Poésie arabo-andalouse : Petite anthologie
  • Éditeur: Michalon Editions
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2841863379
  • Tags: poèmes, poésie, littérature jeunesse, recueil, vin,

Télécharger le livre Poésie arabo-andalouse : Petite anthologie gratuitement en français gratuitement

en collaboration éditoriale avec l'Institut du monde arabe

Farouk Mardam-Bey

Farouk Mardam-Bey

Nationalité : France Né à : Damas, 1944 Biographie : Farouk Mardam-Bey est bibliothécaire, historien et éditeur franco-syrien. Après ses études de droit, il s'est rendu à Paris pour étudier les sciences politiques. Vit en France depuis 1965. Bibliothécaire de l'Institut national des langues et civilisations orientales, il a été nommé directeur de la Bibliothèque de l'Institut du monde arabe en 1989 (où il est devenu conseiller culturel). Il devient directeur de Sindbad Publishing lors de leur acquisition par Actes Sud en 1995. Il est également rédacteur en chef des romans d'Actes Sud traduits de l'arabe. Ajouter des informations

Critiques

21-05-2019

Retour à mon premier amour de la lecture, depuis que je suis entré dans ce "monde" par la poésie. Ce recueil est magnifiquement illustré avec, d'une part, les créations de Rachid Koraïchi et l'arrangement des poèmes en arabe à droite et leur traduction française à gauche. Quant au contenu, j'ai été surpris de voir à quel point ces poèmes sont sensoriels : presque tous les sens sont mobilisés, sauf l'oreille, probablement parce que c'est la voix du poète qui remplace le silence. Les poèmes choisis pour cette anthologie parlent d'un amour opposé, beau et douloureux à la fois, mais aussi de la nature, souvent personnifiée. Cette idée fait écho à la philosophie arabo-musulmane selon laquelle les êtres humains et les éléments qui composent la nature sont des parties différentes d'un même tout parce qu'ils viennent du même Créateur. Ainsi, les corps humains et les corps "naturels" sont interchangeables. On devine aussi l'opulence et les paysages exubérants de cet âge d'or en Espagne, lorsque les trois communautés religieuses vivaient ensemble. Farouk Mardam-Bey a ajouté quelques pages de rappels historiques pour situer ces œuvres, et plusieurs motifs reviennent : le vin, la musique et le regard amoureux ; trois sources qui conduisent à l'ivresse. Mais ce sont les Almohades qui ont apporté avec eux la lecture des dogmes ultra-rigoristes sur la religion... Est-il donc probable que l'hémisphère se répète toujours ? Heureusement, la littérature reste la gardienne des périodes où la pensée humaine s'épanouit.