De la nature des choses
  • Éditeur: Editions la Bibliothèque Digitale
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: B008A04S0A
  • Tags: récits, poésie, numérique, analyse littéraire, matérialisme,

Télécharger le livre De la nature des choses gratuitement en français gratuitement

Lucretia - La nature des chosesCe livre numérique présente l'œuvre unique de Lucretia, The Nature of Things, publiée en texte intégral, avec un index dynamique permettant un accès direct aux différents volumes. 1 Préface - 2 Premier Livre - 3 Deuxième Livre - 4 Troisième Livre - 4 Troisième Livre - 4 Troisième Livre - 5 Quatrième Livre - 6 Cinquième Livre - 7 Sixième Livre - 8Annexe Traduction du : André Lefevre (1834-1904)

Lucrèce

Lucrèce

Nationalité : Italie Né en 94 av. J.-C. ? Mort : 54 avant J.-C. ? Biographie : Lucrecia (en latin Titus Lucretius Carus) est un philosophe et poète latin. On sait très peu de choses sur sa vie. Il est l'auteur de "De rerum natura", un long et passionnant poème qui décrit le monde selon les principes d'Epicure. C'est principalement grâce à lui que nous connaissons l'une des plus importantes écoles philosophiques de l'antiquité, l'épicurisme. Dès son plus jeune âge, Lucrecia a été témoin d'atroces luttes politiques qui ont provoqué de véritables massacres (massacres de Marius, proscriptions de Sylla, révolte de Spartacus, complot Catilina). De ces expériences, le philosophe a généré une grande méfiance envers le pouvoir, la cupidité et les autres passions. Parfois considéré comme le précurseur du matérialisme, il a lutté contre les superstitions et l'influence des divinités sur la vie de ses contemporains. + Voir plusSource : Wikipédia Ajouter des informations

Critiques

21-05-2019

Dans ce grand classique qui dure depuis des millénaires et qui continuera à guider les gens pendant longtemps, chacun, tout au long de sa vie, fera son miel. Un tel livre donne vraiment un sens aux mots "culture" et "patrimoine". Laissez-vous emporter par ces histoires de création de mondes dans lesquels seul le hasard joue un rôle. J'aime tellement la prosopoésie de la nature : pourquoi as-tu peur de mourir, ne t'ai-je pas fait ressentir tout ce que je pouvais te faire ressentir ?

20-05-2019

La perception de l'infiniment petit selon Lucrecia n'est qu'un rayon de lumière qui permet aux particules élémentaires de s'unir et de se repousser sans affinité originelle ; les particules ne bougent, se heurtent, se rejoignent et se séparent que par hasard des rencontres qui n'ont aucun sens ; le nombre infiniment petit et aléatoire Pi est un ensemble de formes qui disparaissent et renaissent selon leurs chemins et impacts aussi absurdes qu'imprévisibles.Il n'est pas nécessaire d'analyser chaque résultat, ils ne signifient rien et sont la conséquence d'un vent quantique qui rassemble un tout corpusculaire sans esprit, dont chaque élément semblable à un flipper révèle dans chacune de ses projections contingentes une imagerie différente : aucun plan, aucun jardin d'Eden, aucune terre promise, aucune vie après mort. Quand le corps s'éteint, l'âme s'éteint aussi ; rien à conquérir, à manipuler ou à défendre dans un lieu infiniment petit, seulement sous l'influence de ses piles incohérentes ; une lecture qui s'avère être une véritable épreuve pour un croyant dont les piliers s'écroulent page après page.Dans le feu, les missels, les Bibles et les évangiles, puisque tout selon Lucrèce n'est rien de plus qu'un monde désordonné sans dieux qui élaborent un ordre incompréhensible, comment accepter de disparaître dans la fumée sans l'espoir d'un au-delà ? pour ne pas donner sens à son existence ? Pour éliminer les causes et les effets... Selon Lucrecia, il ne reste rien, mais la vie n'est rien d'autre que de maintenir le cap de ses valeurs au milieu de la dérive impondérable des éléments.