Les chants du mort
  • Éditeur: La Baconniere
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2940431884
  • Tags: poèmes, poésie, biographie, témoignage, recueil,

Télécharger le livre Les chants du mort gratuitement en français gratuitement

Recueillies en 1933 par le père de l'ethnomusicologie constante Brăiloiu, ces chansons mortuaires sont l'un des témoignages les plus archaïques de la poésie et de la mythologie populaire roumaine, d'une beauté éblouissante et d'une grande simplicité, pénétrant le chemin des morts vers leurs guides, même si cela signifie "tromper leur âme", pour les conduire à la libération ; ces textes, qui font partie intégrante de la culture traditionnelle européenne, ont inspiré de nombreux artistes et intellectuels du XXe siècle, dont Pasolini et Roger Caillois. Le livre est complété par une préface de Dan Octavian Cepraga (professeur de langue et littérature roumaine à l'Université de Padoue, spécialiste en poésie populaire) et un épilogue de Madeleine Leclerc (conservatrice du Musée d'ethnographie à Genève pour le patrimoine sonore).

Critiques

22-10-2019

Merci à La Baconnière et aux éditions La Baconnière pour la découverte de ce petit livre de 75 pages, un recueil de chants rituels pour les funérailles dans la région du Gorj en Roumanie, avec le texte original et sa traduction en français opposé. Dans une préface, Dan Octavian Cepraga nous raconte l'histoire de ces chansons, compilées dans les années 1930 par l'ethnomusicologue Constantin Brailoiu. Traduits en français par la poétesse Ilarie Vononca, puis en italien, ils ont touché la sensibilité de nombreux artistes et intellectuels. Pier Paolo Pasolini les a utilisés pour la bande originale du film Oedipus King. Cepraga a également écrit les notes explicatives des chansons, courtes mais très claires, et dans l'épilogue, Madeleine Leclair propose une brève biographie de Constantin Brailoiu, ainsi qu'une présentation de son travail, rendant hommage à une personnalité inconnue en France ? Le livre lui-même est un bel objet, dans ses couleurs et sa typographie, alors j'ai écouté les chansons sur Internet.

21-10-2019

Un petit livret de 80 pages, très informatif et agréable à lire, de la page 26 à la page 59, une édition bilingue des chansons du défunt. Des poèmes très simples, mais certains d'entre eux sont très émouvants à cause de leur destin et des images qu'ils utilisent, des croyances qu'ils reflètent. La préface et les notes de Dan Octavian Cepraga (professeur de langue et littérature roumaine à l'Université de Padoue, spécialiste en poésie populaire) éclairent la nature de ces chants, le rituel qu'ils accompagnent et l'influence que cette collection a eu sur plusieurs artistes européens car elle reflète des mythes assez universels. Un épilogue de Madeleine Leclerc (conservatrice du patrimoine sonore au Musée d'ethnographie de Genève) nous raconte la vie et l'œuvre de Constantin Ethnomusicology Brăiloiu, qui a recueilli ces chansons. Mythes, folklore et musique, une constante de nos civilisations dont les témoignages anciens tendent à disparaître tout en restant fascinants à découvrir. J'ai déjà fait des recherches sur ce sujet en ligne depuis que j'ai fermé ce livre... et probablement dans ma ville Binche au Musée International du Carnaval et des Masques, je peux trouver plus d'informations sur ces rituels. Merci et merci aux éditions de la Baconnière de m'avoir permis de découvrir ce livre.