Chants de Mihyar le Damascène, suivi de 'Singuliers'
  • Éditeur: Gallimard
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2070421333
  • Tags: littérature, poèmes, poésie, poésie arabe, art,

Télécharger le livre Chants de Mihyar le Damascène, suivi de 'Singuliers' gratuitement en français gratuitement

Réunis en un seul volume, les deux grands livres du plus grand poète arabe contemporain donnent la mesure d'une œuvre qui continue à imposer son originalité et son intrépide liberté. Les Chants de Mihyar le Damascène sont basés sur une double généalogie : celle des grands inspirés de la modernité occidentale (Hölderlin, Rilke, Michaux) et celle du patrimoine arabe, dans leurs voix libertaires (Hallâj, Niffari). Imprégné des soi-disant mots soufis, énigmatiques de l'extase ou de la peur qui grandissent dans le cœur des possédés, Adonis n'a recours à aucun intermédiaire divin pour mener à bien sa recherche, le poème est le témoin privilégié de son feu intérieur. Pour distinguer religiosité et croyance, son discours oraculaire confond le dogme orphelin de l'être, sa mystique n'est plus en Dieu, telle est la voix mythique et claire de Mihyar sur le chemin de l'exil. Avec Singulars, Adonis vise à reproduire, réinventer de manière plutôt iconoclaste le jeu de la Création. Il compose un poème singulier, un arbre dense, un delta ramifié, dans lequel c'est la dispersion elle-même qui donne forme à la seule chose. Un poème-corps, qui englobe autant de destins que nécessaire pour favoriser sa genèse, son histoire et l'espace alchimique de son verbe. ------------------------------------------------------------------------- Oraculaires et témoins du feu intérieur dans lequel divergent les dogmes, les Chants de Mihyar (1961), en rupture radicale avec les formes et thèmes traditionnels, constituent le premier ensemble cohérent de la poésie arabe contemporaine. --Ce texte se réfère à l'édition Broché

Adonis

Adonis

Nationalité : Syrienne Né à : Qassabin, Syrie, le 01/01/1930 Biographie : Adonis[en arabe أدونيس] est le pseudonyme d'Ali Ahmed Said Esber [ علي أحمد سعيد], poète et critique littéraire syro-libanais. Il a commencé à travailler dans le domaine dès son plus jeune âge, mais son père l'a aussi encouragé à apprendre la poésie et le Coran. En 1947, contre l'avis de ses parents, il se rend dans la ville voisine où il rencontre le président syrien Choukri al-Kouwatli. Adonis, alors âgé de douze ans seulement, voulait se joindre à l'assemblée des poètes locaux pour honorer le président, mais a été licencié. En insistant, elle attire l'attention de ce dernier, qui demande à l'entendre. Il proclame sa prose et subjugue toute la foule. Le président a alors décidé de lui verser sa bourse. Il est allé à l'école, à l'institut français de Tartous (en 1942), puis à Lattakia où il a obtenu le baccalauréat en 1949, et c'est aussi à cette époque qu'il a pris le pseudonyme d'Adonis quand il a publié quelques poèmes. Il entre ensuite à l'Université syrienne de Damas, dont il sort en 1954 avec un diplôme en philosophie. En 1955, il a été emprisonné pendant six mois pour appartenance au Parti nationaliste syrien, un parti qui prône une grande nation syrienne au Moyen-Orient. Après sa libération en 1956, il s'enfuit à Beyrouth, au Liban, où il fonde la revue Chi'r (Poésie) avec le poète syro-libanais Youssouf al-Khal dans les années 1960. Adonis abandonne peu à peu son nationalisme militaire pour le panarabe, très populaire avec la montée des partis baasistes. Il a choisi la nationalité libanaise en 1962. Adonis consacre également plus de temps à ses activités littéraires qu'à ses activités politiques. En 1968, il fonde la revue Mawâkif (Positions), qui s'avère être un espace de liberté et un laboratoire pour le renouvellement "destructeur" de la poésie, immédiatement interdit dans le monde arabe. Il y traduit en arabe Baudelaire, Henri Michaux, Saint-John Perse et en français Aboul Ala El-Maari. Après la guerre civile libanaise, il a fui le Liban en 1980 et s'est enfui à Paris en 1985. Il est le représentant de la Ligue arabe auprès de l'UNESCO. Auteur de nombreux recueils de poésie ("Chansons de Mihyar le Damascène", "Le Livre des Migrations", "Le Livre des Migrations", "Le Livre"...) et d'essais ("Le fixe et le mobile" (3 volumes), "Préface à la fin du siècle"...), il a reçu de nombreux prix, dont le Prix Goethe en 2011. + Voir plusSource : Wikipédia Ajouter des informations

Critiques

16-09-2019

L'homme qui parle, murmure, chante, chante, s'inquiète ou se rebelle dans le Cantique de Mihyar le Damascène (et cette épithète : Damascène n'est peut-être là que par dérision parce que la terre où l'on meurt est beaucoup plus essentielle que celle où l'on est né), cet homme est l'opposé d'une rhapsodie, un porte-parole ou une personne chargée de mission poétique. Tout ce qu'il est, tout ce qu'il dit porte la trace de la poussière substantielle du monde, et du questionnement perpétuel.

Adonis

Gallimard

Gallimard est un groupe d'édition français, fondé en 1911 par Gaston Gallimard, et issu des éditions NRF créées en 1908 par Gide et sa famille. Le groupe Gallimard est considéré comme l'un des plus importants éditeurs français et a remporté de nombreux prix Goncourt, Nobel de littérature et Pulitzer dans son catalogue d'auteurs.