Dancing Embers
  • Éditeur: Twisted Spoon Press
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: B00XX79KY4
  • Tags: ironie, poèmes, poésie, censure, sociologie,

Télécharger le livre Dancing Embers gratuitement en français gratuitement

Le premier volume complet, en anglais, de l'œuvre du poète hongrois Sándor Kányádi, nominé pour le prix Nobel, qui montre de nombreuses facettes de son œuvre Smoke of Smoke a été le signe de la colonisation humaine depuis l'acte provocateur de Prométhée, depuis que les gens se sont installés à griller, brûler et crémation, depuis l'histoire de l'humanité commence à brûler : la fumée bleu pâle des feux de camp et la fumée noire du pillage, les feux de camp brûlants et les crématoires ; tous deux ont taché le soleil et leur voûte étoilée dans cette coutume domestique de fumer une cigarette, je suis assis en haut d'une colline, regardant la fumée du dîner s'étendre de la vallée aux rayons du soleil ; mais c'est la fumée dégoûtante des cerveaux brûlés qui me chatouille la mémoire pour le goût et l'odeur - est-ce qu'ils pourraient brûler des livres quelque part ? .

Sandor Kanyadi

Sandor Kanyadi

Ajouter des informations

Critiques

18-03-2019

Voici un peu de littérature roumaine contemporaine : l'auteur fait partie de la minorité sicilienne de Transylvanie, dont les membres aujourd'hui, peu nombreux, disent à une large majorité qu'ils se sentent comme des Magyars. Kanyadi vit à Cluj-Napoca (Kolozsvár en hongrois) depuis des années et à propos de son statut de Sicule, il écrit qu'il préférerait souvent faire partie d'une espèce en danger. Ce qui en dit long, c'est qu'il n'est pas traduit en français et que je dois passer par l'anglais pour connaître son travail ; c'est l'exception culturelle... Quant à la poésie, je dois dire qu'elle est assez convaincante. Certes, il s'agit d'une traduction et, par conséquent, il est assez difficile d'en évaluer le style, hormis les considérations plutôt généralistes : vers libres, asynthétiques, parfois rimes. Les formats sont variés : poèmes courts, poèmes longs, ballades, tourniquets, même des épigrammes, tous dominés. Les thèmes sont également variés : il y a une section consacrée aux poèmes sur la littérature. Les plus récents ont des thèmes politiques (la Tchétchénie entre autres) et ne me demandez pas plus que Paul Schuster comment il en est venu à censurer le poème sur Conducător : les censeurs ne savent-ils pas lire le roumain ou le hongrois ? Les références me renvoient à l'exception culturelle : certes des poètes hongrois ou roumains (Ioan Alexandru ou Anatol Baconsky) mais aussi François Villon... En arrière-plan, une réflexion souvent intéressante qui frôle parfois la sociologie, avec par exemple des considérations sur la prédominance du travail rémunéré dans les sociétés modernes, des poèmes qui rappellent la clarté du thème d'Irving Layton ou Philip Larkin (en France Michel Houellebecq ?), d'autres poèmes sont plus hermétiques, mais peu ou jamais complets. Utilisation fréquente de l'ironie, voire du sarcasme : je me souviens du poème sur son père, décrit comme un spéculateur de guerre parce qu'il a été mutilé et reçoit une pension. Enfin, n'oubliez pas que l'auteur est vivant, contrairement à beaucoup d'autres que je critique et qui peuvent toujours surprendre...