Trois petits riens
  • Éditeur: Balivernes
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 235067083X
  • Tags: récits, comptines, album, poésie, littérature jeunesse,

Télécharger le livre Trois petits riens gratuitement en français gratuitement

Il était une fois trois petites choses, trois petites choses de rien, disparues, par la main, à la recherche d'un ours en pelucheL'ours en peluche a disparu quand trois petites choses ont été divisées en quatre, tout espoir ne se perd pas.

Michaël Escoffier

Michaël Escoffier

Nationalité : France Né en 1970 Biographie : Michaël Escoffier est écrivain pour la jeunesse. Il s'est rapidement découvert une passion pour l'écriture. Auteur de plus de 70 albums pour enfants, il s'approche tardivement de la littérature jeunesse. C'est la rencontre en 2006 avec l'illustrateur Kris Di Giacomo qui a ouvert les portes des maisons d'édition. Ensemble, ils produisent leurs premiers albums ("Por qué los murciélagos prefieren salir de noche", "Le noeud de la girafe", "A poil(s)"...). D'autres ont suivi en collaboration avec divers illustrateurs, comme Matthieu Maudet avec qui il a écrit, entre autres, "Bonjour Facteur" et "Un mammouth dans le frigo". Pour plus d'informations, voici leur site web Source Ajouter des informations

Critiques

20-08-2019

Un grand coup de foudre pour ce magnifique album ! Un très beau texte poétique, des illustrations magnifiques, une histoire qui attire mon fils de deux ans et ses parents !

19-08-2019

L'histoire est très belle et joue avec le terme "rien" : trois fois rien, rien du tout, les petites choses de la vie, ce qui est très poétique. L'album nous rappelle que le plus petit est parfois aussi le plus important et que même si nous sommes petits, nous avons toujours la force d'agir. Mais le vrai succès, ce sont les dessins. Dessins schématiques, comme si certains motifs étaient découpés dans du papier kraft avec des ciseaux. C'est simple et expressif. Les petits ont un gros nez, des pattes collantes et des yeux de crayon. Enfin, le traitement varie entre une couverture avec un crayon pressé, des caractères dessinés sur du papier millimétré ou une grosse tache d'encre de Chine. C'est la richesse de l'album. L'apparente simplicité chromatique (beaucoup de gris, de bruns, de verts) permet à une histoire pleine de poésie et de beauté de s'exprimer.

18-08-2019

Il ne m'a pas fallu grand-chose pour me faire plaisir, je suis déjà un fervent admirateur des albums de Michaël Escoffier et de Kris di Giacomo ("Tous les montres ont peur du noir", A poil(s) etc.) et celui-ci complète la liste des albums à lire ! Un grand merci aux Ediciones Balivernes pour cette nouvelle collaboration. Voici l'histoire de trois petites choses qui partent à l'aventure sur le dos d'un bon chien. Mais ces trois petites choses tombent malheureusement au fond d'une cheminée, une cheminée dans laquelle aussi un Père Noël reste coincé... ! Elle leur dit que Luisa, la fille dans la maison, a perdu sa peluche et que rien ne peut la réconforter. C'est un grand défi pour nos trois petites choses ! Un design minimaliste, reconnaissable à première vue. Un message simple mais émouvant, un joli design, en un mot Bravo ! "Que vous aimiez Maurice Sendak... ou Chattam..., Paul Eluard... ou La vérité sur l'affaire Harry Quebert..., il vous invite toute l'année à découvrir des opinions sur des livres... ou des extraits d'œuvres. »

17-08-2019

Doux et efficace... Un bel album qui part de rien, de trois fois rien, et qui fait beaucoup de bien. Des illustrations minimalistes faites de... rien, un texte qui va dans toutes les directions mais qui conserve tout son sens, le tout pour une histoire d'animaux empaillés... Je vais en prendre un morceau. Comme toujours, Michaël Escoffier me surprend. Commencez par trois petites choses qui à la fin seront des héros et feront tout ce qui est possible pour retrouver une couverture perdue. Mais ce que j'aime le plus, c'est comment ils trouvent l'objet qu'ils aiment tant et les personnages qu'ils vont rencontrer. Je ne veux pas en dire long, sinon je vais gâcher les clins d'œil et autres surprises que cet album vous a réservés. En tout cas, je suis séduit par cet univers si peu conventionnel et pourtant si révélateur. J'aime ne pas savoir où me mène un album, j'aime me perdre dans ce délire pour arriver à une belle histoire à la fin. J'aime l'objet autant que son contenu. J'aime le travail éditorial derrière ce livre, le format, la qualité du papier, le design, j'aime ça ! Balivernes Editions fait des albums propres et chaque livre est bien pensé. Bref, j'adore ça !

16-08-2019

Je commence par mon seul petit regret, que l'histoire ne suive pas un cadre, mais consiste en une succession de situations un peu sans tête ni queue. D'un autre côté, c'est un texte poétique, une chanson qui me ramène immédiatement à l'enfance et me fait penser aux comptines ou poèmes appris à l'école avec mon Maître : "En réalité, ils étaient trois fois rien, ces trois petites choses de rien, juste 1+1+1+1+1+1+1 de rien". En faisant de ces trois petites choses les protagonistes de cette histoire, les auteurs nous rappellent ici une belle expression ; et oui, dans la vie il suffit souvent de trois fois rien pour sortir de situations inextricables. Enfin, bien que j'aie un peu peur de la peluche, je dis un grand bravo pour le travail effectué sur les illustrations, sobres, raffinées, mêlant toutes sortes de techniques et de supports (crayon, encre, effet papier kraft, bloc note). J'apprécie ces effets graphiques. Ces trois petites choses n'ont pas l'air d'être grand-chose, mais elles ont l'air géniales. Et le gros chien et le Père Noël ont tous les deux une très jolie tête. On peut donc dire que cet album est un succès, je pense que les jeunes lecteurs n'auront probablement pas mon esprit trop cartésien qui me pousse à chercher un sens et un cadre pour tout. L'histoire folle qui nous est proposée ici devrait vous mener loin et stimuler votre imagination. Alors, bonne lecture !

15-08-2019

Si l'on veut résumer l'album en trois mots, Trois petits riens raconte l'histoire de trois fois rien qui n'est sorti de nulle part et qui est parti dans un pays lointain. Trois personnages insolites qui parcourent les sentiers et finissent par obtenir une mission qui leur est propre : retrouver l'animal en peluche que Louise a perdu. Alternant entre un chien et un Père Noël pris au piège dans une cheminée depuis l'hiver dernier comme compagnons d'aventure, et une pie et un coucou comme complices espiègles, nos trois pequeños font de leur mieux pour réaliser leur recherche et guider notre lecture vers une fin heureuse. Cet album, qui compte 32 pages mais ne contient pas trop de textes, est recommandé pour les enfants dès l'âge de 5 ans, mais est largement disponible à partir de 2 ans. La première nuit, quand le paquet a été ouvert, la puce a sauté de joie et s'est assise directement sur nos genoux (elle adore les livres, il faut bien le dire) pour non pas une, ni deux, mais trois lectures, apparemment rien, nous disant à son tour pour lui raconter l'histoire. Une histoire aussi belle qu'amusante à raconter, car les textes de Michaël Escoffier jouent avec les formes des illustrations et sont très agréables, avec des mots redondants et des rimes sonores. "Si trois fois rien ne vaut trois, se disaient-ils, un millier d'entre nous suffira. » Pour les accompagner, les scénographies décrites par Kris di Giacomo reflètent une atmosphère gris-brun qui favorise le drame qui se déroule sous nos yeux (perdre un animal en peluche est une tragédie, je défie tout parent de dire autrement). Enduit très rugueux généralement obtenu sur un fond de carton et de papier kraft, avec une ligne de crayon ou de crayon noir, des charges solides ou de couleur, des teintures et des autocollants. Un ensemble cohérent et enfantin assez original et réussi. J'avais peur que la puce n'aime pas l'aspect ennuyeux de l'album, mais le contraire s'est produit (il faut toujours laisser les enfants prendre leurs propres décisions). Il a commandé et réorganisé le livre plusieurs jours de suite. Compter les 1+1+1+1+1+1+1+1 petites choses en même temps que nous, aboyer à l'intervention du chien, désigner la couverture perdue dès qu'elle apparaît. Elle comprend bien Louise, heureuse comme toujours d'avoir retrouvé sa peluche ! "La vie est faite de petites choses, de très petites choses de rien, invisibles pour certains, mais qui comptent plus que tout pour nous. » Les auteurs, qui n'en sont pas à leur première tentative, ont déjà quelques collaborations en commun, Michaël Escoffier est un auteur bien connu dans le domaine de la jeunesse. Kris di Giacomo a toujours travaillé avec lui : 13 livres (+1 comme auteur complet) selon Ricochet. Nous devrons peut-être persévérer de ce côté-là ! Nous vous remercions ainsi que Balivernes éditions pour ce beau cadeau.