L'amour commence en hiver
  • Éditeur: Autrement
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2746732297
  • Tags: roman d'amour, traumatisme, culpabilité, arbres, deuil,

Télécharger le livre L'amour commence en hiver gratuitement en français gratuitement

"Je voulais juste me plonger dans ses yeux verts, entendre le son rythmique de sa voix, comme si ses mots étaient les notes qu'il avait toujours voulu entendre, celles qu'il n'avait jamais touchées, les mêmes sons de la vie. Dans le cas de son violoncelle, Bruno garde un talisman : un moufle, celui qui portait un enfant mort il y a vingt ans, Hannah a glissé dans sa poche un fruit pris dans l'arbre des oiseaux, que son frère Jonathan aimait jusqu'à leur passage, ils ne savaient rien de la mystérieuse chaîne qui les a menés les uns aux autres. Comment pouvez-vous vous reconnaître ? Nous devons encore croire aux miracles...

Simon Van Booy

Simon Van Booy

Nationalité : Royaume-Uni Né en 1975 Biographie : Simon Van Booy est journaliste, essayiste, éditeur et écrivain. Il écrit également dans la presse : New York Times, Daily Telegraph, Times, Guardian. Van Booy est le rédacteur en chef de trois volumes de philosophie, intitulés Why We Fight, Why We Need Love. Pour son premier roman publié en France, L'amour commence en hiver, il a reçu le Prix international Frank O'Connor de la nouvelle. Il enseigne à la Manhattan School of Visual Arts de Manhattan et s'implique dans le Rutgers University Early College Humanities pour jeunes adultes défavorisés. Simon Van Booy vit à New York. Van Booy a écrit deux recueils de nouvelles, La vie secrète des gens dans l'amour. Les essais de Van Booy ont été publiés dans des journaux du monde entier, notamment The New York Times, The New York Post, The Daily Telegraph, The Guardian, The Mail et The Times. Ils ont également été diffusés à la radio publique nationale. Les essais de Van Booy couvrent des sujets tels que la mode, l'alphabétisation, l'histoire, les voyages et la vie avec sa fille comme mère célibataire. M. Van Booy donne souvent des conférences dans des écoles, des universités et des bibliothèques aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Chine. Elle enseigne à temps partiel à la School of Visual Arts de New York et à la Long Island University, CW Post Campus. Il plaide en faveur de l'éducation comme moyen de réforme sociale et participe au programme REACH (Rutgers University Early College Human Resources Program) pour les jeunes adultes vivant dans des communautés mal desservies. son site Web officiel : Source : Rutgers University Early College Wikipédia Ajouter des informations

Critiques

22-10-2019

Nous adorons ce roman court mais intense ! L'auteur a été une révélation pour moi. L'histoire racontée aussi. Bruno est un célèbre violoncelliste qui voyage à travers le monde. Très seul, cependant, et volontairement. La musique est son refuge, sa liberté. Il écrit : "Quand je joue, j'ai l'impression de voler. Je suis partout, sauf dans mon corps. Sans musique, je ne serais qu'un prisonnier pris au piège. On sent le poids de son absence, celle d'Anna, son amie d'enfance tardive. Ce poids est concrétisé par les pierres qu'elle envoie, avec une carte postale aux parents de l'éternel enfant, depuis lors. Et elle garde son moufle dans son étui de violoncelle. Comme lui, Hannah, la deuxième narratrice, ne peut pas pleurer pour son jeune frère, Jonathan. Ces deux êtres perdus, persécutés et figés par la mort d'un être cher, finiront par se reconnaître, comme preuve lumineuse, dans le sombre chemin qu'ils ont suivi jusqu'alors. Ce texte plein de grâce et de nostalgie m'a submergé. J'aimais follement ces deux personnages, dont la douleur et la fidélité absolue à leurs proches les ont tant émus. Le style, tout en délicatesse et modestie, traduit poétiquement l'émotion qui émane de chaque instant de l'histoire. "Je voulais juste me plonger dans ses yeux verts, entendre le son rythmique de sa voix, comme si ses mots étaient les notes qu'il avait toujours voulu entendre..." Des notes d'une beauté infinie...

21-10-2019

Il y a des lamentations impossibles à réaliser par excès d'amour et de culpabilité mélangés ensemble. Puis nous construisons en nous une petite crypte dont les souvenirs obsessionnels gardent la flamme vivante.Simon van Booy, journaliste, essayiste, éditeur et écrivain anglais, dont la merveilleuse musique des paroles de L'amour commence en hiver (son premier roman traduit en français) a reçu le Franck O'Connor International Story Award, compare deux personnes (en deuil inachevé) comme " deux rivières qui se seraient toujours rencontrées ", dont l'amour leur permettra de reconstruire et de se distancier de leur traumatisme respectif. Deux voix s'élèvent séparément puis se croisent : celle de Bruno Bonnet, violoncelliste français de renommée internationale, âgé de 30 ans, qui vit à New York et qui, à l'âge de 12 ans, a perdu accidentellement sa meilleure amie Anna et celle d'Hannah, jeune Anglais, dont le jeune frère Jonathan est mort absurdement un jour : qu'est-ce que le chagrin non résolu ? demande Simon van Booy. La violence, sans aucun doute. Culpabilité. Chacun réagit différemment. Une créativité exacerbée stimule un don et le sublime, mais le ralentit aussi comme pour Bruno qui cherche une variante de lui-même à travers sa musique, qui "réveille les morts" lors de ses concerts alors que "un enfant effrayé" reste dans son cœur. Trop de douleur, comme celle du père d'Hannah, peut se retourner contre soi-même et causer des lésions corporelles. La souffrance peut essayer de combler le vide créé par la recherche de soi à travers l'autre pour Hannah, qui a un atelier de gravure, cherche son frère à travers un oiseau qui passe, se voit en Bruno et cite : "Peut-être que ce que je pense d'une autre personne peut être approprié pour une autre moi-même".la perte peut générer un abandon : dans le cas d'Anna le père. C'est donc une excellente étude psychologique des facettes de la douleur non résolue, en relation avec l'amour de la jeunesse, d'un frère, d'un fils, d'une fille... ou résolu : un grand-père (de Bruno) qui nous a été donné ici. Mais c'est aussi l'étude de la créativité, du choix de vie, de la relation avec le public, de l'amour dans le miroir ce qu'on nous donne à voir. Enfin, ce roman, qui nous oblige à réfléchir, évoque le destin : tout est-il écrit d'avance ? L'amour commence en hiver, avec un style poétique et élégant, est un livre d'amour plein d'espoir que je recommande car l'amour commence en hiver... pour enfin renaître au printemps ! Félicitations à Simon van Booy, dont l'écriture vole comme "a touch in do major by J.-S.". Bach" !

20-10-2019

Un bijou sentimental absorbé comme une potion magique de sensibilité en si peu de temps que nous aimerions qu'il ne s'arrête pas. Surprenant, même si l'histoire est simple. Mais ici, il pourrait bien être au lecteur, en plus, de se laisser emporter par elle et de revenir. Lors de ses concerts, Bruno, violoncelliste de renom, a toujours un talisman en poche, un petit moufle rouge qui appartenait à une fille morte 20 ans plus tôt. Pour sa part, Hannah, une Galloise d'origine, ne peut pleurer son frère qu'elle a perdu très jeune. Dans sa poche, elle n'a jamais jeté quelques glands cueillis dans l'oiseau que son frère aimait. En même temps, tantôt Bruno, tantôt Hannah, l'un totalement étranger à l'existence de l'autre, s'expriment avec sensibilité et délicatesse sur le défunt qu'ils aiment. Le destin va unir ces deux êtres dans une rencontre unique qui va changer leur vie... J'ai lu ce livre comme si j'avais entendu un hymne à l'amour.

19-10-2019

Wow ! Wow ! Wow ! Le style de l'auteur, au début, est très spécial, mais on s'y habitue. Il met tout d'une manière magique. Son écriture est fluide et l'histoire derrière ses métamorphoses, comme s'il s'agissait d'un scénario intemporel. Une histoire inhabituelle, mais suffisamment touchante pour être intéressante, devient immédiatement attrayante. Deux morts et deux passés liés à ce secret et à cette mémoire fragile et douloureuse. La rencontre d'un homme et d'une femme qui se sont rencontrés par hasard mais qui sont unis par le souvenir inoubliable de la mort d'un être cher, le destin fait bien les choses et met en mouvement deux personnes qui s'opposent à tout sauf cette perte. Je le recommande fortement.

18-10-2019

"Pour moi, la musique est l'aspiration ultime du langage. Elle nous permet de nous rapprocher de Dieu, parce qu'elle nous montre l'au-delà de la vie. » "La musique n'est mystérieuse que pour ceux qui veulent une explication. Musique et amour : il n'y a pas de différence. » Comment deux êtres blessés, marqués au plus profond de leur cœur par un ancien duel, parviennent-ils, d'une part, à se rencontrer et à s'aimer ? C'est la magie de ce petit roman, doucement, en poésie, caressé par le violoncelle de Bruno, qui parvient miraculeusement aux oreilles du lecteur. Comme c'est beau Bref, Simon van Booy a réussi à donner profondeur et épaisseur à nos deux protagonistes. Hannah et Bruno se sont enfin rencontrés, et ils peuvent partager l'armure, sinon guérir. "La douleur est un pays où il pleut, où il pleut, où il pleut, mais où rien ne pousse. Les morts qui vivaient ailleurs s'habillaient pour l'éternité dans les vêtements qu'ils portaient quand ils nous ont quittés. » Un roman polyphonique, qui donne la voix aux deux, et qui tisse son chemin avec beaucoup de délicatesse, et donne corps à ses souffrances enfouies. Des phrases magnifiques sur la musique, et ce qu'elle apporte à Bruno... La musique de Bach qui se détache dès les premières pages, les suites veloutées pour violoncelle... "Bach a écrit les suites pour violoncelle pour sa jeune épouse, c'était un exercice conçu pour l'aider à apprendre à jouer du violoncelle. Mais à l'intérieur de chaque note, il y a de l'amour que nous ne pouvons pas exprimer avec des mots. »

17-10-2019

Premier texte traduit en France pour exprimer que l'amour est possible même quand le passé est douloureux A lire absolument

Simon Van Booy

Autrement

Fondée en 1975, Autrement est une maison d'édition spécialisée dans les livres, essais et documents sur les sciences sociales et la littérature. L'objectif de la maison d'édition est de publier des livres qui offrent un nouveau regard sur le monde. Autrement s'est toujours particulièrement intéressée à l'aspect visuel de ses œuvres et a toujours eu le souci d'apporter une touche de créativité à sa ligne éditoriale.