Nozarashi kikô / Mes os blancs sur la lande. Notes de voyage : Suivi de Bashô wo utsusu kotoba / A propos de la transplantation du bananier. Edition bilingue français-japonais
  • Éditeur: William Blake And Co
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2841032132
  • Tags: journal, littérature, historique, poèmes, poésie,

Télécharger le livre Nozarashi kikô / Mes os blancs sur la lande. Notes de voyage : Suivi de Bashô wo utsusu kotoba / A propos de la transplantation du bananier. Edition bilingue français-japonais gratuitement en français gratuitement

A l'automne 1684, le poète japonais Matsuo Bashô (1644-1694) quitte son ermitage sur le bananier d'Edo (aujourd'hui Tokyo) pour retourner dans son pays natal et pleurer les cendres de sa mère morte un an auparavant. Persécuté par l'idée de la mort, il accepta de laisser son squelette, décoloré par la pluie, la neige et le soleil, quelque part dans le désert. En fait, ce voyage lui a aussi permis d'initier les amateurs aux principes de l'école poétique qu'il avait fondée. Né dans une maison de samouraïs, Bashô a rapidement déposé les armes pour se consacrer au haïkaï, une poésie enchaînée composée de plusieurs personnes. Profondément bouddhiste, passionné par les réalisations du Moyen Âge, nourri par la littérature classique japonaise et chinoise, Bashô a cependant considéré avec beaucoup d'attention le monde réel qui l'entourait, afin de révéler sa beauté cachée. C'est ce qu'il fait sur son cheminPèlerinage de temple en temple, visitant des lieux célèbres pour leur mémoire historique ou l'écho d'un poème, invité ici et là par des amis et des disciples, le poète complète, au fil des saisons, deux boucles successives, de haut en bas, dans cette région centrale du Japon, comme s'il entourait la tombe de sa mère. Finalement, après neuf mois de marche, il retourna à son ermitage, surpris d'être vivant.

Bashô Matsuo

Bashô Matsuo

Nationalité : japonaise Né à : Iga-Ueno, 1644 Mort à : Ōsaka (Province d'Osaka), 28/11/1694 Biographie : Bashô Matsuo, mieux connu sous son pseudonyme Bashō, est un poète japonais du 17ème siècle (début de la période Edo). Son vrai nom est Kinsaku Matsuo (garçon) puis Munefusa Matsuo (adulte), il est considéré comme un des quatre maîtres classiques du haïku japonais (Bashō, Buson, Issa, Shiki). Dans sa jeunesse, il a écrit des poèmes de mode : hokkus blague adoptant de nombreux jeux de mots. Vers 1680, il commença à donner de l'importance à la philosophie dans le haïkaï (surtout dans le hokku). Il a été fortement influencé par Chuang-tseu, un philosophe chinois du 4ème siècle avant JC, et a cité des textes du Livre de Maître Chuang. Les haïkus Basho sont théâtraux. Il a exposé la plaisanterie ou la mélancolie, l'extase ou la confusion, en les exagérant. Dans ses œuvres, plus il décrit les actions des hommes, plus la petitesse de leur existence est soulignée, et les lecteurs réalisent la grandeur de la nature. + Voir plusSource : Ajouter des informations