Les aimants
  • Éditeur: Stock
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 223405995X
  • Tags: journal, littérature, roman, roman d'amour, amitié,

Télécharger le livre Les aimants gratuitement en français gratuitement

C'est l'histoire d'un homme qui va chercher par écrit la jeune femme qui a perdu dans la vieAva, qu'il a rencontré quand ils avaient vingt ansAva, qui était amour, ami, âme soeurAva, qui est morte alors qu'elle brûlait de vie. Et c'est la vie qui brûle dans ce romanHispas de grâce, d'innocence, de violence aussiPour toutes ces années, il semble que ces terribles enfants soient découverts à chaque page. Quand ils se séparent à trente ans, c'est pour se sentir mieux : d'amants, ils deviennent frères et sœursAutre miracle d'amourAutre mystère aussi, car s'ils ne se sont jamais séparés, ils n'ont jamais pu vivre ensembleLibre comme l'air, les deux complices auront joué avec le temps sans penser que cela pourrait leur faire du mal, ni soupçonner que la mort pourrait les séparer. Ce roman de beauté fier et collectionné tue le temps et regarde la mort dans les yeux pour sculpter un magnifique portrait d'une femme entre ciel et terre. Une femme dans sa vérité, ses lumières, ses ombres aussi. Secret et solaire comme la poésie et dont la présence brille ici avec émotion et grandeur. Les aimants retracent les étapes d'un amour et rejoignent l'éternité, parce que c'était elle, parce que c'était lui.

Jean-Marc Parisis

Jean-Marc Parisis

Nationalité : France Né en 1962 Biographie : Jean-Marc Parisis est né en 1962. Magnets est son sixième roman. Il a publié Depuis toute la vie (Grasset, 2000), Physique (Stock, 2005) et Avant, pendant, après (Stock, 2007). Il est également l'auteur d'une biographie de Jean-Marc Reiser (1995). Source Ajouter des informations

Critiques

19-09-2019

Attention, vrai favori de ce petit roman qui nous raconte une histoire d'amour totalement hors du commun !

18-09-2019

Les Aimants, roman acclamé par les pairs et réalisé par Yann Moix, est une œuvre courte et dense, émaillée d'éléments stylistiques éblouissants, qui raconte l'histoire de l'amour exceptionnel qui unit le narrateur à sa partenaire, Ava. Les affinités électives qui électrisent les deux amants donnent à leur relation une dimension presque mythique. En fait, on y retrouve le même pouvoir de restitution et de transformation que seul la littérature possède, sur les traces du Nerval de Sylvie ou du Breton de Nadja. Ce matériau résonne parfaitement dans un langage à la fois classique et inventif. Hughes

17-09-2019

J'ai beaucoup aimé ce petit livre ! le narrateur raconte son histoire avec Ava, la femme qu'il a toujours aimée. le style d'écriture est agréable et l'auteur sait transmettre toute l'émotion et la sensibilité du narrateur. Ava et cet homme vivent une histoire d'amour insolite, bercé par la poésie et les valeurs d'une autre époque. Quand lui et Ava se séparent, il est difficile d'imaginer comment cet homme vivrait après cela, et de plus, la vie les éloigne encore plus quand la mort décide de prendre Ava avec eux. Cependant, il y a encore de l'espoir à la fin du roman parce que le narrateur croit qu'ils peuvent se rencontrer dans l'au-delà.

16-09-2019

Ava n'était peut-être pas exceptionnelle, mais elle était la narratrice du roman Les aimants de Jean-Marc Parisis. Et elle continuera de l'être pour une simple raison : elle était la femme de sa vie. Depuis sa rencontre à l'université jusqu'à la mort d'Ava, un quart de siècle est raconté ici avec beaucoup de tendresse et de modestie. Parce que tout ne tenait toujours qu'à un fil avec Ava. Parce que rien n'était sûr. Ce qu'il fallait faire n'était plus nécessaire. Dès le premier jour où la vie les a choisis, elle les a désignés entre eux et a fait d'eux des êtres jamais vraiment unis au premier sens du terme, mais néanmoins inséparables les uns des autres, attirés les uns aux autres comme le sont les aimants. En une centaine de pages, Jean-Marc Parisis nous parle de Paris dans les années 1980, des dix premières années de complicité entre Ava et lui-même, des lieux de rencontre, des cinémas et cafés qu'ils fréquentaient, des poètes qu'ils aimaient. Sans essayer d'expliquer pourquoi et comment. Ava était Ava. Ce qui les a réunis ne périra jamais. Toute sa vie, à partir de maintenant, sera amputée avec le meilleur de lui-même. Le résultat est un livre touchant et sensible. Un livre dont l'atmosphère, je pense, aurait plu à François Truffaut, qui aurait sûrement gardé beaucoup de phrases s'il en avait fait un film. Est-ce parce que j'ai connu une Ava il y a plusieurs années que j'ai été si ému par les aimants ? C'est possible, mais je ne suis pas sûr. Sauf s'il rêvait d'en être un pour quelqu'un.

15-09-2019

Les aimants. Un titre, deux interprétations : des aimants qui s'attirent l'un l'autre et toutes sortes de matériaux pour eux, mais aussi un homme les rend capables d'aimer - ceux qui aiment, ceux qui s'aiment. La lecture de ce très court roman confirme les deux interprétations. Ava et l'homme d'histoire, le narrateur, font de leur vie une vie pour deux. Qu'ils soient physiquement ensemble, qu'ils soient amants ou frères et sœurs, il y en a toujours deux. De leur rencontre sur les rives de la Sorbonne et pendant les trente années suivantes, ils sont restés ensemble, unis, reliés par l'essentiel. Cependant, ces deux aspects sont très différents. Mais ils se complètent parfaitement. On les retrouve dans l'amour des livres, de la poésie et, surtout, dans l'amour de la vie. Ava est complète, exclusive. Il vit complètement ou pas du tout. Le narrateur, par contre, est plus nuancé, mais son amour et son admiration pour Ava le transcende. Ces deux-là savent comment se rencontrer. Les silences, les mois sans se voir ne sont pas un obstacle pour son amour. Ce livret est une déclaration d'amour en même temps qu'il raconte l'histoire d'une vie commune, le narrateur ne peut vivre bien sans Ava. Il y en a deux ou ils ne le sont plus. C'est un roman que j'ai mangé. La poésie qui se dégage des paroles de l'auteur, l'esquisse d'Ava et sa philosophie, son tempérament et sa singularité, composent toute la finesse et la violence de cette histoire. Comme la femme bien-aimée, l'écriture est inflexible. Les mots sont ciselés, souvent beaux et parfois durs. C'est l'histoire d'une passion, d'un amour qui ordonne tout et l'absorbe jusqu'au jour, jusqu'au monde. Ce n'est pas une recherche inutile. C'est entier et magnifique.

14-09-2019

C'est souvent agréable d'entendre un écrivain parler de la femme que vous aimez dans un couple imaginaire ou inimaginable. Il en parle différemment selon sa propre sensibilité. Philippe Roth dans La bête qui meurt souligne l'érotisme torride de Consuelo, Philippe Grimbert dans La petite robe de Paul élève la lourde couche du traumatisme caché, Ivan Bunin dans L'amour de Mitia représente une relation suffocante, Eric Reinhart dans le système Victoria déchaîne les fantasmes de son personnage principal devant une femme de pouvoir. Que se passe-t-il quand la mort sépare, le vide, la tristesse, le désespoir ? "La femme de sa vie" reste ainsi après ce coup du sort qui tronque sa moitié... Jean-Louis Fournier, à Veuf, parcourt le long chemin du deuil. André Benchetrit, dans le livre de Sabine, revit les joies même dans l'intimité qui entourait les derniers instants, tandis que Jean-Marc Parisis confie à Ava la symbiose qui unit son protagoniste, "un bonheur clair", "un amour pur, libre de tout désir physique", d'où l'originalité de son roman Les aimants, qui montre que si l'absence des rapports sexuels est un problème avec le temps, malgré "la séparation du corps", le lien demeure. Un voyage de retour à la Sorbonne d'un futur écrivain-journaliste-journaliste-écrivain égoïste, sans argent, sans examens, mais romantique, savant et fasciné par un futur diplômé des Lettres-collaboratrice au journal-écrivaine "petit hurricane" plus bourgeois, seul mais complice, beau, intense et unique. L'amour des mots, la complicité de la lecture et de chaque moment partagé chaque jour, la tendre réunion malgré l'indépendance ou la distance, font que les corps toujours "magnétisés" se complètent et s'aiment plus sur un plan astral que sur le sol. Beaucoup de réflexions sur le couple, la vie, l'amour, la mort, la perte. Une "relation fraternelle" née du retour à la liberté sans jalousie. Mais ne serions-nous pas plus dans un registre d'amitié que d'amour ? Jean-Marc Parisis dit la vérité, si vraie qu'elle semble être une expérience émotionnellement riche. Romancier contemporain, il a déjà publié plusieurs romans, dont Antes, durante y después (Prix Roger Nimier 2007). Les magnéants (paru chez Stock en 2009) vient de paraître début 2012 chez J'ai Lu.

Jean-Marc Parisis

Stock

Stock Publishing, maison d'édition française, a été fondée au XVIIIe siècle par le libraire André Cailleau. En 1877, Pierre-Victor Stock prend la direction de la maison d'édition qui portera désormais son nom. Elle a été très impliquée dans des questions sociales importantes : Pierre-Victor Stock a été le "rédacteur" de l'affaire Dreyfus. Elle est actuellement très active dans la littérature française et étrangère, et publie des auteurs à succès.