Célébrations
  • Éditeur: Editions de La Différence
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2729115447
  • Tags: aphorismes, littérature, poèmes, poésie, poésie arabe,

Télécharger le livre Célébrations gratuitement en français gratuitement

Une grande voix du renouveau poétique arabe dont l'œuvre s'étend sur un champ illimité, oscillant entre de vastes odes lyriques, des prophéties inspirées et une poésie métaphysique, et qui pourrait être décrite comme une somme de mots et d'aphorismes.

Adonis

Adonis

Nationalité : Syrienne Né à : Qassabin, Syrie, le 01/01/1930 Biographie : Adonis[en arabe أدونيس] est le pseudonyme d'Ali Ahmed Said Esber [ علي أحمد سعيد], poète et critique littéraire syro-libanais. Il a commencé à travailler dans le domaine dès son plus jeune âge, mais son père l'a aussi encouragé à apprendre la poésie et le Coran. En 1947, contre l'avis de ses parents, il se rend dans la ville voisine où il rencontre le président syrien Choukri al-Kouwatli. Adonis, alors âgé de douze ans seulement, voulait se joindre à l'assemblée des poètes locaux pour honorer le président, mais a été licencié. En insistant, elle attire l'attention de ce dernier, qui demande à l'entendre. Il proclame sa prose et subjugue toute la foule. Le président a alors décidé de lui verser sa bourse. Il est allé à l'école, à l'institut français de Tartous (en 1942), puis à Lattakia où il a obtenu le baccalauréat en 1949, et c'est aussi à cette époque qu'il a pris le pseudonyme d'Adonis quand il a publié quelques poèmes. Il entre ensuite à l'Université syrienne de Damas, dont il sort en 1954 avec un diplôme en philosophie. En 1955, il a été emprisonné pendant six mois pour appartenance au Parti nationaliste syrien, un parti qui prône une grande nation syrienne au Moyen-Orient. Après sa libération en 1956, il s'enfuit à Beyrouth, au Liban, où il fonde la revue Chi'r (Poésie) avec le poète syro-libanais Youssouf al-Khal dans les années 1960. Adonis abandonne peu à peu son nationalisme militaire pour le panarabe, très populaire avec la montée des partis baasistes. Il a choisi la nationalité libanaise en 1962. Adonis consacre également plus de temps à ses activités littéraires qu'à ses activités politiques. En 1968, il fonde la revue Mawâkif (Positions), qui s'avère être un espace de liberté et un laboratoire pour le renouvellement "destructeur" de la poésie, immédiatement interdit dans le monde arabe. Il y traduit en arabe Baudelaire, Henri Michaux, Saint-John Perse et en français Aboul Ala El-Maari. Après la guerre civile libanaise, il a fui le Liban en 1980 et s'est enfui à Paris en 1985. Il est le représentant de la Ligue arabe auprès de l'UNESCO. Auteur de nombreux recueils de poésie ("Chansons de Mihyar le Damascène", "Le Livre des Migrations", "Le Livre des Migrations", "Le Livre"...) et d'essais ("Le fixe et le mobile" (3 volumes), "Préface à la fin du siècle"...), il a reçu de nombreux prix, dont le Prix Goethe en 2011. + Voir plusSource : Wikipédia Ajouter des informations

Critiques

05-12-2019

Sublime ! A lire ! Ce ne sont pas de longs poèmes, non, de courts vers de trois ou quatre versets, mais quelle saveur, et quelle tristesse de voir non seulement un peuple, mais aussi une culture si belle détruit... Je recommande à tous les gourmets des moments poétiques délicieux et profonds. Nous en demandons plus.