Au temps de Botchan, Tome 2 : Dans le ciel bleu
  • Éditeur: Casterman
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2203025654
  • Tags: manga, bande dessinée, poésie, biographie, roman graphique,

Télécharger le livre Au temps de Botchan, Tome 2 : Dans le ciel bleu gratuitement en français gratuitement

Japon, 1909. Au 42ème siècle, le portefeuille de MeijiIshikawa Takuboku a été volé par Tomita Ginzo, le roi des pickpockets, lors d'un voyage en tramway, et n'ayant pas d'argent, il l'a remis à sa place ; plus tard, Takuboku a décidé de raser sa moustache " parce que sa tendance à tomber pèse sur lui ". Peu à peu, le jeune homme s'ouvre à la poésie. Depuis le premier volume d'Au temps de Botchan, consacré à l'écrivain Soseki, quatre années se sont écoulées, cette fois Jiro Taniguchi et Natsuo Sekikawa ont choisi d'illustrer quelques mois de la vie du jeune Takuboku. Homme imparfait, en conflit constant avec lui-même et avec la vie quotidienne, pour qui il n'était que facile d'écrire de la poésie, ce second volume explore les relations difficiles que la création littéraire entretient avec l'aliénation sociale. En janvier 2003, le Festival d'Angoulême a décerné pour la première fois de son histoire à un dessinateur japonais : Jiro TaniguchiConsécration pour celui qui a créé, avec le scénariste Natsuo Sekikawa, le premier manga littéraire de la cartoon.

Jirô Taniguchi

Jirô Taniguchi

Nationalité : japonaise Né à : Tottori, 12/08/1947 Mort à : Tokyo, le 11 février 2017 Biographie : Jirō Taniguchi est un mangaka japonais, auteur de seinen et gekiga. Il débute dans le monde de la bande dessinée en 1970 avec "Un été dessèché". De 1976 à 1979, avec le scénariste Natsuo Sekikawa, il publie "Helpless City", "The West Wind is White" et "Cute 3". C'est alors qu'il découvre la bande dessinée européenne, alors inconnue au Japon, et dont le style (finesse et diversité du dessin), notamment celui de la ligne claire, l'influencera grandement. Dans sa collection Écritures, Casterman a publié ou réédité plusieurs ouvrages de cet auteur, notamment "L'Homme qui marche", "Le Journal de mon père", "Quartier Lointain" (adapté pour le cinéma et le théâtre), puis, en 2004, "L'Orme du Caucase". Dargaud publie également "Le Sommet des dieux". Son dessin, bien que caractéristique du manga, est néanmoins accessible aux lecteurs qui ne connaissent que la bande dessinée occidentale. Les histoires racontées portent sur des thèmes universels tels que la beauté de la nature, l'attachement à la famille ou le retour à l'enfance. Il est actuellement l'auteur de plus de cinquante ouvrages. Il a reçu de nombreux prix, dont l'Alph-Art du meilleur scénario au Festival d'Angoulême pour le volume 1 de "Quartier lointain", le Canal BD Award au Festival d'Angoulême 2003 pour "Quartier lointain". En 2005, il reçoit le Prix de Dessin au Festival d'Angoulême 2005 pour le volume 2 du "Sommet des dieux". Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres, cette décoration a été remise par Frédéric Mitterrand à Tokyo en juillet 2011. Dans cet esprit de nostalgie du passé, Furari est publié en 2012. En 2016, nous avons également découvert le gourmet solitaire. Son travail a également fait l'objet de plusieurs expositions, notamment à l'Abbaye de Fontevraud en 2012 et à Versailles en 2016. En 2015, le festival d'Angoulême lui rend hommage avec une grande rétrospective + En savoir plusAjouter des informations

Critiques

17-09-2019

J'ai aimé le personnage de l'amant allemand qui découvre la civilisation japonaise et s'engage à aider les autres.

16-09-2019

<font color="#ffff00">-==- proudly presents "La poésie est mon triste jouet", Ishikawa TAKUBOKU. Poète décédé à l'âge de 26 ans, lors de la dernière année de l'ère Meiji (1912). Ça s'appelle le Rimbaud japonais. Pour sa jeunesse, pour sa révolte, pour son talent aussi. Il aura vécu les horreurs de la pauvreté et de la précarité. Luttant entre son destin d'homme de lettres et le poids de la famille. C'est autour du destin de ce poète que Natsuo Sekikawa et Jiro Taniguchi ont choisi de se concentrer sur ce deuxième volume de la série "Au temps de Botchan". Mon intérêt pour ce manga ne diminue pas. Une description fine et très instructive de cette période de la fin de l'ère Meiji, qui jette les bases essentielles pour une meilleure compréhension de l'âme japonaise aujourd'hui. Astrid Shriqui Garain

15-09-2019

L'histoire se déroule encore au début du XXe siècle, correspondant à l'ère Meiji au Japon, mais cette fois le lecteur découvre la vie de Takuboku Ishikawa Hajime, poète et critique de 23 ans pour un journal de Tokyo. Il a quitté sa province natale pour chercher du travail, laissant derrière lui sa mère, sa femme et sa fille. Bien qu'ils aient été confiés à un ami qui avait promis de prendre soin d'eux, Takuboku a promis de les amener au Japon dès qu'il aurait réuni assez d'argent, car le problème est qu'il est un homme extrêmement fainéant et gaspilleur. Il n'hésite donc pas à se couvrir de dettes pour satisfaire ses propres plaisirs et néglige sa famille. Ce qui est très intéressant dans ce deuxième volume, comme dans le premier, c'est que le lecteur découvre de nombreux personnages qui ont marqué l'histoire littéraire du Japon au début de ce siècle, ou qui ont marqué son histoire politique. Alors que l'histoire se déroule juste après la guerre entre le Japon et la Russie, de nombreuses blessures continuent d'être découvertes, y compris le fait que le gouvernement au pouvoir persécute les communistes et tous ceux qui osent lever le drapeau rouge. Livre d'histoire, livre de littérature japonaise, mais bien plus encore... Magnifique !

Jirô Taniguchi

Casterman

Fondé en 1780 par Donat Casterman, Casterman commence par des publications religieuses et des livres pour la jeunesse, puis entre dans le monde de la bande dessinée dans les années 1930 avec la publication des albums de Tintin. La production est sélective (moins de 100 nouveaux titres par an) mais sert de référence dans le monde de la bande dessinée. Aujourd'hui, près d'une bande dessinée sur 7 vendue dans la francophonie est un album Casterman.