Le Secret de Pembrooke Park
  • Éditeur: Milady
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2811216251
  • Tags: mystère, fantastique, historique, suspense, amitié,

Télécharger le livre Le Secret de Pembrooke Park gratuitement en français gratuitement

Une jeune femme sensée, Abigail Foster s'inquiète de l'avenir de sa famille depuis le moment où elle est ruinée jusqu'à ce qu'un étrange notaire lui propose de s'installer dans une grande demeure, Pembrooke Park, abandonnée depuis dix-huit ans, où elle et son père vont et sont accueillis par le charmant prêtre William Chapman, qui leur dit que, selon les rumeurs, une pièce secrète contient un trésor... Entre anciens amis et nouveaux ennemis, Abigail ignore la nature des dangers auxquels elle sera confrontée avant de dévoiler ces mystères et de trouver l'amour qu'elle a toujours recherché...

Julie Klassen

Julie Klassen

Nationalité : Etats-Unis Biographie : Julie Klassen aime tout de Jane Eyre et Jane Austen. Diplômée de l'Université de l'Illinois, elle a travaillé dans l'industrie de l'édition pendant seize ans et écrit maintenant à temps plein. Elle vit avec son mari et ses deux enfants dans la banlieue de St. Paul, Minnesota. Source : Lesromantiques. Ajouter des informations

Critiques

20-05-2019

En général, j'ai trouvé l'intrigue très bien liée. Tout au long de l'histoire, il y a eu un bon équilibre entre le romantisme et le mystère. Peu à peu nous devinons... nous croyons que nous devinons (hehe hehe hehe hehe hehe)... et finalement nous découvrons un à un tous les secrets de la famille Pembrooke. Le personnage d'Abigail Foster est très attachant (comme celui de William Chapman). C'est une femme courageuse et pragmatique. Elle a lu les livres de Jane Austen ("Pride and Prejudice - Reason and Sentiments - Mansfield Park & Persuasion") et des romans gothiques qui incluent "l'histoire d'un moine cruel poursuivant une jeune femme innocente" (Le Moine de M.G. Lewis). J'ai particulièrement aimé la partie où nous avons découvert le trésor de Robert Pembrooke... Il y a encore 704 p. (édition du Livre général du mois) une bonne brique. C'est un très bon moment pour lire.

19-05-2019

Abigail Foster est une jeune femme pragmatique et sensible à qui ses parents demandent souvent conseil. Ainsi, lorsqu'ils se retrouvent ruinés par un mauvais investissement qu'elle leur avait conseillé de faire, elle tente de compenser en encourageant sa famille à accepter l'offre mystérieuse d'un notaire de s'installer dans un grand manoir abandonné, Pembrooke Park. Loin de l'agitation de Londres, où la saison bat son plein, Abigail apprend à vivre plus simplement en tentant de résoudre les mystères entourant le manoir et ses anciens habitants. Abigail est une héroïne sensible et forte qui aime continuer, espérant avec elle révéler les secrets de Pembrooke Park, tout en lui souhaitant une fin heureuse et émotive. Entourée de personnages aussi intéressants que déterminés, Abigail tente de comprendre la nature de ses sentiments pour tous. Entre une amie d'enfance qui passe d'un amant désintéressé à un amant angoissé, un coadjuteur aussi passionné que passionné et un cousin lointain aussi sombre que séduisant, Abigail cherche quelqu'un à qui faire confiance et à qui donner son cœur... The Secret of Pembrooke Park est un roman passionnant qui mêle romantisme et gothique. Il présente une intrigue romantique digne de Jane Austen combinée à une atmosphère plus sombre, comme dans Jane Eyre, de Charlotte Brontë. L'écriture est fluide, agréable et emmène le lecteur facilement à travers les méandres du parc Pembrooke. Le désir de comprendre les secrets et les mystères du manoir demeure tout au long de l'histoire, nous poussant à faire des hypothèses, à les défaire et à les refaire. Julie Klassen est une auteure moderne à découvrir pour la qualité de son écriture et l'intelligence de son intrigue.

18-05-2019

Je viens de finir cette petite merveille. Trois jours, c'est ce qui m'a pris pour arriver à la dernière page. Je me suis couché tard et j'ai apporté ce roman sur mon lieu de travail pour l'ouvrir pendant les pauses. Et quand je me suis réveillé, ma première pensée a été : Mon livre ! C'est comme si je vous disais que j'aimais ce roman, d'un auteur que je découvre avec plaisir ! Julie Klassen vous tient au bord de votre siège du début à la fin, avec un stylo simple mais efficace, tours et détours en tout temps, mystères, secrets, amour, joies, peines, étonnement... vraiment impressionnant. Quand j'ai lu le dos de la couverture, j'ai eu peur de trouver un roman de "déjà vu, déjà lu". Et pourtant, il ne ressemble à aucun autre (du moins pas un autre que j'ai lu !). Je voulais vraiment le finir, et en même temps je suis très déçu de quitter ce décor et ces personnages. Je pense que ce sentiment est définitivement le signe d'un coup de foudre !

17-05-2019

"Julie Klassen aime tout ce qui concerne le prénom Jane : Jane Eyre, Jane Austen..." nous parle de la biographie de l'auteur, moi aussi ! Je pense que Jane Eyre est un chef-d'œuvre et j'adore les romans de Jane Austen. Et pourtant, je n'aime pas les romances historiques... sauf ça ! Paradoxal, je dois l'admettre. Enfin, c'est ce dont j'étais convaincu avant de me retrouver littéralement piégé dans cette sublime pochette et curieux d'en savoir un peu plus. C'est pourquoi la curiosité est une grande qualité en littérature. Et puis, généralisez, catégorisez... non, merci ! Si j'avais regardé le genre littéraire du secret de Pembrooke Park, j'aurais raté ce roman qui m'a complètement transporté en Angleterre au 19e siècle. Un pays et une époque que je trouve charmante dans la littérature. Pendant quelques jours, plusieurs heures par jour, je parcourais les rues de Londres d'antan, je visitais les salles du domaine Pembrooke Park, dont les images me remplissaient la tête au fil des descriptions. Il est facile pour le lecteur de visualiser le lieu tel qu'il est parfaitement décrit. Encore plus agréable que les descriptions : une atmosphère. J'ai mis les robes de Mlle Foster et de sa petite sœur, Louisa. J'allais au bal. Je vivais la nouvelle vie d'Abigail avec elle. De plus, je suis devenue très attachée au personnage principal : une femme solide, qui a la tête sur les épaules et qui n'hésite pas à prendre des initiatives assez audacieuses pour le moment. J'ai été ému par la douceur du père et du fils de Chapman, ennuyé par la sécurité de Louisa et ravi par le fait que les conventions sociales n'étaient pas toujours respectées à la lettre ? J'ai adoré l'atmosphère que l'auteur a su recréer sans faire une pâle copie des romans de l'époque. Promenades bucoliques, promenades à cheval, pauses fluviales, tasses à thé partagées... Et puis, il y a un mystère qui s'étend tout au long de l'œuvre, et dont les mystères se découvrent peu à peu. L'intrigue se révèle au fil des pages (silhouettes apparaissant dans l'ombre, rumeurs qui ne cessent de grandir, comportements inquiétants...) entremêlées, sans trop ou trop d'aventures et de romantisme. Une dose correcte de tous ces ingrédients donne une très belle recette appelée le secret du parc Pembrooke. Bref, rien ne m'a laissé indifférent ! J'ai voyagé, avec ce magnifique roman, à travers le temps et l'espace. Un délicieux voyage littéraire qui m'a donné envie de m'immerger dans les romans de Jane Austen. Et c'est ce que j'aime dans la lecture : la capacité qu'elle a de nous faire rebondir de livre en livre. Un grand merci à GrosseOp 2017, qui, grâce à ses bas prix, m'a permis de découvrir d'autres horizons littéraires.

16-05-2019

J'aime le sentiment que lorsque vous prenez un nouveau livre, je sens qu'il y aura une certaine alchimie avec l'histoire, je n'ai même pas eu besoin de lire le résumé du livre pour me dire qu'il ne restera pas loin pour longtemps. C'est ainsi qu'après avoir été séduit par la couverture, ce sentiment ne m'a jamais quitté jusqu'à la fin de ma lecture, j'ai fermé ce livre il y a quelques minutes et j'ai eu un véritable coup de cœur. Nous suivons cette famille londonienne qui part par malencontreuse coïncidence et est obligée de s'installer à la campagne dans une vieille demeure abandonnée : Pembrooke Park. Abigail et son père ont donc visité la maison pour se conformer à la demande du notaire et emmener leur entreprise dans leur nouveau domicile. Je ne sais pas pour vous, mais j'aime ces atmosphères inquiétantes, un vieux manoir dans la campagne anglaise qui recèle des secrets, des rumeurs et des souvenirs qu'il faut éviter à tout prix de raviver. C'est surtout quand elle entre dans le parc Pembrooke qu'Abigail pousse la porte des secrets d'une famille disparue mais loin d'être oubliée et sa curiosité l'amènera à une chasse au secret passionnante et intéressante. Au fur et à mesure que j'avançais dans le livre, j'ai été surpris de voir que le mystère s'épaississait, plus on posait de questions, moins les gens parlaient, d'abord ils trouvaient ça intéressant, puis ils devenaient obsédés, on se demandait pourquoi tout le monde refusait de parler, pourquoi il y avait dans cette belle maison pour poser tant de questions ? comment est-il possible que Abigail soit au centre d'une histoire familiale secrète qui ne lui appartient même plus ? Ces questions nous accompagnent tout au long du livre, nous construisons des théories, nous soupçonnons les gens, mais quand les secrets commencent à se révéler, nous sommes encore surpris mais même à ce moment, impossible à arrêter, l'histoire revient à sa place, nous sautons dans le temps par les révélations et quand nous avons tous les éléments, nous réalisons que nous étions loin de nous imaginer tout cela. C'est ce que j'aime dans ce genre de livres, l'intrigue est particulièrement bien faite, tout est bien coordonné, ce qui rend la révélation de tout cela encore meilleure. J'ai fait des recherches comme Abigail, la plupart du temps je me méfiais des gens et pas des bons et finalement mes théories se sont avérées complètement fausses, mais j'ai adoré qu'ils m'emmènent faire une promenade et j'ai adoré qu'ils me surprennent à mettre tous ces secrets à jour. Mais j'étais un peu triste à propos de la fin de l'histoire, je pensais que c'était trop stupide pour qu'elle se termine comme ça, j'imaginais la fin si différemment jusqu'à ce que je lise l'épilogue qui me donnait exactement ce que j'attendais. Ce livre est sans aucun doute l'un des favoris qui a été confirmé dès les premières pages et je le recommande vivement si vous aimez les secrets de famille et les vieilles demeures anglaises.

15-05-2019

Je dirais qu'en général, j'ai beaucoup aimé cette lecture "The secret of Pembrooke Park" de Julie Klassen. J'ai passé un bon moment, mais ce n'est pas une lecture d'amour. C'était un peu perdu parce qu'il n'y a pas de date au début de l'histoire, alors j'ai eu du mal à la trouver. Je pense que c'était au XIXe siècle, mais je ne sais pas si c'était précisément le début, le milieu ou la fin. J'ai supposé le début en me référant au roi George ou à Jane Austen. Les presque 700 pages peuvent être lues très rapidement et très bien, le style aide beaucoup. Je lis assez bien, intéressant. Les descriptions sont très bien faites et nous pouvons imaginer les lieux avec une grande précision. J'ai vraiment aimé le suspense du livre. Parce qu'il y a comme une enquête policière pour trouver le "trésor". Il y a eu des moments de grande peur, des moments étranges, beaucoup de mystères. C'était très bien. En termes de caractère, Abigail est une jeune femme très forte dont le cœur souffre de nombreux tourments. J'aimais bien d'autres personnages mais je ne peux pas en dire trop pour ne pas révéler l'intrigue. Je dirais qu'il y avait le nombre parfait de personnages pour faire tenir ce livre. Pas trop peu, pas trop. L'histoire est très bien réalisée, il y a une touche de poésie et d'amour dans ce roman. Bref : Un bon livre qui se passe au XIXe siècle, une jeune femme forte qui doit trouver le "trésor" et peut-être aussi l'amour.

Julie Klassen

Milady

La collection Milady a été créée en 2008 par les éditions Bragelonne en référence à Milady de Winter, personnage du roman Les Trois Mousquetaires. Milady était à l'origine la collection de poche de Bragelonne, destinée à élargir la gamme des genres (fantastique, science-fiction, horreur, bit lit), mais elle s'est progressivement imposée comme une maison d'édition à part entière avec la publication d'ouvrages inédits.