Entretien dans la montagne
  • Éditeur: Verdier
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2864323427
  • Tags: récits, prose, littérature, germanique, poésie contemporaine,

Télécharger le livre Entretien dans la montagne gratuitement en français gratuitement

Composé en août 1959, l'Entretien dans la montagne, l'un des très rares écrits en prose de Celan, occupe une place centrale dans son œuvre et son écriture survient quelques mois après la publication de Grille de parole, son troisième recueil ; a publication dans le magazine de l'année suivante précédera la remise du Prix Büchner par Celais, qui lui donnera l'occasion d'écrire le célèbre discours de Darmstadt intitulé Le Méridienl'Entretien dans la montagne, écrit en souvenir d'une rencontre perdue avec Theodor W. Adorno, qui aurait dû avoir lieu en juillet 1959 à Sils Maria. Dans Le Méridien, se référant au lien entre ce texte et le Lenz de Büchner, Celan le définit comme un chemin "de moi à moi". Dans l'étude qui accompagne la traduction que nous publions aujourd'hui, Stéphane Mosès montre comment ce bref texte réalise, à l'horizon de cette absence, "un voyage à travers la forêt des mâts, un voyage où un langage anonyme se transforme progressivement en un mot de sujet, un Il in Yo et Tú, une narration en discours" Avec cette métamorphose, Il s'agit ici de répondre à la formule qu'Adorno avait risquée (et à laquelle il a été amené à revenir), considérant qu'il était "barbare" d'écrire des poèmes après Auschwitz "Pour Celais, au contraire, écrit Stéphane Mosès, le langage qui a frappé au plus profond de ses pouvoirs peut renaître, mais seulement si celui-ci assume sa propre faute jusqu'au bout". --Ce texte se réfère à l'édition Un livre de poche.

Paul Celan

Paul Celan

Nationalité : Roumaine Né à : Czernovitz, le 23/11/1920 Mort à : Paris, le 20/04/1970 Biographie : Paul Celan, dont le vrai nom est Paul Pessach Antschel ou Ancel, est un poète roumain d'origine juive et de langue allemande naturalisé en 1955. Sa mère venait de la bourgeoisie germanophone, très attachée à l'empire des Habsbourg, tandis que son père appartenait à une communauté juive très stricte d'origine ukrainienne qui pratiquait l'hébreu et le yiddish avec enthousiasme. Après ses études de médecine en France, il retourne en Roumanie à la fin des années 30, à l'Université de Cernăuţi, pour se consacrer à l'étude de la littérature en langue romane. Son père et sa mère, arrêtés et déportés, sont morts, le premier du typhus en 1942 et le second d'une balle dans le cou en 1943 dans le camp de concentration de Michailowka. Pendant quelques années, il a été éditeur et traducteur à Bucarest. A Vienne, il publie son premier livre "Der Sand aus den Umen" (Le Sable des urnes), et à Paris, où il enseigne l'allemand, il épouse Gisèle de Lestrange, une artiste qu'il rencontre en 1951 et à qui il écrit plus de 700 lettres. Son deuxième livre, "Mohn und Gedächtnis" (Coquelicot et Mémoire), a été publié en 1952. Son poème le plus connu, "Todesfuge" (Fuite de la mort), se concentre sur le sort des Juifs dans les camps d'extermination. Parlant parfaitement français, il ne voulait écrire que dans sa langue maternelle, l'allemand. L'auteur de "La rose de personne" (1963) a eu une correspondance émouvante avec Nelly Sachs (1891-1970), poète lyrique et dramaturge, de 1954 à sa mort. Malgré ses amis, le vice s'est refermé, la folie frappe à sa porte et il fait de nombreux séjours dans des hôpitaux psychiatriques. Parfois, il aura des accès de violence destructrice et Ingeborg Bachmann, la tendre confidente, et Nelly Sachs, ainsi que Gisèle de Lestrange, son épouse, seront sa ressource constante. Mais lentement, il se dirige vers l'abîme et se suicide en se jetant dans la Seine + Voir plusSource : agora.qc.ca Ajouter des informations

Critiques

20-04-2019

Deux Juifs y montent, au bout du chemin, Gross et Klein, une nuit pour se faire entendre, le bâton et la pierre sont silencieux. Mais le silence est impossible "Tu es venu de loin, tu es venu ici..."

19-04-2019

L'étrange beauté d'une des rares prose de Celan ne le serait pas si elle n'était pas aussi mystérieuse. Mais mystère ne veut pas dire inaccessible. Ce texte abscons reste curieusement familier. C'est la vertu des grands poèmes : comme la nature, on peut les admirer sans les comprendre pleinement. Ils parlent autant au cœur qu'à l'esprit.

18-04-2019

Sous la belle peau ocre de Verdier se cache un magnifique petit livre, un texte qui n'est pas facile à lire, qui ne relie pas l'histoire que l'on imagine aux premiers mots, mais trace magistralement le chemin où l'être, le sujet, le langage et le discours se trouvent. Paul Celan est l'un des grands auteurs de la confrontation avec la barbarie : quels mots après Auschwitz ? Dans ce texte qui emmène le juif à la montagne, sur les traces de Lenz de Büchner (que je m'empresse de lire...), il reconstruit le langage et la poésie de la disparition. Les langues allemandes de différents degrés, les NITs qui deviennent progressivement I-TU, semblent tisser une unité et une langue endommagée. Le commentaire de Stéphane Mosès à la fin du livre est sans doute nécessaire pour une lecture sensible de ce texte. Mais ça n'a pas d'importance. Cet entretien en montagne est à la fois un mystère et une révélation.

Paul Celan

Verdier

Les Editions Verdier ont été fondées en 1979 par Gérard Bobillier et Colette Olive et Michèle Planel. Il est spécialisé en littérature, poésie, théâtre, art et architecture, sciences humaines, philosophie et spiritualité. La maison s'inspire d'abord de la collection de grands textes de la tradition juive Les Dix Paroles, puis s'étend à la littérature française ou étrangère, avec des auteurs tels que Pierre Michon, Varlam Chalamov ou Junichirô Tanizaki.