Des hippocampes dans l'hémicycle : Dialogues à l'Assemblée
  • Éditeur: Editions Antidata
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2951982674
  • Tags: poèmes, poésie, racisme, recueil, loufoque,

Télécharger le livre Des hippocampes dans l'hémicycle : Dialogues à l'Assemblée gratuitement en français gratuitement

Au parlement de Malvina Majoux, les députés se battent pour s'en tirer avec de la petite vaisselle, des diseuses de bonne aventure, des jeux d'oies, des volcans ou des unions d'escargots Quinze textes inhabituels, loin des critiques convenues qui aiment à prendre leurs représentants élus à leur place... Un regard frais et décalé sur des parlementaires qui, lorsque l'hémicycle sera fermé, auraient enfin le droit de rire et de s'amuser dans le monde qui passe.

Critiques

23-09-2019

Dans ce recueil de nouvelles publié début 2009 par Antidata, Malvina Maljoux évoque, avec beaucoup d'humour, d'absurdité et de poésie, des sujets qui ne sont pas si absurdes : la longévité indécente de certains politiciens ("Eloge funèbre de Maurice Meurice"), l'utilisation de l'information et la manipulation des émotions du grand public comme méthode de gouvernement ("Message subliminal à Madame Ramirez" et "Le moral des français"), la perte du pouvoir de l'assemblée avec une présidence autocratique ("La mélopée"), le discours de ceux qui prétendent justifier le racisme ("Les Autrui et les d'Ici"), ou la stigmatisation des plus pauvres comme bénéficiaires du système par des politiques qui ne sont pas toujours exemplaires ("Overtime"). L'autre grand charme de Maljoux est ce plaisir de la musique des mots que l'on retrouve, entre autres, dans "Transport des grèves", une longue et poétique énumération des raisons esthétiques pour lesquelles deux députés votent avec certitude contre le service minimum en transport, un petit bijou profond et léger.

22-09-2019

Quinze perles de poésie et de ruse sur les bancs de l'Assemblée nationale. Publié début 2009 par les éditions Antidata de plus en plus proches (au fur et à mesure que je lis), ce recueil d'histoires de Malvina Majoux (découvert pour son incroyable conte "Le schnark de Levallois", dans la collection "Douze cordes") parcourt les bancs de l'Assemblée nationale pour y placer 15 perles de poésie, de ruse et de fraîcheur.La première nouvelle, "Le pari", ravira les amoureux du regretté "Le Francophonissime" : mettre des mots comme "hippocampe", "coqueluche" ou "truculence" dans une intervention sur l'égalité salariale entre hommes et femmes est un défi, bien accueilli. Le "Message subliminal à Madame Ramirez" permet peut-être à un député distrait de sauver son appartement d'un risque d'incendie par une intervention radio opportune, "Le moral des Français" nous donne cette phrase à méditer : "Eh bien, comme chacun le sait, la joie est une molécule complexe qui ne se manipule pas à la hâte, mais chacun sait aussi que nous bénéficions d'un gouvernement hyper réactif qui a donc déjà prévu un système pour étendre et améliorer la joie."Transport des grèves", sans doute le plus directement poétique de la collection, mérite une citation complète : un beau et surprenant voyage dans les raisons de voter contre le service minimum de transport... L'"Eloge funèbre de Maurice Meurice" nous offre un surprenant portrait indirect d'un opportuniste qui s'ennuie à mourir, ce magnifique exercice : "Attention à ne pas avoir la tête dans les mains de ceux qui vous applaudissent. Les " heures supplémentaires " offrent une belle variation sur un sujet bien connu de tous les négociateurs : l'estomac comme arme de guerre... "Je comprends que vous souhaitiez interrompre le débat après 4 heures de débat général, Monsieur Ratiche, nous savons tous que vous avez du mal à contrôler votre appétit. Mais nous n'avons qu'une fricassée d'amendements légers réservés aux régimes les plus aimés", "Les Autrui et les d'Ici", sous son apparence légère, a fortement mis en scène les justifications légalisatrices du racisme et de l'exclusion. "Quand l'enfant est né, est-ce que cela a semblé rusé à ceux qui n'en pensaient pas moins ? C'était votre premier cri pour le pays ? Et les enfants adoptés sont périssables, même ceux qui ont des boutons, donc il vaut mieux porter des bonbons" "Ingrid Garbo" est un morceau de courage : un épisode de lobbying traité avec des trilles et des voix bucoliques... Autant de raisons de se réjouir de la lecture, de rire de la grandeur et de la misère démocratique...