La Maison des morts
  • Éditeur: Milady
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2811218416
  • Tags: roman, fantasy, roman d'anticipation, dystopie, science-fiction,

Télécharger le livre La Maison des morts gratuitement en français gratuitement

C'est une maison sur une île déserte où les jeunes attendent de savoir s'ils vont mourir. Arrachés à leur famille après un diagnostic, ils vivent dans la peur du moindre symptôme, car ils seront alors emmenés en pleine nuit au sanatorium d'où personne ne revient. Dans la chambre 4, Toby et ses amis trompent l'angoisse autant qu'ils le peuvent, retournant à leurs souvenirs d'avant la condamnation à mort jusqu'au jour où l'arrivée d'un nouveau patient va tout changer et soudain donner à Toby une raison de profiter de chaque jour et même d'espérer. Parce que nous mourrons tous un jour ; ce qui compte, c'est la façon dont nous choisissons de vivre.

Sarah Pinborough

Sarah Pinborough

Nationalité : Royaume-Uni Né à : Milton Keynes, Buckinghamshire, 1972 Biographie : Sarah Pinborough est une romancière britannique de fantaisie et de terreur. Son père était diplomate, elle a donc beaucoup voyagé au Moyen-Orient. De l'âge de 8 ans jusqu'à ce qu'elle atteigne l'âge adulte, elle est restée au pensionnat. Elle dit que cela a grandement influencé son style d'écriture. Elle a commencé à écrire des romans alors qu'elle était professeure d'université. Sarah Pinborough a écrit des romans fantastiques pour les jeunes, sous le nom de Sarah Silverwood, et a travaillé pour la BBC. "The Language of Dying " (2009) a remporté le British Fantasy Award du meilleur roman court 2010. author's blog : Source : Ajouter des informations

Critiques

16-06-2019

ON EST AMOUREUX DE TOI ! Ce livre est bouleversant ! Après avoir lu le premier livre de Sarah Pinborough (Poison, Charme, Beauté), j'ai beaucoup aimé sa façon d'écrire, alors j'ai demandé au "Père Noël", alias ma sœur Stelphique, d'acheter son nouveau livre et je ne regrette rien. MERCI ! Les enfants porteurs actifs du gène déficient sont emmenés au manoir appelé "la maison des morts" et attendent de savoir s'ils vont mourir. Ils sont installés dans des dortoirs où chacun reste dans son coin sans essayer de rencontrer les autres patients dans les autres dortoirs et tous vivent dans la peur de tomber malade et de finir dans le sanatorium dont personne ne revient. Toby et ses amis du dortoir 4 ont créé un lien entre eux, y compris ce dernier et le patron, et les protègent. Tout le monde passe le plus de temps possible jusqu'à l'arrivée d'un nouveau groupe d'enfants, dont Clara, qui va bouleverser la vie de Toby et lui redonner le goût de la vie. Même si la fin est proche, la vie vaut la peine d'être vécue au maximum. Sans savoir ce qu'est un sanatorium, j'ai fait des recherches sur Internet qui m'ont permis de mieux comprendre l'environnement, sa maladie et l'intérêt d'être loin des villes. Mais revenons au livre. Je l'avais déjà aimé pour sa couverture brillante et ses pages noires. Et nous comprenons cette obscurité parce que la mort est omniprésente. Toby est un jeune homme plutôt solitaire et agressif qui ne se sentirait pas seul s'il était dans la Maison des morts ! Il rencontrera Clara, qui est son opposée, qui est gentille et qui représente la joie de vivre. Ils s'opposent tous, mais peu à peu une affinité va se développer entre eux et l'auteur nous laisse le temps de nous habituer à leur amour naissant. La sage-femme est détestable mais avec son équipe d'infirmières, l'environnement est très oppressant : entre les pilules que les patients doivent prendre, la peur constante, le stress de la maladie et l'atterrissage au sanatorium tous les ingrédients sont là ! Mais contrairement à tous les autres enfants, Toby et Clara décident de ne pas prendre leurs pilules et de vivre pleinement leur vie, profitant de chaque instant, surtout la nuit, car le monde leur appartient. Nous ne connaissons pas le fond du sanatorium, nous ne savons pas ce qui se passe vraiment en haut de cet ascenseur, mais nous avons une forte suspicion à son égard, donc je n'ai pas jugé nécessaire d'approfondir la souffrance de la mort et j'ai apprécié la façon dont l'auteur est resté doux sur le sujet. J'adorais ce livre. C'est toucher, bouger et bouger ! Nous avons vécu beaucoup de sentiments et nous nous sommes concentrés sur la vie de ces jeunes patients et sur leur destin. Amour, peur, angoisse, haine ou peur. Tout est là pour passer du bon temps à lire. Pour les personnes émotives, je recommande des mouchoirs pour la fin parce que c'est triste mais très beau, l'amour peut-il être plus fort que la mort ?

15-06-2019

écrasante, enceinte, addictive. "Réjouissez-vous en ce moment, car ce moment est votre vie. » [Omar Khayyám] Je n'oublierai pas cette lecture dans un avenir proche ; je suis encore à l'œuvre au moment où j'écris ces lignes. Quand j'ai ouvert le roman de Sarah Pinborough, je ne m'attendais pas à ce qu'il me provoque... J'ai vite su que j'aimerais l'histoire et ses personnages, mais j'étais loin d'imaginer son influence, encore moins la fin, qui m'a rendu inconscient... "On dit que ça fait saigner vos yeux. » Il y a déjà de très belles et séduisantes critiques sur le site, donc je ne serai pas long cette fois-ci (parce que j'avoue que j'ai du mal à trouver les bons mots au point que je suis encore viscéralement bouleversé après avoir fermé ce magnifique livre). "Cette maison, qui n'en est pas une, est si étrange ; c'est le purgatoire des damnés. » Toby, le protagoniste principal de l'histoire et narrateur, nous invite à le suivre dans un manoir, sobrement nommé par ses habitants "La Maison des Morts". Les enfants et les adolescents qui y sont envoyés sont malades, on les appelle "déficients". Pourquoi ? Pourquoi ? Comment ? Qu'est-ce qui cause ce handicap chez les gens qui en souffrent, à part une certaine mort ? L'auteur n'y répond pas vraiment, laissant le lecteur à son imagination. D'un autre côté, à mon avis, on nous offre l'une des plus belles histoires d'amour que j'aie jamais lues. Celui qui unit le roi des sirènes avec sa reine... Pour toujours. "Le meilleur peut parfois venir du pire. » On peut certainement chercher la petite bête détectant ici et là quelques clichés, mais honnêtement, je suis complètement sous le charme (et aussi sous le choc...). Grâce à ce roman, j'ai vécu ce que certains appellent un véritable ascenseur émotionnel ; j'ai ri et pleuré, j'ai ressenti le bonheur, l'amour, la peur et la souffrance comme je l'avais rarement vécu auparavant. Les fourmis qui me rongent les tripes ne sont pas là pour les quitter. Mais au fond, je ne me plains pas : c'est une de ces lectures qui ne sort pas complètement indemne, et je ne sais pas pour vous, mais personnellement c'est ce que j'attends d'un bon livre =) "<FONT COLOR=#38B0DE>-===- PROUDLY PRESENTS

14-06-2019

Les jeunes adolescents, après un test sanguin positif, sont séparés de leur famille, drogués et emmenés sur une île déserte. Les soi-disant "déficients" sont privés de leur vie quotidienne, divisés en dortoirs et doivent vivre au jour le jour, supervisés par des infirmières et des enseignants impassibles, indifférents à leur destin. Ce test sanguin permet de les identifier à temps pour éviter la contagion et la panique. Les signes, la période d'incubation change selon les individus mais la maladie est inexorablement déclarée avant 18 ans. Ils regardent les jours passer inlassablement, évitent tout lien émotionnel et se torturent mentalement en attendant les symptômes qui indiquent qu'il est temps d'être emmenés au sanatorium d'où personne ne revient. La librairie [...] [...] [...] [...] [...] [...] [...] [...] [...] [...] [...] [...]

13-06-2019

Ce roman est l'un de mes préférés des jeunes de l'année ! Enfin, un roman original et intrigant qui allie amour, amitié, douleur et thriller psychologique. Cette histoire se déroule sur une île (on n'en saura jamais plus) à un moment que l'on suppose dans un futur proche (mais encore une fois, elle restera incertaine, car elle est inutile). Il représente Toby, un adolescent de 17 ans qui, comme beaucoup d'autres enfants et adolescents, se trouve dans la maison des morts, un endroit où il a été amené il y a quelque temps, après qu'un test sanguin ait révélé qu'il était un des enfants avec des gènes "déficients" et donc condamné à mourir. La raison pour laquelle les enfants sont amenés ici restera inconnue (ce n'est pas le but du roman), ce qui est important c'est le genre de caméra dans lequel évoluent une dizaine de personnages vraiment attachants, réalistes et animés, sachant qu'ils sont condamnés et essayant de comprendre ce qui leur arrive, de pleurer leur vie et celle de leurs pairs du mieux possible (certains avec espoir, d'autres sans sentiments de ce type). C'est l'arrivée de nouveaux adolescents, Clara, une jeune fille pleine de vie qui profite de chaque instant pour rompre le fragile équilibre de la maison et perturber les rôles établis de chacun. Le roman est lu immédiatement, parce qu'il est très intrigant. Bien que le sujet soit assez horrible en soi, l'histoire est écrite d'une manière presque poétique, on ne peut s'empêcher de trouver que c'est une belle histoire, de voir en elle la force des sentiments et de la solidarité. Je vous recommande fortement de lire ce roman !

12-06-2019

A lire, un grand livre, une grande histoire, un personnage attachant !

11-06-2019

Après avoir subi un test sanguin positif pour le gène déficient, les enfants et les adolescents sont séparés de leurs parents et confinés dans un sanatorium. Vivant dans la peur des premiers symptômes, Toby et les autres résidents ont réussi à tromper l'ennui au mieux de leurs capacités. Jusqu'au jour où un nouveau résident arrivera et bouleversera tout son petit monde. Avant de vous parler du contenu, je voudrais d'abord en décrire l'aspect. Une vraie merveille : couverture en carton et pages noires... L'histoire dépend des circonstances. Au début, je pensais que c'était un roman de science-fiction ou d'horreur, mais pas du tout ! Nous trouvons un groupe d'enfants qui doivent vivre ensemble loin de leur famille en attendant la mort. Pas très gai, en quelque sorte. En fait, cette histoire est un véritable ascenseur émotionnel, on passe du rire aux larmes en quelques pages. Moi, loin d'être une "fleur bleue", j'ai été touché par cette histoire d'amitié et d'amour dans un contexte très sombre. Un roman émouvant et addictif qui séduira petits et grands.

Sarah Pinborough

Milady

La collection Milady a été créée en 2008 par les éditions Bragelonne en référence à Milady de Winter, personnage du roman Les Trois Mousquetaires. Milady est à l'origine la collection de poche Bragelonne, conçue pour élargir l'offre de genres (fantaisie, science-fiction, horreur, mordu), mais elle devient peu à peu une maison d'édition complète avec la publication de publications inédites. .