Bashô à Kyoto rêvant de Kyoto
  • Éditeur: Moundarren
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2907312502
  • Tags: poèmes, poésie, haïku, carnets de voyage, comique,

Télécharger le livre Bashô à Kyoto rêvant de Kyoto gratuitement en français gratuitement

Portrait, grands extraits de journaux de voyage, dont le " Narrow Path to the Deep North " et haïkus. Bashô (1644-1694) a vécu longtemps à Basho-an, le sanctuaire de la banane "Disciple laïc Zen, a participé au mouvement haïku appelé "la nouvelle voie", favorable à la liberté d'expression. "Retournez à l'expérience immédiate. C'est là que se trouve la poésie." Il fit de fréquents pèlerinages poétiques à travers le Japon, décrits dans ses célèbres carnets de voyage. traduit du chinois par CHENG Wing fun & Hervé COLLET

Bashô Matsuo

Bashô Matsuo

Nationalité : japonaise Né à : Iga-Ueno, 1644 Mort à : Ōsaka (Province d'Osaka), 28/11/1694 Biographie : Bashô Matsuo, mieux connu sous son pseudonyme Bashō, est un poète japonais du 17ème siècle (début de la période Edo). Son vrai nom est Kinsaku Matsuo (garçon) puis Munefusa Matsuo (adulte), il est considéré comme un des quatre maîtres classiques du haïku japonais (Bashō, Buson, Issa, Shiki). Dans sa jeunesse, il a écrit des poèmes de mode : hokkus blague adoptant de nombreux jeux de mots. Vers 1680, il commença à donner de l'importance à la philosophie dans le haïkaï (surtout dans le hokku). Il a été fortement influencé par Chuang-tseu, un philosophe chinois du 4ème siècle avant JC, et a cité des textes du Livre de Maître Chuang. Les haïkus Basho sont théâtraux. Il a exposé la plaisanterie ou la mélancolie, l'extase ou la confusion, en les exagérant. Dans ses œuvres, plus il décrit les actions des hommes, plus la petitesse de leur existence est soulignée, et les lecteurs réalisent la grandeur de la nature. + Voir plusSource : Ajouter des informations

Critiques

20-07-2019

Ce livre est une collection de différents haïkus de Bashô, rassemblés dans leurs différentes œuvres et classés par saisons et thèmes. Avant les poèmes, comme il est d'usage pour cette maison d'édition très spécialisée qui fait appel à des spécialistes, il y a une très belle présentation de la vie et de l'œuvre de Bashô. Puis viennent les haïkai : beaux, sensibles, poétiques, qui parlent nécessairement de la nature, révèlent les pensées de l'auteur, ses préoccupations. Le style est très libre, tous les aspects de la vie y passent, personne n'est oublié, du paysan cultivant son champ au coucou chantant dans son prunier, en passant par la mer, la lune et le mont Fuji, Bashô n'est pas le plus grand maître de cet art pour rien, en quelques mots, en quelques syllabes, il chante un paysage, une scène, une atmosphère, une ambiance : doux, froid, pluvieux, comique, tendre ; à volonté... Un petit caprice donc, et un très beau livre qui est dévoré et apprécié en tout temps, par de petites notes, comme la musique du Bashô est douce !