La loi du coeur
  • Éditeur: R-jeunes adultes
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2221193210
  • Tags: roman, fantastique, jeune adulte, roman d'amour, drogue,

Télécharger le livre La loi du coeur gratuitement en français gratuitement

Dans le linge, enveloppé dans une serviette, il a été retrouvé dans un panier de vêtements sales, et dans le journal à 20 heures, cet enfant, âgé d'à peine quelques heures et déjà à la porte de la mort, abandonné par une mère accro au crack, a été baptisé Baby Moses. Les gens adorent les bébés, même les bébés drogués. Mais les bébés grandissent, deviennent des enfants, puis des adolescents, et personne ne veut qu'un adolescent soit frappé par la vie. Moïse était blesséMais c'était si étrange et si beau que cela allait changer ma vie, plus que je n'aurais jamais pu l'imaginer. J'aurais peut-être dû écouter le conseil de ma mère et rester à l'écart. Moïse lui-même m'avait prévenu...

Amy Harmon

Amy Harmon

Nationalité : Etats-Unis Né à : New York (États-Unis), 17/09/1968 Biographie : Amy Harmon est l'un des rares auteurs auto-publiés sur la liste des best-sellers de USA Today et du New York Times. Chanteur, il a aussi sorti en 2007 un album de gospel blues intitulé What I Know. À ce jour, il a publié 6 romans, qui ont tous reçu d'excellentes critiques de la part de lecteurs. Véritable phénomène d'auto-édition aux États-Unis, Making Faces a révolutionné la blogosphère et les lecteurs de tous âges. Elle vit avec son mari et ses enfants dans l'Utah, aux États-Unis. Page Facebook : Amy Harmon France page Facebook : Ajouter des informations

Critiques

22-05-2019

C'est magnifique. Des personnages frais, nouveaux, attrayants et originaux qui évoluent sans prévisibilité. Un contexte qui change aussi de l'éternel lycée américain avec tous ces gens "populaires" (sortez ce mot de la langue française, mon Dieu, j'en ai marre !) et ces complots stupides. Là, nous nous trouvons immergés dans le centre du Texas avec des chevaux, des gens qui marchent avec des rodéos ("je te donne", "je ne sais pas"), des rodéos... Pas nécessairement dans cet ordre. J'ai beaucoup aimé la dimension fantastique de Moïse (je ne dirais pas plus pour ne pas gâter les prochains lecteurs), qui pour moi exprime d'une certaine façon toute l'absurdité de la vie avec son quota de malentendus. Le récit est relativement réaliste, pas trop romantique en ce sens que les choses improbables n'arrivent pas, qu'elles n'arriveraient jamais dans la vie réelle. Le point de vue proposé me paraissait également concret ; par conséquent, je me suis nécessairement trouvé identifié aux deux protagonistes. Une belle fin qui m'a semblé bienvenue après tous les événements qui s'étaient produits auparavant, qui me rassure. Une autre fin aurait semblé trop lourde, trop larmoyante. L'équilibre est parfait entre la tristesse et l'espoir, un véritable cocktail également connu sous le nom de LIFE. Ce roman soulève de nombreuses questions sur la responsabilité, les relations humaines, le pardon, la sincérité, la sincérité, la publicité... Une source de réflexions philosophiques, donc. Vraiment touchant et touchant, plein d'émotions de toutes sortes qui ne vous laisseront pas dans le noir - à moins que votre nom ne soit Iron Man. Je ne peux pas décrire mon enthousiasme pour ce livre, sauf que je donne rarement 5/5. Et puis j'ai mis 5/5. LISEZ-LE !

21-05-2019

Amy Harmon, je vous attendais avec impatience. Paru hier, vous avez lu ce qui suit. J'ai tout gardé pour elle. Je suis agaçante dans mon Ami mais aussi dans mon coeur parce que je n'ai pas laissé cette lecture indemne. Moïse est un phénomène dans le champ de foire depuis sa naissance, un bébé drogué. Aussi beau qu'étrange il puisse être. Aussi énigmatique qu'elle puisse être, elle peut être touchante pour ceux qui la connaissent vraiment. Georgie, une jeune femme d'une bonne famille, l'a vu, l'a trouvé beau mais veut en voir plus et ne s'arrête pas aux préjugés et "dire". Il n'a pas peur et refuse de se limiter aux traditions locales. Mais voici une rencontre entre deux mondes, entre casser un cheval et s'approcher de Moïse, Georgie y laissera son cœur... Comme je l'ai dit avant, Amy Harmon a retourné mon coeur à l'envers et l'a emmené très loin, très loin. Après Nos Visages Cachés et leur coup de grâce, même sur mon île déserte, je vous présente votre successeur avec toutes les couleurs de la Loi du Cœur. Une couverture et un visage impressionnants comme dans ce roman. Amy Harmon reprend une histoire d'amour traditionnelle, deux personnages bien trempés, le blond et le noir, deux héros diamétralement opposés qui se domestiquent l'un l'autre et se "donnent la tête" (ils comprendront comment la lire). Moïse et Georgie m'ont emmené dans leur propre monde et j'ai cru en toute leur aventure que cela pouvait paraître trop ésotérique. J'ai adoré cette partie très spéciale et étrange de l'histoire d'amour extraordinaire. Dans ce roman, nous sommes donc confrontés à la différence, au regard des autres, à la peur de la mort et de tout ce qui l'entoure, à l'amour pour et contre tous, mais aussi à une très belle et impitoyable amitié. Nous sommes confrontés à des stéréotypes de celui qui est pointé du doigt parce qu'il n'est pas "bien né" et parce qu'il est coincé avec sa boule et sa chaîne toute sa vie. Amy Harmon à travers son histoire touchante ajoute un petit thriller excitant pour rendre son roman encore plus addictif. Attendez-vous à laisser tomber votre livre à un moment donné à un point tel que vous vous sentirez bouleversée et en pleurs (c'est la première fois que cela m'arrive). Je suis tombé sur l'une de mes plus grandes craintes et j'ai eu du mal à la surmonter. Je sentais l'épreuve de Georgie au plus profond de mon âme et ne voulais qu'une chose pour elle : la libérer de sa souffrance. J'ai beaucoup à dire, mais je préfère laisser le lecteur découvrir le grand retour d'Amy Harmon, qui n'est qu'une partie visible de l'iceberg. Un grand merci à l'auteur pour ce moment magique de lecture, même si mon cœur a été abusé. La loi du cœur prendra la place de Nos visages cachés sur mon île déserte.

20-05-2019

Je ne sais pas si cela vous fait mal, mais souvent au milieu du livre, mon opinion est déjà dans ma tête, car j'avais des problèmes surtout avec le début de la deuxième partie, qui était lourde et très lourde, mais plus j'allais vers la fin et plus mon opinion continuait dans cette direction, plus je prenais le dernier chapitre et l'épilogue pour revenir dans ma tête et me faire écrire une opinion totalement différente. J'ai vraiment commencé avec le sentiment que je n'avais finalement pas compris le sens de ce livre, mais rétrospectivement, je pense surtout que la gravité et le drame ont complètement obscurci mon jugement. D'ailleurs, c'est toujours le cas, ce livre est un recueil de sentiments vraiment sombres, qui vous mènent au fond. Je n'ai même pas compté le nombre de fois où j'ai dû quitter ma lecture pour refaire surface et faire face au reste. La première partie est pour moi, pas nécessairement inutile, parce qu'il faut qu'elle soit là pour qu'on puisse lire la deuxième partie, mais j'étais beaucoup moins accro. Même si cela me permettrait de découvrir Moïse et Georgie, mais surtout Moïse. Mais c'est vraiment dans la deuxième partie que la magie fonctionne, cette magie que l'auteur donne à chacun de ses livres. Cette petite chose qui vous fait vivre au rythme de votre lecture et des personnages, rien ne compte plus que leurs peines, leurs joies et leurs aventures. Et comme je ne sors pas souvent indemne de mes lectures, c'est pourquoi mon opinion restera très évasive, pour vous permettre de découvrir le livre par vous-même et de le vivre par vous-même. Il y a un petit côté au thriller, qui est là sans être là, parce que finalement le don ou la malédiction de Moïse a un but. Bien que j'aie imaginé quelque chose d'un peu plus dramatique pour nos protagonistes, je dois avouer que l'auteur m'a mis sur la tête avec une surprise que je n'ai pas vue venir et qui n'a rien à voir avec le côté roman policier de ce livre. Mais en fin de compte, les choses se sont bien harmonisées et cela n'a pas semblé absurde ou quoi que ce soit d'autre. Une fin sublime, qui m'a coupé le souffle et en même temps m'a fait sourire, bien que tout au long de ma lecture j'ai été plus du côté sombre et mélodramatique des choses. Et enfin, c'est ce qui rend cet objectif spécial. En conclusion, je ne dirais pas que c'est un coup de foudre, mais ce n'est pas loin. Je ne peux pas éviter le fait que le début est trop lent et trop long, bien que j'essaie de me convaincre que cela vient du fait qu'une grande partie est assez oppressante et triste. Ensuite, quand j'irai plus loin, je pourrai dire que j'ai adoré ma lecture, qui est certes écrasante et oppressante, mais qui est aussi belle. C'est un livre à découvrir par soi-même. Encore une fois Amy Harmon a été capable de m'ennuyer et de me toucher à tel point que je suis encore loin d'imaginer quand je commence à lire. J'ai hâte de lire le prochain volume de cet univers.

19-05-2019

Mon avis : Après avoir lu nos faces cachées et l'infini + un, j'ai voulu découvrir ce nouveau roman d'Amy Harmon, non sans un peu d'appréhension, ses deux autres romans avaient été mes préférés et j'avais très peur de me décevoir, le résumé préfigurait une histoire un peu différente des autres mais toujours avec un caractère atypique car cet auteur sait si bien le faire et je peux avouer dès maintenant que cette lecture était encore un grand coup de coeur, je l'aime et les deux personnages principaux sans oublier, évidemment, la belle plume de Amy Harmon. du côté de l'histoire : Georgie, une jeune fille de dix-sept ans qui vit avec ses parents dans un petit village au fond de l'Utah. La fille a une grande passion pour les chevaux. Leurs parents possèdent un petit ranch où ils pratiquent l'équithérapie, accueillent les enfants à problèmes et tentent de les aider au contact des chevaux. Et puis il y a Moïse, un garçon de dix-huit ans, qui est malheureusement, pour les habitants de la région, une bête curieuse car sa personnalité n'est pas vraiment l'une des plus communes et fait peur aux villageois. Moïse est une personne plutôt étrange, c'était un enfant drogué, né d'un père inconnu et d'une mère droguée qui est morte quand il était bébé, abandonné dans une blanchisserie qui vit maintenant avec sa grand-mère, une femme formidable. Moïse voit des choses qu'il ne comprend pas, il a des visions qu'il transmet en peinture, mais elles sont belles, effrayantes et dérangeantes, surtout parce que le jeune homme tend à se consacrer à son art dans tous les murs qu'il trouve et non dans les toiles. Dans ce roman, nous suivrons donc l'histoire de Georgie et Moïse, une histoire d'amour dramatique et émouvante qui nous plonge dans des émotions assez spectaculaires à partir du prologue. Je n'en dirais pas plus de peur d'en révéler trop et de ruiner cette belle découverte. Côté écriture : la plume d'Amy Harmon est tout simplement magnifique, dès le début elle nous transporte dans son univers, nous sommes piégés dans cette histoire et les personnages que nous découvrons sont magnifiques, étranges et terriblement attachants. Une fois de plus, j'ai été bouleversée, émue par cette histoire, j'ai vécu toutes les émotions possibles et imaginables, j'ai ri, j'ai pleuré, je me suis rebellée, j'ai finalement vécu cette histoire comme si c'était la mienne, je n'étais pas seulement un lecteur, je me sens comme si j'avais pleinement vécu l'histoire de Moïse et Georgie. Je pense que cet auteur est un écrivain merveilleux, elle sait en quelques lignes comment m'emmener où elle veut aller. Parlons aussi de la belle pochette, je pense qu'elle est vraiment très belle et reflète parfaitement le suspense et la personnalité de notre héros, je pense que la collection R est vraiment au top quand il s'agit des couvertures de ses romans. En conclusion : C'est encore une magnifique histoire d'amour que je viens d'avoir avec ce roman, les personnages et l'histoire sont atypiques, l'intrigue est assez soutenue, les pages bougent à nouveau très vite, depuis le début j'étais piégé dedans et ne pouvais m'empêcher de lire. Amy Harmon est une grande auteure et si vous ne la connaissez pas encore, je la recommanderais. J'ai passé un bon moment avec ce roman.

18-05-2019

Quand j'ai appris que ce roman avait été publié en France il y a quelques mois, c'était mélangé, je ne savais pas si j'allais casser ou non : j'étais amoureux de L'infini + un, et j'ai dévoré Nos visages cachés, mais en même temps je suis encore traumatisé par ce dernier, qui, je me souviens, était le premier livre qui me faisait pleurer, mais en même temps semblait trop mélodramatique ? alors pour ce troisième livre de Amy Harmon en France je savais pas vraiment si j'allais prendre le risque, ou non, de souffrir Enfin, j'ai succombé ! La couverture en est une grande partie, je dois dire ! Alors je l'ai lu dès que je l'ai acheté et que je l'ai mangé. Bien que je l'aie lu en deux jours, dès que j'ai dû le remettre à sa place, je ne pensais qu'à le récupérer. J'aimais Georgie depuis le début : l'endroit où il vit, et le travail qu'il fait, est très amusant... Désolé pour le terme, je n'ai pas trouvé d'autre... Travailler avec des chevaux, c'est génial... Puis il y a Moïse, le gars qui, dès sa naissance, vient sur terre comme un cheveu dans la soupe du pauvre homme, avec déjà comme bagage, pas une cuillère d'argent dans sa bouche, mais déjà tout pour lui faire une mauvaise réputation... Mais Moïse n'est pas seulement un enfant fou, il a aussi un charme fou, et un don pour la peinture... Ok, eh bien, c'est surtout Amy Harmon qui a un talent supplémentaire pour l'écriture... A tel point que tous les passages où Moïse peignait, que je sentais que j'étais proche de lui, que je voyais vraiment les tableaux, étaient... Je ne sais pas. Vous voyez tout le bruit que nous faisons à propos des tableaux dans le livre de Colleen Hoover, Confess ? Eh bien, Amy Harmon a fait mieux selon moi : sans nous montrer les tableaux, j'ai eu l'impression de les voir tellement que ces passages étaient bien décrits, et bien pensés... Je trouve très difficile de vous parler de mes sentiments, même plusieurs heures après la clôture de ce livre : j'ai vraiment eu d'excellentes heures de lecture... Nous avons des romances, des personnages torturés, du suspense (bien que j'aie vite compris qui était le méchant dans l'affaire, mais je n'ai pas compris sa petite révélation)... En fait, vous m'auriez donné ce livre, sans me dire qui était l'auteur, je pense honnêtement que je l'aurais confondu avec un roman de Colleen Hoover ? Vraiment... En fait, je ne sais pas si c'est un béguin... En tout cas, pour moi, ce roman est meilleur que Nos visages cachés... il ne m'a pas fait pleurer, contrairement à ce dernier... Mais en réalité, la transition de la Partie 1 à la Partie 2 était vraiment bloquée... même à plusieurs reprises, j'ai dû remettre le livre en place pour me demander où j'allais... Quant à la fin, j'ai même fait une pause hier soir, pour la finir ce matin, la tête reposée (à 5h30 du matin, je l'admets, il est tôt mais je n'ai pas tenu plus longtemps) parce que cette fin est ce à quoi vous vous attendez, mais en même temps vous ne voulez pas savoir, car vous avez peur que ça arrive, vous le savez car Georgie nous prévient depuis le début que quelque chose va se passer ? Donc vous attendez quelque chose, vous pensez à beaucoup d'hypothèses bien sûr... mais en même temps, vous ne voulez pas savoir, mais vous attendez aussi... C'était donc vraiment une excellente lecture... Bref, vous avez compris, même si je ne sais pas si c'est un coup de cœur ou non, en tout cas, c'est un roman que je recommande vivement ! Vraiment... En plus, la couverture est magnifique. Ce dont je me souviens le plus : ce roman me rappelle beaucoup des romans de Colleen Hoover... Un résumé qui cache beaucoup, une belle première partie, avec un twist, une deuxième partie sur les chapeaux de roue. Rebonds, romance, personnages super attachants, moments très émouvants, tristesse, caractère... la seule chose qui me manquait était une ou deux petites touches d'humour... mais vraiment, wow... Je pense que ce roman est de toute façon mon auteur préféré, je vous recommande fortement de le répéter... Si Nos visages cachés étaient trop mélodramatiques pour moi, et cet infini+un, moins dramatique et plus amusant... La loi du cœur est parfaite : poignante, poignante, poignante, poignante, pleine d'espoir, dramatique, romantique, un roman pour tous les publics en plus... si vraiment... Quoi qu'il en soit, vous comprenez ? Un mot de dernière minute : quand je termine ma chronique, je sélectionne toujours mes extraits au dernier moment... Et maintenant, pendant que je lisais le prologue que je viens de mettre dans les extraits ci-dessous, savez-vous ce qui m'arrive ? Les larmes qui n'ont pas coulé quand j'ai lu ce livre coulent maintenant ! Félicitations Amy Harmon, tu m'as fait pleurer pour 2 de tes 3 livres publiés en France... Bien joué !!!!!!!!!!!! Et cette fois, c'est un coup de foudre après tout, juste parce que quand je relis ce prologue, oui, c'est un coup de foudre ! (ce livre m'a fait penser à certaines de mes lectures préférées, favoris...) Pas spécialement pour l'histoire, mais le niveau de sentiment, l'atmosphère, le bruit de fond turc comme quoi... Même maintenant, je mettrais toujours ce livre avec l'aspirateur de Colleen bien sûr : Confessez, désespéré, indécent, mais aussi Au risque de vous perdre... oui, aussi, j'ai ressenti la même chose, certains personnages me ressemblent... Voici une belle petite famille de personnages qui m'a vraiment touché et qui m'a vraiment touché)

17-05-2019

Il est vrai que m'immerger dans "La Loi du Cœur" n'a pas été une tâche facile, car l'écriture de l'auteur était très différente de celle de ses œuvres précédentes. Mais je suis tombé amoureux de ce roman, grâce à la philosophie et aux paroles d'Amy Harmon, toujours débordante de magie et de puissance ; me touchant au point de me désorienter en fermant ce livre. J'ai dû pleurer plusieurs fois tout au long de cette histoire, ensorcelant à volonté ; bien que ce soit une romance, mais pas seulement... C'est aussi une histoire d'acceptation de soi et des autres, sur des sujets surprenants et spéciaux comme avoir un cadeau ou une malédiction, sur une petite histoire policière, sur la mort et la vie. Compter les fissures de Moïse et les défauts de la Géorgie, mettre en scène l'avant et l'après, le début et son extension, l'art et la thérapie, les erreurs du passé et les nouveaux départs ; à la fin il devient un chœur, un tout. Moïse est un garçon de dix-huit ans, étrange et doué en peinture ; son talent est lié à une malédiction, du moins au début. Petit à petit, elle devient un don et une véritable source de pouvoir et de compassion. Son caractère est si spécial qu'il m'a fait tourner la tête dans le bon et le mauvais sens du terme. Je l'aimais, lui et son côté craquelé, sa façon d'être à la fois drôle et plein de surprise, mais la vérité est qu'il m'a touché sincèrement. Sa vision du monde est très douloureuse, me mettant à sa place, je sentais son angoisse devant l'amour et les souvenirs des morts ; parfois j'ai souffert de ses voyages et de l'entrée en vigueur de ses démons. Son existence depuis sa naissance n'a pas été facile et j'aime son comportement tel qu'il est. Mais ce qui m'a le plus séduit dans ce héros, c'est son changement pendant le livre, sa métamorphose spectaculaire, son acceptation au fil du temps. L'héroïne, Georgie, a un caractère fort et un petit cœur d'artichaut. Franchement, je ne savais pas comment décider pour son personnage, elle est trop "tout" : trop amoureuse, trop collante, trop rêveuse, trop rebelle. Cependant, je me suis en quelque sorte attaché à elle, en particulier à ses idées et à ses pensées, quand elle donne une partie de la philosophie, laissant transparaître une véritable intelligence à travers sa personne. Sa passion pour les chevaux est intéressante, elle nous en apprend beaucoup sur ces animaux. Cette fille est gentille de temps en temps, sauf que parfois j'avais envie de la secouer et de crier : "Réveille-toi ! "Ses réactions et son obstination envers Moïse sont certes épuisantes, mais sans la tête de cette mule, l'histoire ne serait plus aussi "vivante" et "lumineuse". C'est une protagoniste ingénieuse, un peu naïve sur les bords et complètement abandonnée à la vie. L'histoire se construit dans un style nouveau et particulier. Nous avons déjà l'avant et l'après, puis le point de vue de Moïse et de la Géorgie. Deux phases bien opposées, mais essentielles et très appréciées. Dans la première partie ils sont adolescents et ils se découvrent en cherchant eux-mêmes, l'amour qu'ils vivent est secret, devenant de plus en plus passionnés par le temps qui passe. Et puis, le deuxième thème, "Après", arrive quelques années plus tard ; ils ont grandi et appris, ils sont adultes, et honnêtement, c'est la partie que j'aime le plus. Je me laisse hypnotiser par la relation entre les deux héros, ensemble ils défient les interdits et testent certaines limites ; par contre, il faut du temps pour être fiable, le garçon pousse la fille dès qu'il peut, mais sans vraiment vouloir lui résister. Ils jouent au chat et à la souris. Il y a une grande originalité dans ce roman, surtout grâce au surnaturel ; n'étant pas commun dans les œuvres d'Amy Harmon, il est fondamentalement surprenant et différent de son univers habituel. Sa plume répand toujours des émotions profondes, dans "La Loi du Cœur" il n'y a pas de pénurie ; en fait j'ai ressenti de la douleur dans la deuxième partie, c'était vraiment émouvant et puissant. J'ai pleuré, souri et ressenti des sentiments intenses tout au long du livre. Bien que le livre soit intéressant et intrigant, je n'ai pas trouvé de suspense dans l'histoire ; le mystère derrière la romance et la petite devinette sur les disparitions est rapidement détecté. Amy Harmon est fidèle à elle-même, bien qu'elle ait un stylo beaucoup plus spécial dans ce roman, le changement de point de vue est parfaitement fait et s'intègre parfaitement dans le style de l'histoire. Cette auteure apporte également une grande authenticité et une grande émotion à ses œuvres. "La loi du cœur" démontre une fois de plus son talent, la richesse de son information et l'éclat de ses mots. Un rythme soutenu et une harmonie, sachant malgré tout que leurs dialogues ne sont pas faciles, en raison de l'accent des protagonistes. À la fin, Amy Harmon m'inspire et me transporte sans cesse ; c'est un favori sûr et évident. Un voyage dans les petits villages d'Amérique où les traditions donnent beaucoup de baume au cœur, au milieu des chevaux et des cow-boys ; l'auteur nous fait vraiment vivre un croisement entre amour et folie. Moïse et Georgie, deux âmes qui se rencontrent et s'aiment, deux esprits opposés qui cherchent la liberté. Chaque sentiment m'a pris dans le cœur, chaque émotion m'a pris dans le cœur, mais ce n'est pas vraiment une histoire "triste", malgré quelques passages ; il y a une bonne dose d'espoir. Mais la colère, la culpabilité et l'incompréhension suffisent à vous émouvoir. L'originalité est essentiellement due à l'aspect surnaturel du livre, le romantisme étant assez surprenant et passionnant. Cependant, le mystère que l'auteur a voulu élucider dans le cadre de l'enquête est un échec. Une histoire d'amour de fusion, pleine d'aventure et vraiment vibrante, mais ce n'est pas seulement ça... Ce n'est pas tout. Moïse et Georgie, eux et vous, doivent ressentir et vivre cette histoire dans ces moments.