L'Espace du dedans
  • Éditeur: Gallimard
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2070244504
  • Tags: prose, poèmes, poésie française, poésie, drogue,

Télécharger le livre L'Espace du dedans gratuitement en français gratuitement

Lorsque l'Espace du dedans d'Henri Michaux (1899-1984) est apparu en 1944, le poète et peintre, d'origine belge, n'était connu que d'un petit nombre de personnes ; Cependant, Michaux avait publié sept livres avec Gallimard et un grand nombre de pamphlets et de petites collections avec d'autres auteurs, et quelques partisans l'encouragèrent à développer, seul, comme toujours, une première anthologie de sa carrière poétique. 1943André Gide publia déjà Découvrons Henri Michaux en 1941, où il affirme solennellement son admiration pour "un poète remarquable mais discret et, comme il se doit, beaucoup plus amoureux de la perfection que de la gloire", et salue avec une ferveur particulière l'œuvre de "l'ange de l'étranger" dans deux articles importants de 1941 et 1942, qu'il présente à nouveau en août 1944 en sortant du recueil. Source Universalis

Henri Michaux

Henri Michaux

Nationalité : France Né à : Namur, 24/05/1899 Mort à : Paris, le 19/10/1984 Biographie : Henri Michaux est un poète belge naturalisé en France. En 1919, il quitte l'école de médecine pour devenir marin, puis se consacre à divers métiers. Il découvre alors l'œuvre de Lautréamont, ce qui l'encourage à écrire. En 1924, il s'installe à Paris et publie "Qui je fut". Puis il a fait de nombreux voyages : en Asie, en Amérique du Sud. Lors d'un voyage en Inde, il découvre les effets de la magie qu'il assimile dans le processus de création littéraire. Pour Michaux, la littérature n'est pas une représentation de ses fantasmes ou un simple divertissement, mais une véritable expérience vécue. Il travaille aussi sur le dessin qu'il trouve le plus libérateur, sans l'obstacle des mots chargés d'un contenu qui déforme le sens qu'ils devraient avoir. Mais pour explorer pleinement ses "propriétés" (les espaces intérieurs) et essayer de se débarrasser, dans la mesure du possible, des limites de l'extérieur, il se drogue. Il se rend compte que ce processus n'est qu'un misérable miracle et abandonne ses tentatives. Jusqu'à la fin, Michaux poursuivra inlassablement la recherche d'un équilibre qui ne peut se faire au détriment de l'auto-négligence. L'une de ses citations les plus célèbres est : "Un jour, je retirerai l'ancre qui tient mon bateau loin de la mer". + Voir plusAjouter des informations

Critiques

23-10-2019

Ce livre est en fait un recueil d'écrits tirés des différentes œuvres de Michaux, une sorte de "le meilleur de" donc (bien que cet anglicisme soit particulièrement laid). Il est difficile de mettre Michaux en poésie ou en prose, je préférerais être entre les deux, ou j'aurais déjà sauté plus loin, car Michaux est plus qu'un simple acte d'équilibre, il crée son propre monde ; il pourrait y avoir une ressemblance avec Antonin Artaud, mais sans le côté excessif, le style de Michaux est, au contraire, assez "homme bon". Bien que déroutante, sa capacité à écrire une nouvelle langue semble déconcertante de facilité, c'est là que réside la force de Michaux, cette nouvelle langue qu'il parvient à créer, bien qu'inconnue de nous, reste agréable à lire, aérienne et en aucun cas hermétique. La plupart des néologismes qu'il produit semblent avoir toujours existé en langue française (par exemple, en lisant son poème le grand combat), et bien que je ne sois pas un expert dans ce domaine, je peux considérer Michaux comme mon poète préféré. Son inventivité, ce que l'on ressent et devine à travers ses écrits drôles, légers et puissants, lui donne un style unique et reconnaissable dont l'originalité semble parfaitement maîtrisée.

22-10-2019

Michaux (Henri) : La vie d'Henri Michaux (Namur, 24 mai 1899 - Paris, 19 octobre 1984), poète et peintre d'origine belge, change quand il perd sa femme. La douleur de cette mort tragique ne guérira jamais, et il pleurera jusqu'à sa propre mort. Mais c'est sans doute grâce à ce terrible événement que sa carrière est devenue l'œuvre de tous les styles, puisée dans la véritable essence de l'âme tourmentée du veuf inconsolable. Mais même avant cela, ses confrontations avec l'abîme étaient fréquentes et, dès son enfance, on peut dire que Michaux aura avalé sa part d'obscurité. Cet homme, qui allait devenir un maître dans ses domaines de prédilection, la poésie et la peinture, a eu une adolescence difficile, entre anxiété et dépression. C'est à cette époque que naissent ses premières œuvres, sans doute influencées par ses années de jeunesse, où il a connu les internats et la dure éducation des Jésuites, mais surtout l'aide des écrivains russes Léon Tolstoï et Dostoïevski. Tout en faisant ses premiers pas en littérature, il se consacre à la médecine et l'abandonne bientôt, naviguant entre 1920 et 1921. Peu après, lorsqu'il découvre Lautréamont, il décide de se lancer dans la littérature. Dans les années folles, il arrive à Paris, ville dont il tombe follement amoureux. Dès lors, il ne cessera de nier tout ce qui le lie à son pays natal et se considérera comme un parisien. Bien qu'il ait par la suite voyagé dans le monde entier, la capitale française est restée son berceau. Il a fièrement été naturalisé citoyen français en 1955. C'est ainsi qu'il écrivit ses "Carnets de voyage", réels ou fictifs, qui feront partie intégrante de son colossal travail, lancé par son éditeur et ami proche, Jacques-Olivier Fourcade. Outre l'écriture, Henri Michaux s'intéresse de plus en plus à l'art pictural sur lequel il commence à travailler et qui est resté longtemps un secret. C'est en 1948 que la vie de l'auteur prend un tournant radical après la mort tragique de son épouse Marie-Louise Termet, après les brûlures atroces causées par un accident domestique. Michaux en fera un récit violent avec l'écriture de "La Vie dans les Plis" (1949), l'un des textes les plus viscéral qu'il ait jamais écrit. Après cet événement, il sera considéré comme un homme mort en état de choc et comme n'ayant plus rien à perdre, il initiera des expériences littéraires sous l'influence de drogues, principalement la mescaline, le LSD et la psilocybine. Ces plongées dans l'abîme des hallucinogènes commenceront tard, à 55 ans, alors que je n'avais jamais touché aux narcotiques auparavant, sauf pour l'éther que j'ai utilisé quand j'étais jeune. Ces expériences psychédéliques renouvelleront Michaux et la médecine, principalement la psychiatrie, et conduiront à travailler sous l'influence des drogues, avec l'aide d'un médecin qui calculera les doses avec précision. Le résultat sera des textes impressionnants, mélangés à des dessins dans des cahiers spécialement utilisés pour ce que l'auteur voulait comme approches scientifiques des effets des substances et de la créativité littéraire et picturale qui peut en résulter. Les tableaux qu'il a laissés derrière lui sont tellement de bijoux artistiques atypiques qu'ils ne peuvent laisser personne indifférent. Quelques travaux picturaux importants méritent d'être soulignés :Henri MICHAUX "Têtes" Henri MICHAUX "Têtes" Henri MICHAUX "Clown" Henri MICHAUX "Paysages" Henri MICHAUX "Prince de nuit" Henri MICHAUX "Dragon "Henri MICHAUX "Lutte" Henri MICHAUX "Pose" Henri MICHAUX "Cours "Henri MICHAUX "Description du trouble" Henri MICHAUX "Fixes" Henri MICHAUX "Composition "Henri MICHAUX Vers la fin de sa vie, Henri Michaux vit dans l'isolement et est perçu comme un personnage public qui fuit ses lecteurs et la presse. Il meurt seul à Paris, sa ville natale, le 19 octobre 1984. La bibliographie de l'auteur est colossale -63 ouvrages, dont 6 sont posthumes-, nous conserverons donc principalement ses collections de textes poétiques modernes, dont voici une liste non exhaustive : MICHAUX Henri "Connaissance par les Gouffres" MICHAUX Henri "La Vie dans les Plis" MICHAUX Henri "Epreuves, Exorcismes" MICHAUX Henri "L'Infini turbulent" MICHAUX Henri "Poteaux d'Angles" MICHAUX Henri "L'Espace du Dedans" MICHAUX Henri "La Nuit agitée" MICHAUX Henri "Plume" MICHAUX Henri "Ecuador" MICHAUX Henri "Lointain Intérieur" Henri MICHAUX "Misérables miracles" Ghislain GILBERTI "L'Espace du Dedans" MICHAUX Henri "La Nuit agitée" MICHAUX Henri "Henri "Plumeux "Academy Dictionary Nothing"

Henri Michaux

Gallimard

Gallimard est un groupe d'édition français, fondé en 1911 par Gaston Gallimard, et issu des éditions NRF créées en 1908 par Gide et sa famille. Le groupe Gallimard est considéré comme l'un des plus importants éditeurs français et a remporté de nombreux prix Goncourt, Nobel de littérature et Pulitzer dans son catalogue d'auteurs.