Les Écorchés, tome 1 : Ruine
  • Éditeur: Milady
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2811239634
  • Tags: anglo-saxon, action, mémoire, monstre, romanesque,

Télécharger le livre Les Écorchés, tome 1 : Ruine gratuitement en français gratuitement

Kisa est la fille du chef de la mafia russe à New York qui dirige le Donjon - un réseau clandestin - et de la fiancée d'Alik, un meurtrier endurci. Un jour, il a rencontré un sans-abri couvert de tatouages et de cicatrices qui ont suscité des sentiments inconnus et, peu après, il l'a vu se battre à nouveau dans le donjon. Tout en semant la peur et la mort sur son chemin, Kisa brûle de désir pour cet homme qu'ils appellent tous RuineMais cet homme poursuit un but ignoré de tous : il cherche celui qui lui a volé la vie et veut satisfaire sa vengeance qui attend depuis trop d'années...

Tillie Cole

Tillie Cole

Nationalité : Royaume-Uni Né à : Stockton-on-Tees Biographie : Tillie Cole est l'auteur de romans d'amour contemporains et de romans Yong Adult and New Adult. Diplômée de l'Université de Newcastle upon Tyne, elle est titulaire d'un certificat d'aptitude à l'enseignement secondaire en sciences sociales et a enseigné au secondaire pendant six ans avant de se consacrer à l'écriture. Après avoir suivi son mari, un joueur de rugby professionnel, dans le monde entier, elle vit actuellement à Austin, au Texas. son site web : Page Facebook Twitter : Ajouter des informations

Critiques

19-09-2019

# MegaCoupCoeur J'ai découvert le monde fascinant de cet auteur brillant il y a à peine trois mois. C'est même ma découverte ♥ de l'année. Et de ses cinq romans, c'est de loin le meilleur... S'il y a une chose que vous devez savoir sur Tillie Cole, c'est que toutes ses histoires sont différentes les unes des autres et incroyablement spectaculaires. Son stylo est si enivrant, puissant et addictif que je suis raide comme un violon. Mais ce livre est spécial. C'est beaucoup plus grossier, plus dur et plus effrayant. Mais je ne vous rassure à aucun moment (et j'insiste sur ce point) que nous ne tombons pas du côté morbide. Mais attention, au vu des scènes excessivement dures, les âmes sensibles s'abstiennent. Mais pour les amateurs de Dark Romance, je dirai que "Ruin" est une de ces lectures qui vous ébranle au plus haut niveau, qui vous étonne, qui vous surprend, qui vous surprend sans préparation, et qui vous marque à jamais. C'est simple, c'est l'une des histoires d'amour les plus spectaculaires et émouvantes que j'ai lues cette année. Une histoire à couper le souffle en deux parties ! L'histoire de deux survivants qui se complètent parfaitement... Un anti-héros qui s'est échappé d'un endroit horriblement sombre. Un enfer où il a été captivé depuis son adolescence, où il a été torturé, endoctriné et entraîné pour devenir un combattant impitoyable. Un tueur né. Il ne sait plus qui il est ni s'il a encore une famille. La seule chose qui compte depuis qu'il a retrouvé sa liberté, c'est de trouver celui qui est responsable de son enfer et de se venger. Il a trouvé son but et est prêt à agir. Mais il n'avait pas prévu l'arrivée de cette fille au regard familier. La seule personne qui éveille en lui ce lien étrange, ce primitif a besoin d'être proche de lui et de le protéger de quiconque se met sur son chemin. Une héroïne qu'il admirait pour sa force, son courage et sa détermination. Une princesse mafieuse russe qui a toujours mené une vraie vie dans la Coupe du Monde, mais qui a toujours aspiré à une nouvelle vie loin de cette prison dorée. Mais son chemin croise celui de cet effrayant fou qui réveille en elle l'étincelle qu'elle pensait avoir perdue à jamais. Peu importe à quel point cette attirance est nuisible, elle doit être à ses côtés. Cependant, malgré cette connexion fusionnelle, toute relation entre eux est strictement interdite et très dangereuse... mais elle est prête à mettre sa vie en danger. En bref... Un petit prodige à couper le souffle. Une expérience unique... Ça fait longtemps que je n'ai pas été si excité ! Je n'ai rien lu à ce sujet et j'en demande toujours plus ! Préparez-vous à souffrir, à être annihilé, à retenir votre souffle, à sortir de vos gonds, à être étonné, à voir votre cœur exploser en morceaux et à être littéralement consumé par cette histoire somptueuse et inoubliable ?

18-09-2019

Tillie Cole est devenue l'un de mes auteurs préférés, l'annonce de cette nouvelle série aux Éditions Milady m'a immédiatement intrigué et j'ai dû me procurer ce premier ouvrage. Une fois entre mes mains, les pages ont bougé et j'ai redécouvert ce style particulier qui parvient toujours à satisfaire mes envies. Un bref avertissement sur le contenu particulièrement sombre qui peut mettre mal à l'aise ceux qui s'attendent à une romance New Adult classique : pour ma part, après avoir lu le résumé, je m'attendais à être précipitée et c'est avec une grande intensité que je me suis plongée dans cette histoire sans hésitation. Kisa est la fille du chef de la mafia russe à New York et la fiancée d'Alik, son acolyte. Habituée à vivre à côté de la mort, elle n'a pas peur de cet univers qu'elle connaît depuis l'enfance, mais sous la main de fer de l'homme qui deviendra son mari, elle suffoque avant que les obligations qu'il lui impose et son entourage ne l'aident à les effacer. Obligée de supporter sa possessivité, sa jalousie et ses crises de colère, Kisa est la seule à être calme et la jeune femme se résigne à son destin, mais elle profite de ces rares moments de liberté après le père Khrouchtchev. Un soir, alors qu'elle faisait la distribution aux sans-abri, elle a rencontré un sans-abri qui l'a intriguée et a immédiatement vécu quelque chose d'inexplicable avec lui. Contre toute attente, elle le retrouve quelques jours plus tard à Dungeon, un club de combat clandestin qu'elle dirige pour son père. Tout le monde l'appelle Ruina parce qu'il sème la mort à sa manière, son seul objectif est de satisfaire sa vengeance et personne ne connaît les véritables intentions de ce combattant qui vient d'entrer au Donjon. Sa rage et sa détermination l'ont rapidement propulsé parmi les favoris et vous aurez peut-être du mal à me croire, mais malgré la violence, le sang et les coups, Tillie Cole nous offre une histoire sublime d'amour interdit. Notre héros est unique et son histoire de violence inouïe pour forger une attitude dure, alors que personne ne peut l'approcher et fuit le contact avec les autres, seule Kisa se rapprochera de lui pour le faire baisser la garde et découvrir son secret. J'ai déjà lu des romans sur la mafia et jusqu'à présent, je n'ai jamais été confronté à une notion aussi importante de la famille. Bien sûr, ce sont des criminels et l'affaire est loin d'être honnête, mais ils se protègent mutuellement et personne ne peut attaquer leur clan sans en subir les conséquences. Les trois dirigeants ont élevé leurs enfants dans la complicité et ont grandi comme une grande famille, donc le mariage entre Kisa et Alik douze ans plus tard est un moyen évident de réunir cette grande famille. Ce n'est pas forcément le mariage dont Kisa aurait pu rêver, mais ce sont les règles et elle sait qu'Alik l'aime à sa façon. L'arrivée de la ruine la dérangera quand elle saura très bien que l'amour lui est impossible, mais il est inexplicable. Je ne m'attendais pas à être aussi impliqué dans cette histoire, l'univers est bien construit et les personnages ont un rôle bien défini. Certains peuvent trouver l'histoire prévisible, mais pour ma part, l'anticipation ne m'a pas empêché de vivre un milliard d'émotions, à commencer par une empathie extrême pour la Ruine, que vous allez découvrir et aimer sans modération. Et bien sûr, certaines scènes sont si intenses qu'elles laissent un héritage aux lecteurs. C'est avec force et détermination qu'ils se laisseront guider les uns vers les autres, comme si les Dieux étaient à l'origine de leur rencontre. Nous nous trouvons devant une histoire de reconstruction où l'amour est la solution à la souffrance de nos protagonistes. Une fois de plus, Tillie Cole sort ses lecteurs de leur zone de confort. Mais attention, la lecture de ce roman n'est destinée qu'à un public averti.

17-09-2019

Quelle gifle ! Ce livre, malgré la violence et l'obscurité, est magnifique. Certainement, ce n'est pas pour tout le monde parce qu'il s'agit de la mafia, de la violence, du viol, de la torture et de la lutte à mort. Et même si l'on devine facilement ce que l'auteur veut dire, l'intrigue est bien menée, elle est encore émouvante, et j'avoue avoir vécu toute une série d'émotions à la lecture. Je me suis vite attaché à Ruine, et j'ai beaucoup apprécié Kisa. Son histoire, même avec la violence et la mort, est magnifique. Rien n'est épargné au lecteur : entre l'horreur du passé de Ruina, l'horreur des combats à mort aux détails sanglants, les émotions (ou le manque d'émotions) de Ruina face à ces morts... vous devez avoir le cœur bien pris. Mais c'est bien écrit, c'est excitant, le rythme n'a pas de temps mort, il est difficile de publier ce livre une fois qu'il a commencé. Pour ceux qui aiment le genre, c'est un livre à ne pas manquer.

16-09-2019

"Une lecture qui vous transporte à l'intérieur de vous et qui crée une dangereuse dépendance."

15-09-2019

C'est une opinion qui va être difficile pour moi. C'est un livre que j'ai beaucoup aimé et qui m'a aussi beaucoup dérangé. Par où dois-je commencer ? Qu'est-ce qui m'a plu ? La structure de l'histoire et les personnages. Le héros n'a pas de nom au début. C'est le 818. C'est un numéro. Il n'a pas été considéré comme un homme pendant une grande partie de sa vie. Tout au plus en tant qu'animal de valeur ou esclave... Il a subi de terribles abus, dont l'un lui a enlevé la mémoire par des abus. C'est le point de départ. Et toute l'histoire sera une recherche consciente ou inconsciente d'identité. La structure de l'histoire est vraiment très intéressante de ce point de vue. Nous partons de zéro. Les fragments de mémoire sont comme des éclairs montrant des horreurs qui sont toujours plus insupportables que le héros jamais connu. 818 sont deux individus. Celle du passé et celle du présent - et nous ne savons pas si les deux sont conciliables. Il faut dire que, comme je l'ai dit, nous avons de très beaux personnages. Enfin, je ne sais pas si je vais parler de "beaux" personnages. Disons qu'ils sont très forts. Ils font partie de ceux qui ne se laissent pas oublier. 818 s'appelle Ruin. C'est vraiment touchant et, bien que cela semble étrange, c'est encore plus touchant parce que c'est violent. Il a été formé pour devenir comme ça et perdre son humanité. Alik, le méchant est vraiment terrifiant car en plus d'être violent, il est fou. Sa folie nous fait trembler. Il est complètement ingouvernable et ses réactions sont ahhhhhhhhhhhhhh... Quant à l'héroïne, c'est celle que j'aime le moins. Quand vous achetez Ruine, vous soupçonnez que l'histoire frôle l'érotisme, sauf qu'ici, c'est trop. L'héroïne me semblait "en chaleur". Certes, elle tombe sous le charme de la ruine à première vue, mais pourquoi tout cela devrait-il s'accompagner de "culottes mouillées" en plus de 300 pages... De plus, les scènes de sexe me dérangeaient beaucoup. Certes, l'histoire devrait plutôt être classée du côté de la romance noire, même si je sais qu'il y a pire à faire. Mais pour moi, cette violence et cette violation devraient mettre ce genre de lecture entre les mains de lecteurs avertis. Le livre est très violent et le fait qu'il ne soit mentionné nulle part suggère que cette violence est "normale" et ne mérite pas d'être rapportée. Il y a des scènes de viol multiples et très violentes qui m'ont dérangé. Je n'aime pas ce genre d'effets qui, à travers les descriptions, mettent le lecteur dans un rôle de voyeur, peut-on alors parler d'un bon livre, quels sont les critères ? Ailerons : L'héroïne est violée par son compagnon qu'elle veut quitter. Elle passe par un vrai test. C'est très difficile à lire, mais ce qui m'a le plus dérangé, c'est qu'elle l'a quitté, non pas à cause du viol et de la violence, mais parce qu'elle aime une autre personne. Elle est violée parce que son petit ami entend parler de son infidélité, mais tout cela n'est pas si choquant pour l'héroïne, qui est aussi la narratrice. Elle semble y faire face comme elle le fait depuis des années. Elle l'a toujours vu comme le sien. Il "saute" sur elle même à l'adolescence, mais c'est normalisé. Je n'aimais pas vraiment cette position. L'héroïne ne dit jamais que ce qui se passe est mal et que ce genre de relation n'est pas la norme. De plus, si Ruina n'était pas venue, elle aurait épousé son tortionnaire... fin du butin Bref, un livre qui a de très bons atouts. Mais je n'aimais pas non plus cette violence à l'égard des femmes, qui semble totalement normalisée, voire constitutive de l'amour.

14-09-2019

C'est une lecture que j'attendais avec impatience et je n'ai pas été déçu du tout car elle est très intéressante dès le début de notre lecture. Nous sommes plongés dans un univers sombre depuis le début et nous retenons notre souffle dès les premières pages. Le monde de la mafia est évidemment très sombre, très noir, très violent et peu attrayant. On survit ou on meurt, surtout dans ces combats clandestins organisés au goulag ou par la mafia. Kisa Volkov est impliquée dans la mafia depuis son enfance, son père Kiril étant le parrain de deux autres hommes, Ivan Tolstoï et Abram Durov. Elle est attachée au détestable Alik qui ne connaît la violence que dans sa vie sexuelle. On se demande même comment il peut accepter une telle situation parce qu'il n'y a rien de sensuel, le langage est très grossier, très vulgaire comme des câlins ou des fêtes entre eux. Elle est fiancée à lui et le mariage est proche. Tu ressens de l'amour pour lui ? D'une certaine façon, c'est parce qu'elle ressent quelque chose pour lui. Elle semble être la seule à tempérer ce fou dont la mort est inscrite dans son ADN. Si les autres combattants se battent pour leur vie, elle aime mettre en scène les combats et a le plaisir sadique de faire souffrir les autres avant de leur infliger la mort. A travers les flashbacks, nous comprenons les liens qui se sont tissés entre Kisa, son amie Talia, son frère Luka et Alik. Bien que les 4 vivent au milieu de la mafia, Alik est vraiment spécial et ce sentiment de possessivité envers notre héroïne est encore plus malsain. Actuellement, Kisa est responsable de l'organisation du championnat à Dungeon et Viktor est le seul entraîneur qui n'a plus de boxeur. Mais miraculeusement, un nouveau venu est arrivé. Cette arrivée sera d'autant plus surprenante que Kisa l'a déjà rencontrée dans des circonstances étranges. Mais je vous laisserai découvrir lesquelles. Pourquoi Kisa semble-t-elle prête à tromper Alik avec cet homme ? pourquoi est-elle si bouleversée en sa présence ? Dans la deuxième partie de l'histoire, nous découvrons une autre facette de sa personnalité à mesure que nous en apprenons davantage sur son passé. J'ai aimé le fait de pouvoir encore compter sur Talia, sa meilleure amie, même si je devais lui cacher certaines choses. J'ai aussi aimé le personnage de Sergei, le chauffeur de la fille, car il apporte un peu d'humanité dans ce monde cruel. Kisa devra donc prendre des décisions cruciales et découvrir toute la vérité. Ruin est donc le héros de ce roman et j'ai adoré ce personnage qui nous fera vivre de nombreuses émotions. Il y a deux personnages en un parce que nous avons la période où il était 818 et la période où il deviendra Ruin, le combattant. Nous l'avons donc découvert pendant sa captivité dans le goulag d'Alaska, lorsque les soldats l'ont attrapé et ont essayé de le contrôler. Il est à noter qu'il y est arrivé à l'âge de 14 ans et qu'il a été enfermé pendant une longue période. Il y a vécu en enfer et semble avoir perdu presque toute son humanité. Là-bas, les prisonniers sont violés, torturés, drogués pour qu'ils puissent oublier leur passé. 818 ans avant d'en arriver là. On le découvre quand les souvenirs reviennent le hanter. Les scènes du goulag sont extrêmement violentes parce qu'il se bat ou meurt, résiste ou devient un monstre. Les protagonistes n'ont pas une guerre de choix, d'espoir ou d'avenir. Par conséquent, tout est ténèbres, enfer et damnation parce qu'ils n'ont plus une once d'humanité. Ils sont devenus des machines de guerre et rien ne peut les arrêter à part perdre un match, donc la vie. Grâce à 362, ils parvinrent à s'échapper et à établir leur vengeance, dont ils ne conservèrent qu'un nom et une adresse. C'est à ce moment que la transition se fait et elle devient Ruine. Il entre dans le donjon pour se battre et peut-être reprendre son destin en main. A New York, il doit apprendre à vivre avec les autres, sans drogue, sans torture. Vous pouvez utiliser vos armes pour vous sauver, mais vous aurez aussi plus d'interaction avec les autres, surtout avec Viktor et Kisa. J'ai aimé les scènes où les deux hommes sont ensemble parce qu'on pouvait avoir une mauvaise opinion de Viktor, mais à la fin j'ai aimé ce personnage atypique mais attachant. Elle lui donnera les clés de la ruine pour aller de l'avant et ne pas tomber dans le piège de ses sentiments ou émotions. Il connaît les autres combattants et saura lui donner de sages conseils. Vous pouvez devenir le guide dont vous aurez besoin tout au long de cette aventure. Quant à Kisa, cela le dérange au plus haut niveau et peut même le détourner un peu du chemin de la vengeance. Cette jeune femme va entrer dans sa vie comme un boulet de canon, mais les dégâts ne seront pas aussi dévastateurs que ceux qu'il lui a causés.

Tillie Cole

Milady

La collection Milady a été créée en 2008 par les éditions Bragelonne en référence à Milady de Winter, personnage du roman Les Trois Mousquetaires. Milady était à l'origine la collection de poche de Bragelonne, destinée à élargir la gamme des genres (fantastique, science-fiction, horreur, bit lit), mais elle s'est progressivement imposée comme une maison d'édition à part entière avec la publication d'ouvrages inédits.