tout simplement parce que les réponses aux questions ci-dessus n'existent pas. Parce que ce livre est LE livre. Celui qui marque, celui qui est gravé, celui qui touche, celui qui touche, celui qui torture, englobe toutes vos pensées avant, pendant et après la lecture. Parce que ce livre est une bombe. Et encore une fois, le mot est faible.

14-11-2019

Mes attentes ont été comblées après avoir lu Cruel. Sinon, ce livre est réel, terriblement réel, touchant, touchant, touchant, touchant et touchant. La plume de l'auteur, cruelle et imposante, m'a littéralement transporté dans la vie de l'héroïne. Quant à la véritable identité d'Ethan... Chacun a sa propre opinion, mais je pense que c'est un personnage créé par le cerveau de Grace, son homologue masculin, qui lui a permis de la remettre sur les rails. Je pense que ce livre est le plus profond que Cat Clarke ait jamais fait. Celui qui vous donne envie de vous battre, celui qui vous donne de l'espoir, celui qui vous reconnaît le plus. Un vrai favori.

13-11-2019

Impressionnant, c'est ce que je pense. Ce livre m'a été offert pour Noël (sur ma recommandation bien sûr) mais je ne sais pas pourquoi, il est arrivé en retard à la librairie 3 semaines plus tard, c'était un signe ? Peut-être que je n'étais pas préparée à faire face à une tragédie pendant la période des Fêtes, alors je me suis sentie totalement préparée... et je suis loin d'être déçue... Vous croyez aux signes ? Je sais, ouais... Bref, concentrons-nous sur le livre : Grace Carlyle est une belle adolescente de 17 ans. Cependant, vivant dans un contexte familial peu fiable, étant donné que son père est décédé il y a quelques années et que sa mère est rarement à la maison, Grace manque beaucoup d'amour, ce qui la pousse trop souvent dans les bras des aventures d'une nuit... jusqu'au jour où il rencontre Nat (diminutif de Nathaniel) et pense enfin que tout va changer. Heureusement pour elle, elle est aussi entourée de son meilleur ami Sal, qui vit dans une famille "normale". Pourtant, on ne peut s'empêcher de se "fendre" les jambes et les poignets quand on ne se sent pas bien avec VIVA, c'est comme si c'était sa "drogue" ! Mais parviendrez-vous à trouver un certain équilibre dans les bras du Nat "franchement sexy" ? Le lecteur apprend tout cela à travers les yeux de Grace, où mieux dit, à travers les mots qu'elle trace chaque jour sur les feuilles de papier parce que, étrangement, Grace est emprisonnée par un certain Ethan qui lui apporte trois repas par jour, mais aussi tout ce dont elle a besoin... Quel kidnappeur serait prêt à faire cela et, d'ailleurs, qui est-il vraiment ? D'ailleurs, pouvons-nous être sûrs de connaître vraiment les gens qui nous entourent ? Un livre touchant et touchant, assez difficile à lire après coup (c'est pourquoi j'ai dit au début de ma chronique que la période de Noël n'est pas nécessairement le meilleur moment pour le lire, mais qu'il mérite vraiment d'être découvert). Très bien écrit, je ne regrette qu'une chose : qu'il n'y ait pas de suivi !

12-11-2019

Le premier mot qui me vient à l'esprit est : Wow ! Merde ! Ce livre est une sacrée gifle ! Quelle histoire ! Seulement des personnages impressionnants ! Des émotions incroyables ! C'est dans mon top 5 et je n'exagère pas. Le résumé déjà intrigant, c'est avec une certaine hâte que j'ai commencé le livre. Une jeune femme, enfermée dans une pièce blanche avec un "homme" qui ne veut du bien que pour elle et qui la "force" à écrire sur les méandres de sa vie. Je dois admettre qu'au début, j'ai cru que nous allions tomber dans une histoire qui raconterait l'histoire du syndrome de Stockholm. La fille qui aime son kidnappeur. Cependant, nous nous retrouvons face à face avec une histoire impressionnante, typique d'un adolescent incompris. Piégée dans une vie tourmentée - et c'est un euphémisme pour le dire - Grace raconte sa vie, ses moments les plus mémorables, essayant de comprendre le "pourquoi" et le "comment". C'est à partir de ce moment que l'adolescente prend conscience de sa vraie vie, des erreurs qu'elle a commises en pensant comme une adolescente rebelle. Elle réalise beaucoup de choses qui vont changer sa perspective, l'aidant à ouvrir les yeux. Certes, la vérité visuelle - avoir vu son amant avec sa meilleure amie dans des circonstances étranges et inattendues - l'a poussée à se donner une vie presque morte mais, heureusement, sa conscience décide de l'aider à se poser les bonnes questions et à lui donner une valeur qu'elle ignorait elle-même, à se relever de toutes les tragédies de sa vie. Il est difficile d'expliquer clairement ce que je pense de ce livre. Vous devez lire les lignes pour comprendre la vraie puissance de cette histoire. C'est oppressant MAIS nous devons passer par là, sentir les sentiments dépressifs de Grace, les comprendre. Batteur dans tout ce qu'il entreprend (soirée alcoolique, relation avec Sal et Nat), je me retrouvais parfois essoufflé, à tel point que je ne pouvais plus canaliser toutes ces petites joies que je trouvais FINALEMENT dans sa vie quotidienne. Liés à Nat par nécessité, nous étions pris entre savoir que Nat n'était pas sincère avec Grace et que ELLE, elle ne savait pas, perdue dans sa naïveté par l'homme qu'elle aimait. Notre regard extérieur peut être douloureux, terriblement douloureux, et quand le problème se révèle, je ressens presque un "soulagement" pour lui. C'est pourquoi j'ai béni Devon, ce petit retraité qui ressemble à un saint mais qui était le seul à être sincère, le seul à ne pas avoir menti sur tout cela. Je n'aurai qu'une seule critique à faire, une très petite... J'espérais la "chute" de l'histoire. Qu'il n'était pas dans une pièce blanche et que... (Je ne parle pas trop, au cas où j'en révélerais trop). Cette étape m'a semblé prévisible, mais heureusement elle n'a rien changé à ce que j'ai vécu tout au long de cette histoire. J'étais même content d'avoir eu ce bon pressentiment. Pour lire, si vous ne l'avez pas, achetez-le ! Remettez quelques idées en place !

11-11-2019

J'ai presque envie de dire "Dommage que ce ne soit qu'une opportunité"... Cependant, d'un autre côté, j'ai trouvé ce livre juste et parfait, profond et complexe, assez complet pour être autosuffisant. Je pense qu'une partie de moi, en fermant le livre, voulait simplement continuer à lire le stylo de Cat Clarke et suivre Grace, encore une fois, pour la soutenir à tout moment. Oui, je crois que c'est tout. Je ne veux pas laisser Grace derrière moi. Grace décide de se suicider. Elle quitte la maison avec une bouteille de vodka à la main, déjà très ivre. Mais rien ne se passe comme elle l'avait prévu. Au lieu de ne pas se réveiller, il se retrouve dans une chambre propre avec un lit et un bureau couvert de papier blanc et d'un stylo. Ethan se présente à elle. Grace se rend vite compte qu'elle est ici pour écrire sa vie, pour découvrir ce qui l'a poussée au suicide. Tous les jours, pendant son emprisonnement, Grace écrit, médite, pleure, sourit et se redécouvre. Mais où est-elle ? Que lui est-il arrivé ? En fait, tout ce que je dirais dans les lignes suivantes pourrait se résumer très simplement : "Allez vite à la librairie et demandez la confusion", non seulement parce que j'ai aimé ce roman et je vous le recommande, mais surtout parce qu'il vous convaincra sûrement ! C'est une lecture très attrayante, très intrigante. Nous nous posons des questions, nous cherchons des réponses et en quelques pages nous sommes dans le livre, plongés au cœur de l'intrigue. le roman dégage beaucoup d'émotions et suscite beaucoup d'intérêt. le lecteur est confronté à une héroïne à laquelle il n'est pas habitué, qui donne un charme supplémentaire au livre. Grace est une fêtarde, elle boit, elle fume, c'est le genre d'amie avec qui nos parents ne voudraient pas qu'on soit, en un mot ;) Au début, nous nous sommes demandé s'il est possible de l'apprécier, de s'y identifier. Mais le clic vient tout seul. Petit à petit, comme elle écrit, Grace nous apprend à la connaître, à la comprendre, comme elle apprend à se connaître elle-même. L'effet rétrospectif est très bien fait ! Atypique... Je pense que c'est un des adjectifs qui colle à la couverture[de skin:p] de ce roman. C'est étrange à dire[en plus d'écrire] mais on commence à la fin. D'abord on découvre ce qui ne va pas avec Grace et ensuite comment elle est arrivée là. C'était une phrase qui m'inquiétait au début, sauf que Cat Clarke gère parfaitement le feedback ! Le passé et le présent se mélangent et se combinent avec grâce, sans que le lecteur n'en perde un seul. Il n'y a pas de perte, vous comprenez rapidement où vous êtes : soit avec Ethan, soit dans la mémoire de Grace. Et l'histoire se déroule sous nos yeux. Fluide, pas de fausses notes ou d'inconvénients. Et quand vous laissez tomber votre roman pour dormir, ou juste pour suivre votre cours, le titre et ses personnages restent là, dans vos pensées. C'est un roman purement addictif et dérangeant, que nous aimerions pouvoir lire d'un seul coup, mais que nous apprécions à chaque pause car il nous permet de faire durer leur délicieuse expérience. J'aimerais vous parler des personnages, mais je ne peux pas. J'ai été très surprise par chacune d'elles : Grace qui m'a touchée, Sal qui est encore insupportable pour moi, Nat qui semble être le parfait petit ami... et Ethan, le doux et mystérieux Ethan. En fait, c'était l'un des autres atouts de Confusion. Ce roman nous apprend beaucoup sur les apparences. Ne faites pas confiance à quelqu'un qui vous sourit, qui sait se méfier, qui ne croit pas tout ce que vous entendez et qui apprend à faire confiance. EtA comme je l'aime, qui ne nous présente pas ce que tout le monde attend et qui joue avec les tabous, qui ose dire que les choses ne sont pas bonnes et qui ose l'écrire. Nous manquons un peu de ce genre dans la littérature et cela change totalement les histoires fantastiques, pleines de vampires, de loups-garous ou de quesaisjeencore. La confusion est un roman qui change, qui nous change ! Ce titre ne peut vous laisser indifférent. Cat Clarke a beaucoup de talent et j'espère pouvoir me plonger dans un autre de ses romans... dès qu'un autre de ses romans sera traduit en français :) Félicitations à la R Collection pour cette sortie !

10-11-2019

Wow... Typiquement le genre de livre que j'aime, qui me gifle au visage et laisse sa marque. Malgré cela, ma colonne vertébrale peut être plus courte que celle des autres favoris, car je vais essayer d'en révéler le moins possible. J'ai trouvé ce titre si plein de mystères et de surprises que je détesterais vous le révéler sans le faire exprès. Le résumé est assez attrayant et évasif (même si j'avais supprimé la référence à Nat, par exemple), je n'ai pas besoin d'y retourner. Dès qu'elle sait, alors, que Grace est découverte quand elle se réveille dans une pièce blanche, sans savoir où elle est ni pourquoi. Pour tuer l'ennui, il noircira les feuilles d'une table jour après jour. Au fil de son histoire, peu à peu, nous apprendrons à la connaître et ses souvenirs refont surface. Au fond, elle est probablement la seule à savoir pourquoi elle est enfermée... Au début, j'étais plutôt sceptique à propos de Grace. Elle ne m'a pas semblé très amicale et était presque un gros cliché sur les jambes : elle est sortie à des soirées où elle buvait trop, a fini par coucher avec un étranger, est rentrée chez elle pour crier après sa mère et parler de ragots avec son meilleur ami, les deux étaient des types d'émo-punk qui se sentaient nécessairement différents des autres enfants de son âge. Cela dit, petit à petit, j'ai pensé que ça marchait comme un charme, qu'après tout, elle et son amie, Sal, pouvaient être autre chose, quelque chose de plus. Elles se sont révélées plus travaillées, plus profondes que cela, et c'est avec un charme que j'en ai découvert de plus en plus sur ces jeunes femmes. J'aime les drames d'adolescents, comme Treize de Catherine Hardwicke, alors on m'a servi ici et j'ai dévoré ce livre avec empressement. Parce que par-dessus tout, je pense que c'est une histoire d'aller en enfer tout autant qu'une histoire de recherche d'identité. On peut dire ce qu'on veut, l'adolescence est moche. C'est dur, c'est intense, c'est douloureux, c'est en même temps une explosion de couleurs et de grands passages d'obscurité. Ici, nous trouvons parfaitement cette dualité, ces contradictions incroyables et épuisantes. Ce qui m'a fasciné dès le début, c'est le nombre de questions que vous vous posez dès les premières pages. Bien sûr, pour commencer : Où est-il ? Et pourquoi est-il ici ? Mais au fur et à mesure que les chapitres progressent, nous sommes confrontés à de plus en plus de questions, de doutes, d'éléments de réponses, de pièces d'un puzzle assez sombre que nous essayons de mettre dans le bon ordre. Quand nous pensons que nous touchons avec nos doigts la solution d'un mystère, elle s'estompe et un autre apparaît lentement, pour mieux nous capturer dans une spirale infernale et intense, en même temps que l'héroïne. Les conclusions viennent aussi lentement, pour devenir de plus en plus pressantes et finalement nous sauter au visage dans une fin totalement impressionnante. C'est une histoire qui m'a pris à cœur, tant dans ses thèmes (adolescence tumultueuse, sexe, addictions, trahison, automutilation, problèmes familiaux, ...) que dans sa manière d'être... Cat Clarke écrit avec une franchise totalement désarmante, et ne parle jamais de quoi que ce soit de quatre façons. Il met les pieds dans le jeu, n'hésite pas à utiliser, parfois, un langage plus grossier et grossier, met ses personnages dans des situations brutales et profondément douloureuses. Et il fait tout cela avec une facilité incroyable. Et d'ailleurs, j'ai senti une certaine douceur dans sa plume, quelque chose de délicat et de fragile, un peu comme ses personnages, peut-être. En tout cas, j'ai été très ému par son style, parfois aussi puissant et douloureux qu'une épée dans le cœur, parfois apaisant et doux comme une caresse. Je ne demande à lire que les autres titres de cet auteur, s'ils sont aussi bons que Confusion, ça sent comme un nouvel auteur favori... Confusion est un titre d'une rare beauté, où il est illuminé d'autant plus qu'il est caché dans une histoire d'obscurité oppressante. C'était un triste béguin, qui m'a fait pleurer et presque me blesser parfois, car certaines scènes sont très dures. Mais cela ne l'empêche pas de briller par sa force et l'intensité des émotions qu'il dégage. Je le recommande à ceux qui veulent lire "autre chose", qui veulent être secoués par une lecture un peu choquée, mais d'une qualité indéniable.

Cat Clarke

Robert Laffont

Fondées en 1941 par Robert Laffont, les Éditions Robert Laffont proposent principalement des biographies, des témoignages et de la littérature française et étrangère. De nombreuses collections composent son catalogue : "Livres", "Pavillons", "Réponses", "Autre lieu et demain" ou "Best-Sellers".