La légende du roi errant
  • Éditeur: La Joie de Lire
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2882583230
  • Tags: initiatique, contes de fées, magique, roman d'aventure, poésie,

Télécharger le livre La légende du roi errant gratuitement en français gratuitement

Frappé trois fois dans un concours de poésie, Walid, jeune prince fier, se venge de son adversaire en lui imposant des défis, l'humble poète lauréat tissera même un tapis avec toute l'histoire de l'humanité ! Il mourra de fatigue. Un jour le tapis est voléWalid croit en un signe de destinLong avec culpabilité, il ira à sa recherche dans les traces du désert. Ce roman d'aventure est aussi un livre d'introduction, une réflexion sur l'art et la vie, une métaphore du destin dans la grande tradition des contes arabes.

Laura Gallego Garcia

Laura Gallego Garcia

Nationalité : Espagne Né à : Barrio de Poblet, Valence, 11/10/1977 Biographie : Laura Gallego García est l'auteure espagnole de littérature pour enfants. A 11 ans, Laura Gallego García écrit son premier roman avec l'aide d'une amie. Intitulé "Zodiaccía, un mundo diferente", il ne sera jamais publié, mais il est disponible sur leur site web. A l'âge de 21 ans, alors qu'il était encore étudiant en philologie hispanique, il a écrit "Finis Mundi", ce qui lui a valu le prix "El Barco de Vapor". Elle sera de nouveau la gagnante de son roman "La légende du roi errant". En 1999, il a été publié pour la première fois chez "Finis Mundi". Mais c'est la trilogie "Chroniques de la Tour" qui la fait connaître aux lecteurs et aux critiques. Son travail a suscité un grand intérêt, en particulier sur Internet. Cependant, bien que Laura Gallego García soit surtout connue pour ses romans pour adolescents, elle écrit aussi des contes pour enfants (Retorno a la Isla Blanca, El postero de los sueños). En 2004, il commence à écrire une nouvelle trilogie, "Memories of Idhun", qui reste son plus grand succès à ce jour avec plus de 350'000 exemplaires vendus. Il publie ensuite deux autres romans : "La Emperatriz de los Etéreos" (2007) et "Dos Velas para el Diablo" (2008). + Voir plusSource : Wikimedia Ajouter des informations

Critiques

20-04-2019

Un conte philosophique dans le style de "L'Alchimiste" mais en mieux !

19-04-2019

Un très beau conte poétique avec un décor original. Une fois de plus, l'auteur me séduit avec une belle histoire pleine de sagesse, m'invitant à la réflexion.

18-04-2019

D'un calibre différent des quelques romans que j'avais lus (et peu appréciés) de Laura Gallego García, La Légende du Roi errant est une perle : le récit est solide, les racines fascinantes, historiques et poétiques, et le portrait du poète-roi Walid est présenté avec une grande finesse. Vous pouvez lire ma critique complète sur mon blog (lien ci-dessous).

17-04-2019

Le prince Wallid veut être reconnu comme un grand poète. Mais dans ses compositions, il n'a pas le cœur à émouvoir son public. Trois fois, il a été vaincu par un humble tisserand dans le grand concours de poésie qu'il a organisé. Blessé dans son orgueil, il tente alors d'imposer des défis titanesques au pauvre homme, qui réussit à chaque fois jusqu'à un jour... Une histoire philosophique et symbolique orientale qui nous offre l'occasion de suivre les aventures d'un jeune homme riche et riche qui sera traîné par une blessure de fierté sur un long chemin de rédemption. Peu de possibilités dans ce long voyage personnel, mais une recherche sous l'égide des Djinns. Un beau message.

16-04-2019

Le prince Walid, fils du roi de Kinda, est aussi beau qu'il est cultivé. Poète très talentueux, il a décidé d'organiser un concours de poésie à Kinda, qu'il était convaincu de gagner. Mais c'est un humble vieux tisseur de tapis qui a gagné le concours trois années de suite. Jaloux et offensé, Walid imposa de dures épreuves à son rival et demanda au vieil homme de tisser un tapis qui contiendrait et raconterait toute l'histoire de l'humanité. Inspiré par les djinns, le vieux tisserand a réussi cet exploit, juste avant sa mort. Lorsque le précieux tapis est volé, Walid part à sa recherche : il entreprend un long voyage à travers le désert, ainsi qu'une quête intérieure, qui lui permettra de se révéler. Léa, 14 ans : Ce livre est un roman bien écrit qui nous entraîne dans un voyage à travers le pays qui a donné naissance aux histoires des mille et une nuits. C'est très intéressant et facile à lire. L'avis de la rédaction : Un magnifique conte allégorique et poétique.

15-04-2019

J'ai lu ce livre pour la première fois quand j'étais en seconde. Il faisait partie de la sélection pour le Prix des Incorruptibles (vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site internet ici) pour les classes de 3ème et 2ème année. Mes sœurs et moi étions les seules à fréquenter notre école secondaire cette année-là. De plus, nous étions LITTERALEMENT les seuls à assister au CDI. C'est une période dont je me souviens toujours avec sympathie : l'année où j'ai découvert pour la première fois La Légende du Roi errant et des Fleurs pour Algernon, la seule année de ma vie à laquelle j'ai participé (même de loin) à ce célèbre Prix Incorruptible, l'année de mon record absolu des livres lus en 9 mois (plus de 30 !!). Pour toutes ces raisons et parce que le livre est génial, je l'ai adoré et, après une longue recherche (je me souviens à peine du titre !), je l'ai enfin trouvé et relu. Tout d'abord, il y a des éléments récurrents dans cette histoire qui sont similaires au genre de l'histoire. Bien que le fameux "il était une fois" ne soit pas écrit, l'action se déroule dans une sorte de flou géographique et temporel qui permet l'intrusion de l'émerveillement. Bien sûr, on nous donne de vraies indications : la ville d'Ukaz, le Moyen-Orient préislamique... Mais tout cela n'est qu'un contexte global, un cadre qui indique plus le dépaysement du lecteur à partir de ses préjugés (l'Orient des 1001 nuits, les djinns et autres génies, etc...) que la mise en scène dans une période et un lieu précis. De plus, les descriptions sont vagues et la majeure partie de l'histoire se déroule dans le désert, un lieu par définition en mouvement constant, et le décor est basé sur un élément récurrent des contes de fées : un objet extraordinaire, voire magique, qui attire le désir et que le héros doit détruire ou récupérer. Par rapport au tapis, je trouve - d'une certaine manière - une forme de réminiscence du portrait de Dorian Gray. Mais c'est juste mon opinion. Bien sûr, les djinns remplacent les fées ici. La scène est la descente aux enfers d'un prince fier et vaniteux, qui mènera son royaume à la ruine, et son parcours initiatique sur le chemin de la rédemption à la recherche du tapis volé, sujet, en soi, assez banal dans le genre de la narration mais aussi dans d'autres genres d'œuvres. C'est quand le héros n'a rien et qu'il est à son point le plus bas qu'il peut vraiment donner toute sa mesure et accomplir son destin, ou avec ce qu'il perçoit comme tel, en fait, en forme, le livre peut être divisé en deux parties : la première moitié du livre va de l'introduction du Prince Walid au vol du tapis et la seconde moitié à la recherche du tapis volé. De plus, il y a un prologue et un épilogue, le tout sous la forme d'un flash-back. Il y a 14 chapitres, non numérotés, mais intitulés avec le nom du personnage central du chapitre (par exemple le prince, le fou, etc...). Toute l'histoire tourne autour du prince Walid, surnommé Al-Malik Al-Dillil. Dès le premier chapitre, il est présenté à travers une juxtaposition et une accumulation excessives de louanges et de qualificatifs positifs, ce qui permet de mettre en évidence, avec plus de contraste, son évolution ultérieure et sa propre chute. En même temps, le personnage révèle la réalité historique de la politique de l'époque, encore aujourd'hui... Sa recherche du tapis volé l'amène à s'interroger et à devenir plusieurs personnes, ce qui le protégera de la folie qui semble affecter tous ceux qui regardent le tapis. Nous trouvons ici la raison généralisée d'un processus initiatique qui stipule qu'un héros doit avoir réussi des tests, ou répondre à certains critères moraux et/ou physiques, afin de s'approcher de l'objet de la recherche. Le livre réfléchit aussi profondément sur le destin et l'avenir de chaque homme. Walid croit fermement que son destin est de retrouver le tapis volé et d'expier sa culpabilité. Mais le destin existe-t-il vraiment ou n'est-ce qu'une vision de l'esprit pour nous maintenir dans l'idée que nous ne pouvons pas affronter une situation x ou y... tout cela avec une grande sensibilité et parfois avec un certain humour ? Je vous encourage fortement à vous plonger dans ce livre pour enfants. C'est absolument incroyable. Et c'est aussi la preuve que les livres pour enfants ne sont pas nécessairement (seulement) destinés aux enfants et aux adolescents ;).