Parfaitement le chaos suivi de Élie ma joie
  • Éditeur: Les heures bleues
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 292226579X
  • Tags: récits, tragédie, poèmes, poésie, condition humaine,

Télécharger le livre Parfaitement le chaos suivi de Élie ma joie gratuitement en français gratuitement

Il coupe avec des ciseaux dans les grands pactes de la grande fraternité, c'est un petit loup, une petite hyène, un petit monstre intrinsèquement, le pouvoir est flatté, le moine est félicité, il est tenu par des couteaux tirés de smokings de soie dans la salle de bal ; il ne lui reste qu'un mètre carré pour sauter dans la jugulaire. Face au chaos universel, Julie Stanton témoigne de son désespoir dans un poème dénonçant les excès du monde puis, dans un second souffle inspiré par la fragilité et le pouvoir du nouveau-né, médite sur un berceau où la vie d'Elie commence. Une grande avancée, une blancheur, une issue peut-être pour la joie... C'est d'ici qu'il regarde à l'extérieur des murs. Vous imaginez les visages infinis de la Résistance qui nous entraînent vertigineusement dans cette séquence poétique où, mordante et exubérante, elle manipule les mots comme un scalpel au cœur, Julie Stanton nous invite autant à une descente en enfer qu'à une fuite vers la beauté illustrée par les écritures de Danielle Stanton, qui a su jouer avec la lumière et l'ombre pour mettre en valeur le thème du Chaos parfait suivi d'Elijah My Joy, cette suite poétique dans laquelle les deux sœurs ont rejoint leur sensibilité trace l'état des choses sans compromis.

Julie Stanton

Julie Stanton

Nationalité : Canada Né à : Québec, le 26/01/1938 Biographie : Ecrite en 1980, journaliste indépendante, récipiendaire de nombreux prix, poète et romancière, Julie Stanton a publié plusieurs titres inspirés par la rébellion et l'indignation, questionnant la relation entre amants, la tentation d'aller ailleurs, la mort. En mars 2005, il a fait une tournée à Santiago du Chili, où il a présenté Requiem for Murdered Dreams : Homage to Pablo Neruda à La Chascona, l'un des musées de Neruda. En novembre 2005, Requiem a été finaliste au Prix Alain-Grandbois de poésie, décerné par l'Académie des lettres du Québec. En 2011, il publie Perfect Chaos (suivi de) Elijah My Joy, reçu comme "une collection solide sculptée dans les flammes et la souffrance". Puis, en 2013, Mémorial pour Geneviève et autres tombes, " une œuvre d'amour qui met en valeur la vie au plus près de ses redoutables pluies et revers ", finaliste pour le Prix du Gouverneur général du Canada. Voir plusSource : Ajouter des informations

Critiques

15-06-2019

Hiver 2013 Ria n° 151 : "Déjà en 1999, avec La Passante de Jérusalem, Julie Stanton entamait son dialogue avec le mal contemporain, illustrant la fin des choses avec la tragédie de la Shoah. Puis, dans Réquiem pour rêves assassinés, en 2004, il écrit une partition pour deux voix, celle du XXe siècle et celle de Neruda. Entre vie individuelle et histoire, il a chanté la chanson troublante de ceux dont les rêves ont été tués par la guerre. Le chaos parfait semble complet, mais dans le ton de l'indignation, un triptyque original et personnel, d'un lyrisme lucide et émouvant, de la condition humaine. (...) Ce livre de Julie Stanton s'inscrit dans un nouveau courant poétique baroque. Sur les traces d'Élise Turcotte, de Jean-Marc Desgent et, bien sûr, de Paul Chamberland d'abord, le poème inflexible de Julie Stanton nous rappelle que le lyrisme du XXIe siècle, s'il veut apporter l'espoir, ne peut plus être consacré à aucun idéalisme. Vous devez d'abord affirmer, dénoncer et supporter la colère de l'individu. "C'est une bonne chose, mais c'est une bonne chose. 28.01.12 Le Devoir : "Julie Stanton publie dans les Heures Bleues une collection de prose très intense et rebelle contre la douleur. Face à ce qu'elle considère comme le chaos parfait, elle se rebelle et revendique le droit à la vie, au souffle de puissance émotionnelle, à l'incarnation de la ferveur. Ce cri vient de la culpabilité qu'il ressent face à des misères dont il ne peut calmer la douleur et la virulence. Elle souligne avec tristesse : "Dans mon temps mort / J'ai marché sur les os et désespéré"... Cela n'a pas suffi à éteindre la force intérieure qui ternit les lectures poétiques ou le désir inaltérable de vivre. Dans la deuxième partie, en Elie ma joie, naît un petit-fils qui ressuscite l'avenir, ce qui est précisément "un moyen de sortir de la joie". Trouver la grâce face à l'innocence est la voie de la survie pour ceux qui tremblent d'indignation. Julie Stanton signe une collection solide ciselée de flammes et de souffrance. Il donne une leçon d'une grande lucidité et admire une écriture lumineuse. C'est une bonne idée, mais c'est une bonne idée. 21.07.11 Voir : "L'écriture de Stanton, brillante, colorée, comme alerte, imite à son tour les appréhensions et les illusions d'une voix fatiguée des erreurs du monde et forte de sa propre présence. "C'est une bonne idée. 19.07.11 Info-Culture Biz : "La collection, sobrement illustrée avec des encres créées par Danielle Stanton, la sœur de l'auteur, a une densité rare dans sa structure et dans le travail créatif dont elle est issue. Tout semble avoir été soigneusement choisi pour créer un effet. Les textes offrent également diverses lectures, selon les sujets que le lecteur souhaite explorer. Si vous êtes intéressé par la poésie riche et élaborée, n'hésitez pas à parcourir ce livre. C'est un bijou qui sait briller, quelle que soit l'intensité de la lumière. "Je n'ai pas le temps de me plaindre. 18.06.11 La droite : "Dans un chaos parfait, Julie Stanton hurle d'éclats de lucidité douloureuse mais aussi porteuse. Elle (nous) pense, questionne l'état du monde, nous rappelle nos responsabilités. (...) Il se rebelle, se laisse emporter, exorcise la mort, dénonce la violence et la haine, s'élève contre le sort de ceux qui restent. (...) le ton change, chez Elie ma joie, quand Julie Stanton berce la grand-mère en elle, l'espoir que son petit-fils se réveille avec lui, la vie qu'il a réveillée en elle. Cette deuxième partie de la collection vibre comme un hymne de joie de vivre qui continue, contre vents et marées... et tout. Et lisez, lumière après la tombée de la nuit, comme un baume apaisant pour les yeux ouverts par Perfect Chaos. "[Valérie Lessard] 21.05.11 Le Soleil : "De la poésie de la réalité, concrète et universelle, mais à laquelle Julie Stanton donne toujours une touche personnelle comme autant de petites "apocalypse intime". Pas Jojo, tout ça ? En effet, mais le chaos parfait n'est pas seulement sombre. (...) Parce que si la planète s'enfuit, la vie continue, dit Julie Stanton dans Élie ma joie, la deuxième partie de la collection, consacrée à la naissance de son petit-fils Élie. Sous-titré "méditation sur un berceau", ce beau texte est une ode à la naissance et à la vie. Sans pudeur, Julie Stanton souligne que l'histoire est dédiée à sa fille Marie-Hélène, "qui a failli mourir en donnant la vie". Un fardeau émotionnel supplémentaire pour ce texte qui, sans perdre la gravité de la première partie, montre que parfois, souvent, la vie et la lumière triomphent". [Valérie Gaudreau]