Léger fracas du monde
  • Éditeur: La Fosse aux Ours
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2912042712
  • Tags: récits, poésie, innocence, autres mondes, art,

Télécharger le livre Léger fracas du monde gratuitement en français gratuitement

Evariste, artiste-peintre singulier, se rend sur les rives du lac du Bourget. Cependant, une fois qu'il se retrouve devant sa toile blanche, il est plus impuissant que jamais. Mais ce séjour est aussi l'occasion de rencontres insolites qui vont transformer Evarist et surtout les gens qu'il rencontre... Sa perspective différente, son appétit pour le monde et sa capacité à émerveiller révèlent chez Evarist une humanité profonde...

Antoine Choplin

Antoine Choplin

Nationalité : France Né à : Châteauroux, Indre, 1962 Biographie : Depuis 1996, Antoine Choplin est l'organisateur du Festival de l'Arpenteur en Isère, un événement dédié aux arts du spectacle et à la littérature. Il vit près de Grenoble, où il conjugue son travail d'auteur, ses activités culturelles et sa passion de la randonnée. Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages publiés par La fosse aux ours, dont Radeau (2003, Prix des librairies Initiales), Léger fracas du monde (2005) et L'impasse (2006). Antoine Choplin a reçu le prix France Télévisions en 2012 pour "La nuit tombée". Source Ajouter des informations

Critiques

17-09-2019

L'écriture peut d'abord vous surprendre, mais si vous savez comment la laisser aller, vous pouvez savourer la poésie délicate et subtile de Choplin. Evariste est un personnage atypique et modeste dont on ne peut que deviner les contours. J'ai beaucoup aimé ces endroits sombres qui laissent place à l'interprétation et à l'imagination. Un beau voyage, tendre et humaniste, qui fait du bien.

16-09-2019

Evariste Galois quitte sa maison pour se rendre au bord du lac du Bourget, à Aix-les-Bains, avec l'intention de peindre son dernier tableau. D'Evariste, nous ne saurons pas grand-chose, seulement des fragments et ce que l'on peut deviner entre les lignes. Quelques indications ici et là nous permettent d'assembler un puzzle qui gardera quelques zones grises. Elle a le regard d'une enfant et l'innocence du regard qui la rend belle, surtout avec les femmes. D'abord une fillette de huit ans dans le train, puis Tiffany, une jeune fille au bord du suicide ; Cerise, la prostituée, dont le rêve est de jouer au théâtre ; Apo, le joueur d'échec silencieux. Et toujours en filigrane, Daphné, celle qui lui a donné envie de peindre quand il était là, dans la maison de retraite George Sand, où il a dû passer beaucoup de temps. Ce qu'il lui avait apporté, il n'y aura aucun doute, une simple allusion à un homme du dimanche au visage laid. Tout comme nous supposons qu'Evariste est plus que le peintre amateur qu'il semble être. Dans une intrigue assez ténue, l'auteur parvient, comme d'habitude, à nous toucher. Il s'agit de la façon évariste d'être, si attachante. Qu'il s'agisse de son rituel pour commencer à peindre, de son attention à suivre une partie d'échecs, de son intérêt pour les autres, de ses intrigues, il bouge et nous le laissons avec regret.