L'homme idéal... ou presque
  • Éditeur: Harlequin
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2280314878
  • Tags: roman, comédie, comédie romantique, chick lit, jumeaux,

Télécharger le livre L'homme idéal... ou presque gratuitement en français gratuitement

Si je devais faire une liste de tout ce qui me rend très heureux dans la vie, je le serais : - Joe's, le charmant restaurant que je dirige, une véritable institution pour les 1 407 résidents de Gideon's Cove*. - une famille aimante (presque toujours), et surtout une sœur jumelle avec qui je partage une compréhension et une complicité qui peut résister à tous les chocs de la vie - un chien que j'aime - des employés loyaux et dévoués - presque une deuxième famille Ce n'est pas assez grave, n'est-ce pas ? Cependant, si j'en avais le pouvoir, j'ajouterais volontiers une dernière chose à cette liste : un homme qui m'aimait beaucoup, que j'aimerais aussi devenir fou, et avec qui je vivrais un bonheur conjugal qui ferait pâlir d'envie toute la population féminine de Gideon's Cove. Malheureusement, entre mon amour impossible et malheureux pour le père Tim, le curé de la paroisse, mes rendez-vous aveugles et catastrophiques et mon aventure torride avec Malone, un pêcheur de homard ténébreux et silencieux, je doute que je pourrai jamais le faire... * un petit village de pêcheurs à la périphérie du Maine.

Kristan Higgins

Kristan Higgins

Nationalité : Etats-Unis Né en 1965 Biographie : Kristan Higgins est l'auteur de romances contemporaines essentielles. Récipiendaire de deux prix Rita, elle a séduit la critique et les lecteurs par son ton ludique et humoristique. Auteure de comédies romantiques épicées et charmantes, elle a le don rare et unique de pouvoir faire rire les gens autant que de les émouvoir. Elle vit dans le Connecticut. site auteur Ajouter des informations

Critiques

15-11-2019

Il y a des jours où il fait froid, où il pleut, où le seul désir que nous avons est de nous blottir sur le canapé ou même au lit, sous des tonnes de couvertures de chocolat chaud, des ours en peluche en guimauve et un bon romantisme. C'est ce que je viens de faire avec "The Ideal Man or Almost" et je sors rechargé ! Je n'aime pas trop ce genre de littérature, je la trouve souvent très mal écrite, trop légère, trop mignonne, trop attendue, trop pleine de bons sentiments... et pourtant j'y ai dévoré les 400 pages de cette belle histoire à pleine vitesse. Donc, oui, c'est plein de clichés, les gens sont affectueux, affectueux, les familles sont affectueuses, les enfants sont éduqués et même les chiens sont gentils et bien éduqués (cependant, je n'aime pas les chiens, si ? je préfère les miaulements de boule de poils !). L'histoire est assez courante : c'est celle d'une jeune femme d'une trentaine d'années, célibataire et belle, qui tient un restaurant et tombe amoureuse d'un homme à première vue sans avoir compris qu'il était prêtre... mais il y a tellement de petites intrigues dans le fond qu'il est franchement agréable à lire. Les personnages secondaires ont une place réelle dans l'histoire et chacun apporte quelque chose à l'ensemble. Les situations sont drôles, parfois assez tordues, mais toujours bien trouvées. Il y a de l'humour, des gens qui s'entraident sans réfléchir, des personnes âgées qui ne se plaignent pas tout le temps, des adolescents qui ne sont pas des idiots complets, des couples qui s'aiment sincèrement, des enfants qui ne veulent pas les jeter par la fenêtre ? Je pense que la prochaine fois que je blues, je vais réessayer un roman de Kristan Higgins et je n'aurai même pas honte !

14-11-2019

... Kristan Higgins. Je ne sais même pas quoi dire pour décrire à quel point ses livres sont parfaits. Les adjectifs ne suffisent plus pour dire combien je suis amoureux de ses romans. Toujours en le louant, vous finirez par franchir la ligne que je reçois des royalties, mais je vous promets, si vous n'en avez pas encore ouvert une, ce ne sont pas des histoires, ces livres sont de véritables bulles de bonheur ! Et L'Homme Idéal... ou presque n'échappe pas à la règle. Mais passons à l'essentiel. Maggie, notre héroïne, possède Joe's, le seul dîner à Gideon's Cove. Gideon's Cove, un petit village de pêcheurs du Maine qui me rappelle un peu Gilmore Girls' Stars Hollow ou Hart of Dixie's Bluebell : tout est connu dans la seconde, les rumeurs vont bien et les habitants sont très folkloriques (et pas fous comme je l'ai vu dans les exemplaires étudiants ?). Mais après ce petit détour, revenons à Maggie parce que c'est toujours elle qui nous intéresse dans cette histoire. Maggie qui a enfin trouvé l'homme idéal, son futur mari, le père de ses enfants. Et quand elle dit idéal, elle ne vous ment pas : gentille, drôle, charmante, intelligente, travailleuse, qui apprécie les mêmes films qu'elle, la complimente souvent mais rit aussi de ses blagues (celle qui arrive ne peut pas être plus pourrie que la mienne !), s'inquiète des autres, et en plus, cerise sur le gâteau, est irlandaise (oui, Mesdames, il a le même accent que Colin Farrell après Maggie). Bref, vous aurez compris qu'il s'agit d'une perle vraiment rare. Sauf pour un détail... Cet homme parfait porte le nom du père Tim O'Halloran. Oui, vous l'avez bien lu. Père, en tant que prêtre catholique, marié à l'Église. Un détail qui, en théorie, devrait arrêter Maggie, mais en réalité, est plus fort qu'elle : elle est amoureuse du Père Tim ! Elle a tout fait pour l'oublier, mais rien n'a si bien fonctionné que le père Tim a décidé de l'aider à trouver l'homme de sa vie, et s'il était juste sous son nez ?

13-11-2019

Merci à Babélio et Harlequin Editions pour leur confiance dans une nouvelle masse critique qui m'a permis de recevoir ce roman. J'avais lu un autre roman de l'auteur, et je l'ai adoré complètement, donc tous ses autres titres ont fini sur ma liste de souhaits ^^^^^. Cette deuxième lecture avec les personnages de Kristan Higgins est l'une des préférées ! J'en ai profité, page après page, avec un pur bonheur. C'est définitif, l'auteur a gagné un nouveau fan. Maggie est un personnage touchant. Il a eu des moments difficiles avec son cœur, il s'est retrouvé dans des situations drôles et tristes, mais il ne désespérait pas. Il se réveille chaque jour avec le même désir, le désir de rencontrer un jour l'homme qui va partager sa vie et avec qui il va fonder une famille. Ce sont des rêves simples, mais si compliqués à réaliser, surtout quand le destin semble être contre vous. De plus, il nous offre des situations plus amusantes que d'autres, mais aussi des moments émouvants qui serrent nos cœurs quand on comprend sa grande solitude. Une solitude qui ne mérite pas. Ce que j'aime des personnages de ce roman, c'est qu'ils sont normaux. Pas de reine de beauté, pas d'homme d'affaires super riche... seulement des gens qui se lèvent chaque matin pour gagner leur vie, certains plus durs que d'autres, des gens qui deviennent beaux par leurs actions. Ils sont réels et donc si attachants. Maggie est si gentille et généreuse. Elle tient ce petit restaurant avec toute son âme, elle ne recule pas devant les heures de travail pour aider sa ville, et donne sans compter. Elle est drôle et parfois folle, et c'est ce qu'on aime chez ces personnages, ce qui la rend si proche de nous, si réelle et attachante. Plus d'une fois, j'ai été ému par ses actions, et plus d'une fois j'ai pensé que s'il y avait quelqu'un qui méritait de trouver l'amour, c'était elle. Pourtant, l'amour est incontrôlable et tombe souvent dans le coin du nez quand on ne l'a pas vu venir ! Alors un certain Malone entre en scène. S'il n'y a peut-être qu'une seule chose que je regrette, c'est qu'à la fin, ce n'est pas très présent dans l'histoire. Mais j'ai eu tellement de plaisir à suivre Maggie dans sa vie, que ce n'était pas si important après tout. Même si je n'avais pas dit non à un peu plus de Malone ^^^^^ J'ai aimé son côté rude, son côté masculin et marin qui n'aligne pas beaucoup de mots mais qui dit tout avec un regard simple. Et quel regard ! Ses actions parlent en son nom et le rendent si admirable que nous les mangerions. Il ne se disperse pas, il va droit au but, et nous tombons amoureux de lui complètement... Beaucoup de personnages secondaires, aussi très attachants. Il y a le petit frère qui ne manque de rien, la petite sœur jumelle, qui répond tout le temps, son mari et sa fille adorable, les parents, qui ont aussi leur problème et les employés de Maggie's Dinner, qui sont une vraie petite famille, sans oublier le colonel, le chien de Maggie. Avec ce dernier, nous avons le droit de toucher des scènes, de nous donner envie d'aller adopter un colonel aussi... Il y a bien sûr, le fameux Père Tim, bien que très vite, à emporter, nous fait rire, nous adoucit et remplit nos cœurs de toutes les petites choses qui rendent la vie si belle...

12-11-2019

J'ai ri, mais j'ai pleuré et oui ! A la mort du colonel. Je me suis retrouvé dans l'histoire au même âge... mais je n'ai pas de jumeau et je suis toujours seul. Mais très joli...

11-11-2019

Quand Harlequin Editions m'a proposé de découvrir ce roman de Kristan Higgins, je n'ai pas hésité un instant car j'aime beaucoup le stylo frais et léger de l'auteur. Enfin, je n'ai aucun regret de m'être laissé tenter parce que je me suis tellement amusé que je l'ai mangé. C'était très difficile pour moi de le remettre en place et j'ai dû attendre pour le récupérer. Si j'avais eu le temps, je pense que malgré son épaisseur, j'aurais pu tout lire d'un coup car j'ai été emporté par l'histoire. J'ai encore plus aimé ce roman que les précédents romans de l'auteur et c'est l'un de ses préférés. Il faut dire que Maggie est très gentille. Elle m'a fait rire avec ses mots maladroits. J'ai aussi beaucoup apprécié son côté courageux. Le père Tim est aussi très intéressant et j'ai beaucoup apprécié ses échanges avec Maggie. Mais le personnage que j'aimais le plus était Malone avec son côté mystérieux. Même si nous apprenons à le découvrir petit à petit, j'aurais aimé qu'il soit plus présent car il a beaucoup de potentiel. Il ne faut pas oublier le colonel, le chien de Maggie, car j'ai été ému par leur relation. Quant aux autres protagonistes, tous sont intéressants et contribuent tous un peu plus à l'histoire, mais je préfère que vous les découvriez par vous-même. Bref, si vous n'avez pas encore découvert l'œuvre de Kristan Higgins, je ne peux que recommander ce roman et son auteur. Quant à moi, j'attends avec impatience votre prochain roman.

10-11-2019

Comme j'attendais beaucoup de bien de cette auteure, j'ai voulu découvrir son style. Quelle meilleure occasion que la masse critique de le faire. J'ai donc passé un bon moment avec le stylo de l'auteur qui est agréable et fluide, vraiment une lecture légère idéale pour l'été. On s'en tient facilement à son héroïne Maggie, qui a le don de mettre dans les histoires plus bizarres que les autres, surtout les malentendus avec le prêtre au début du livre qui lui donne une bonne lumière et un si beau ton du livre. Nous nous en tenons facilement à Maggie, qui est la mauvaise épouse par excellence, mais avec un grand cœur qui a toujours eu de la malchance avec ses histoires d'amour. Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l'histoire et ce qui m'a le plus plu dans ce livre, c'est l'humour qu'il dégage. L'histoire avec le Père TIM dans le prologue m'a tout de suite collé au livre et m'a fait beaucoup sourire. Le livre comprend aussi beaucoup de scènes aussi joyeuses que cette dernière, surtout quand la ville entière se sert de ses coudes pour enfin trouver quelqu'un avec qui passer sa vie. ce qui ressort surtout de ce livre est le talent de l'auteur pour nous décrire les personnages hauts en couleurs toute cette soupe de situation très drôle. Nous adhérons rapidement à l'univers que l'auteur a créé, qui par sa simplicité, une petite ville au bord de la mer, nous permet d'y projeter facilement et dit petite ville sous les ragots et les rumeurs de toutes sortes qui se propagent rapidement à tous les habitants de cette petite ville. Comme nous pouvons le voir dans cette histoire avec le prêtre au début du livre. Le "macho" du livre n'est donc pas une femme multimillionnaire, mais un pêcheur de homard qui a son charme et qui vous séduira malgré son regard retiré et grossier (c'est un euphémisme de le dire car il ne dit pas plus de deux ou trois mots en une phrase) et ses nombreux secrets qui vont nous rendre curieux sur son passé. Malgré la présence du triangle amoureux dans le roman (qui ne génère pas de mesures excessives) c'est l'absence de Mallone au début du livre qui, à mon avis, reste le seul aspect négatif du livre. J'aimerais qu'il y ait plus de scènes entre les deux personnes principales parce qu'il est en retard dans le livre. Pour moi, le romantisme n'est pas l'aspect le plus positif du livre. Conclusion : C'est donc mon premier livre de l'auteur, mais ce ne sera pas le dernier. J'ai hâte de redécouvrir sa plume et, surtout, tout l'humour qu'il apporte à ses livres. Je recommande vivement cet auteur.