Les héritiers, tome 1 : La princesse de papier
  • Éditeur: Hugo et Compagnie
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2755631546
  • Tags: jeune adulte, trash, trahison, jumeaux, fratrie,

Télécharger le livre Les héritiers, tome 1 : La princesse de papier gratuitement en français gratuitement

Une nouvelle vie, pour le meilleur ou pour le pire... Elle Harper est une battante, une éternelle optimiste... Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, ayant une fin de mois difficile et pensant qu'un jour ils s'échapperaient... Mais quand sa mère est morte, elle s'est retrouvée seule au monde... Jusqu'au jour où Callum Royal est apparue dans sa vie. Plus de problèmes et le club de strip-tease pour payer ses études, le voilà dans la magnifique demeure royale... Argent, luxe et confort... Le plus charismatique d'entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il croit qu'elle appartient, dans un monde de misère qu'il n'aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d'elle dans sa vie. Il ne veut pas qu'elle fasse partie du petit monde élégant des Royals et s'il avait raison ? L'argent, l'excès, la tromperie, les fausses prétentionsUn univers entier qu'Elle découvre avec étonnement. Si elle veut survivre dans le Royaume Royal, elle devra apprendre à promulguer ses propres règles royales.

Erin Watt

Erin Watt

Biographie : Erin Watt est le pseudonyme d'un duo d'écrivains composé de la Canadienne Elle Kennedy et de l'Américaine Jen Frederick (Jane Litte). leur site web : Twitter : Ajouter des informations

Critiques

19-03-2019

Ce premier volume m'a beaucoup plu malgré un schéma assez classique (une jeune fille qui tombe amoureuse du méchant qui collectionne les filles mais finit par s'intéresser à elle). Les personnages sont bien développés et l'intrigue de l'histoire est addictive⚡Je J'ai hâte de rencontrer les frères Royal et Ella dans le futur tome😍

18-03-2019

Orpheline, elle est obligée de se déshabiller pour subvenir à ses besoins. Mais cela sans compter l'apparition de Callum Royal, un vieil ami de son père et de son nouveau tuteur. Pour Elle, plus de week-ends difficiles, elle rejoint la prestigieuse famille royale, ce qui n'est pas entièrement au goût des 5 frères qui la prennent pour une arriviste. Après l'exaspération des premiers chapitres (une jeune fille de 17 ans qui peut se faire passer pour une femme de 34 ans et se déshabiller sans que personne ne s'embête), je me suis laissé emporter par cette histoire. Elle ne casse pas de briques, mais elle se détend et j'ai passé un bon moment avec elle et les vrais frères. Il y a beaucoup de revers et la fin est surprenante. Je passe directement au volume 2 et j'espère entendre ce que les auteurs ont en réserve pour les personnages.

17-03-2019

Je n'aurais pas pu arriver à un meilleur moment qu'avec cette première lecture de l'année et j'espère qu'elle annoncera la couleur de ce qui m'attend pour 2018. Je me suis préparé bien avant de commencer à lire, car derrière le pseudonyme Erin Watt, il y a deux auteurs, Elle Kennedy et Jen Frederick, qui ont promis le meilleur. Gardez à l'esprit que cette histoire est très addictive et que j'en suis presque tombée amoureuse. Elle Harper s'est toujours battue pour sa survie et, bien que certains mois soient parfois difficiles, elle a toujours réussi à faire face au fait que sa mère voit le bon côté des choses. Quand sa mère est morte, elle était convaincue qu'elle pouvait se débrouiller toute seule et jusqu'à l'arrivée de Callum Royal, elle ne pouvait faire confiance qu'à elle-même, alors quand il prétendait être son tuteur, la jeune femme tomba du ciel et n'était pas prête à lui faire confiance si facilement ; tout à coup, la pauvreté céda la place à la richesse et, bien que l'univers était différent, la lutte resta la même. Armé de sa réplique et de son esprit combatif, Elle devra se défendre de l'hostilité des cinq fils royaux et de Reed, le chef des frères, lui montrera ses griffes et on peut dire qu'ils ne sont pas au bout de leur surprise avec leur hôte volcanique qui ne veut pas se laisser emporter. Nous avons un choc des classes sociales, d'une part elle a dû faire un travail pas toujours gratifiant pour subvenir à ses besoins et d'autre part la famille royale qui est plus riche que les raisons et qui a toujours eu l'habitude d'obtenir ce qu'elle veut. Bien qu'elle se sente piégée, elle sait que c'est l'occasion de s'en sortir et elle, qui n'a jamais eu de foyer, se retrouvera sous les projecteurs d'une famille avec ses propres problèmes. Nous découvrirons que les secrets sont très présents dans cette famille et comment notre héroïne s'interroge sur les raisons de tant d'hostilité. J'ai été très impressionné par l'esprit combatif de notre héroïne, on peut sentir qu'elle est déstabilisée et pas nécessairement à sa place, cependant, quand elle se sent mal à l'aise ou critique, elle aura des réactions absolument merveilleuses et envie cette réponse toujours mordue et parfois drôle. Il est difficile de rester marbré contre les vrais frères, mais ce sont surtout les trois plus âgés qui se démarqueront car ils sont dans le même établissement que le plus jeune. Si vous n'aimez pas l'atmosphère du lycée privé américain, ce roman n'est pas pour vous, pour ma part j'ai toujours eu un faible pour les romances adolescentes avec les populaires et les parias d'une part. Ce n'est pas évident, mais les frères royaux sont adorés de tous, donc elle aura du mal à être acceptée et le début nous montrera sa force de caractère. Easton le plus jeune se révélera être un personnage intrigant, désinvolte et torturé, et Reed le plus incompréhensible, le leader qui n'hésitera pas à se montrer cruel et bien que son personnage ne soit pas un coup de cœur, j'ai apprécié découvrir le peu qu'il révèle, mais il est définitivement un personnage que je ne comprends pas dans ses choix. Bref, un premier volume que j'ai dévoré ; impossible de le remettre avant d'avoir lu la dernière ligne. Des réactions parfois trop jeunes dans le mode "Je t'aime aussi", mais qui ne sont pas essentielles, mais que l'on oublie vite, tant l'histoire est captivante. J'ai senti une connexion dès le début et cela me renforce dans l'idée que le spectacle est prometteur. Ne vous attendez pas à de grandes surprises, mais la prévisibilité n'est pas un problème pour moi quand l'histoire est bien faite. C'est un peu différent des autres titres de la collection New Romance, parce que nos héros sont plus jeunes mais la chimie est là et vu la fin frustrante, j'ai hâte de revenir.

16-03-2019

Quand votre partenaire vous supplie de la rejoindre dans cette saga dans le deuxième volume, vous vous dites wow, il doit être lourd, et inévitablement comme je fais confiance à son jugement, je vais pour elle. Pour être honnête, cette série était déjà dans mon PAL, mais j'avais prévu de la lire plus tard, car Gaëlle avait déjà commencé. Qu'est-ce que je peux dire ? Eh bien a priori rien de nouveau dans le genre avec ce petit cocktail d'ingrédients typiques, la pauvre fille, les méchants, l'atmosphère pourrie d'un institut où les rumeurs font de vous le plus grand des s...pe que la terre ait jamais emporté. Les préjugés, a priori, le mal libre, la jalousie et surtout le pouvoir d'une poignée de fils ou de filles riches de papa qui peuvent faire ce qu'ils veulent, de l'argent qui efface même les actions les plus criminelles à chaque fois, les auteurs poussent à l'extrême en montrant du doigt ces enfants riches que rien ne peut arrêter. Un environnement d'école secondaire comme 13 raisons, sauf qu'elle est une battante et qu'elle fera face à tout le monde et se retirera du jeu. Elle parviendra à toucher la coquille des vrais garçons. 5 enfants complexes, tous aussi fous les uns que les autres. Même le père Callum n'est pas clair. Mais notre héroïne est prête à faire de nombreux sacrifices pour atteindre son but ultime. Sa présence perturbera l'équilibre précaire de cette famille perturbée. Et la question que nous nous posons est la suivante : de quoi peut-il lui en vouloir ? Bien sûr, les préjugés ont la dent dure, et les auteurs s'efforcent de le prouver. Tout est cliché et stéréotype, mais le lecteur est néanmoins emporté par cette aventure dans laquelle nos enfants sales cherchent des chemins pour sortir de leur douleur et chacun à sa manière, comme le lecteur le découvrira tout au long des chapitres, Erin Watt nous saisit dans cette histoire dynamique qu'Elle nous raconte avec des dialogues puissants, des scènes comiques et autres scènes plus touchantes qui nous rendent dépendants de tous les acteurs, aussi abjects soient-ils parfois soient-ils. Nous suivons Ella dans ses relations avec la Royal Co. dans ces tentatives d'intégration au lycée, tandis que Maître Reed fait la pluie et le beau et a tout le pouvoir sur elle, jusqu'à... L'image que les auteurs nous donnent de ces jeunes est franchement inesthétique et leur comportement est loin d'être glorieux, ces 5 jeunes adultes traitent les femmes comme si elles étaient des marchandises. Nous pourrions les haïr pour cela, mais non, la lecture oscille entre haine et empathie parce qu'ils sont si charismatiques et émouvants. Easton est celui qui vous touche le plus, Reed ne laisse évidemment pas le lecteur indifférent, les jumeaux sont très peu actifs et présents et Gideon reste un mystère, et Callum, ce pseudo père ? et Brooke, dont nous pouvons deviner les objectifs sont à rapatrier ? Une romance addictive qui se lit d'un seul coup parce qu'Erin Watt nous harponne et ne nous laisse pas tellement tomber, alors une fois la dernière page passée, je n'étais pressé que de me plonger dans le volume suivant : le prince brisé. Un petit inconvénient de la... J'aurais aimé que l'animosité entre les frères et Ella dure un peu plus longtemps avec des actions qui seraient un peu plus puissantes pour l'encourager à partir. Cependant, je dois avouer que je suis sous le charme de cette famille dysfonctionnelle.

15-03-2019

Un premier volume réussi ! Impossible de publier cette lecture. Une histoire addictive, bien écrite, riche en émotions. Nous avons des personnages intéressants, qui nous amènent à la curiosité : C'est une jeune femme courageuse, mûre pour son âge. Elle n'a pas eu une enfance simple et essaie de s'en sortir du mieux qu'elle peut. Ainsi, lorsque Callum Royal, son tuteur, l'a prise sous son aile, elle a vu que c'était une occasion de vivre facilement à l'université, malgré quelques réticences au début. Mais sans parler de l'accueil très froid des cinq frères dans la famille, qui la jugent au premier regard et ne veulent pas d'elle dans leur vie. Elle devra faire face au mépris des frères et aux moqueries des élèves de son école. Mais la force de caractère d'Ella, ainsi que son ouverture d'esprit et sa capacité de réponse, ne doivent pas être négligées, elle ne doit pas être trompée. Seul Reed, l'un des frères, ne la laisse pas indifférente, charismatique et mystérieux et difficile à déchiffrer. Ils se provoquent l'un l'autre, mais en même temps ils se cherchent l'un l'autre. Easton est aussi très présent, sa dépendance est abordée mais tout n'est pas révélé, le mystère plane aussi sur Gédéon, et les jumeaux sont plutôt effacés. Quant aux personnages secondaires, ils ne sont pas en reste non plus : entre le père, la future belle-mère, la veuve... Entre manipulation, mensonges et rebondissements, nous avons une romance qui se développe lentement, nous devons donner à nos personnages le temps de se découvrir, de se dire des choses et, surtout, de se faire mutuellement confiance. La tension s'installe au fur et à mesure que les pages passent pour nous laisser au bord de la tête ! mais pourquoi pas ? nous ne sommes pas à la fin des surprises... Cette lecture est mon premier coup de cœur de l'année et j'espère pouvoir la poursuivre. Comment Ella va-t-elle gérer tous les événements qui viennent de bouleverser sa vie ?

14-03-2019

"The Paper Princess" est le premier volume de la série "The Heirs" d'Erin WATT. Derrière ce pseudonyme se cachent deux auteurs : Jen FREDERICK et Elle KENNEDY. Si le premier n'est pas encore traduit en français, le second est connu pour ses séries addictives, comme "Off-Campus", également publié par Hugo. Dans ce livre, nous suivrons Ella Harper, une jeune femme qui a une vie très difficile. Sa mère est morte d'un cancer, elle ne connaît pas son père et pour survivre dans ce monde et continuer ses études, elle doit multiplier ses petits boulots, même les plus difficiles comme strip-teaseuse. Jusqu'au jour où elle a rencontré Callum Royal, un homme riche dans la quarantaine. Il apparaît dans sa vie, prétendant être son tuteur légal. Elle n'a jamais entendu parler de lui et est obligée de quitter sa vie quotidienne pour le suivre. Puis elle s'est retrouvée sous le toit luxueux de Callum avec ses cinq enfants. Tous sont beaux, tous sont dangereux et refusent d'accepter cette nouvelle arrivée. Reed, l'un des cinq enfants, est celui qui dirige la danse dans cette maison et est plus que déterminé à renvoyer Ella dans son monde misérable, où il croit que sa place est. En d'autres termes, je ne m'attendais pas à me laisser emporter par cette lecture. Dès que vous entrez dans cet univers, vous êtes instantanément accroché à cette histoire qui est plus qu'addictive. Le style d'écriture d'Erin WATT est particulier. Dès le début, j'ai été un peu troublé de trouver une écriture aussi franche et familière. Nous sommes plongés dans les pensées d'Ella, une jeune femme qui n'a pas la langue dans sa poche et qui ne fait pas quatre voies quand elle veut partager ses opinions. Elle a l'habitude de parler dans une langue plus qu'ordinaire et est très bien transcrite dans le style d'écriture. On s'y habitue rapidement et ça aide vraiment à entrer dans la tête de ce personnage. A aucun moment je n'ai ressenti d'inconfort ou de différence dans l'élaboration des chapitres. Parfois, quand un livre est écrit à quatre mains, on peut distinguer les moments écrits par un auteur ou un autre, mais ici le travail est parfaitement fait et on a vraiment l'impression de lire un livre écrit par la même personne. L'histoire est très agréable à lire. Si vous aimez les histoires qui se déroulent dans des lycées riches, des univers luxueux avec des mauvais garçons torturés, vous trouverez beaucoup à apprécier avec "The Paper Princess". Ce qui m'a vraiment plu dans cette histoire, ce n'est pas la présence de cet univers qui est déjà vu dans beaucoup d'histoires d'amour, mais tous les messages qui sont véhiculés explicitement ou implicitement à travers cette histoire : comment accepter la mort d'un être cher, comment un père peut-il élever ses enfants sans sa femme, comment les enfants grandissent sans leurs mères, jusqu'où peut-on aller pour aider un être cher ? De beaux moments et des méchants se côtoient et cela mène à de très belles scènes. C'est une héroïne facile à suivre. Elle ne s'emporte pas, elle ne se laisse pas emporter par l'univers de luxe qu'offre Callum Royal. Que ce soit avec les frères Royal ou au lycée, elle garde la tête haute et n'a pas honte de son passé. Reed est le frère royal que nous suivons le plus dans ce volume. Il est hypnotique, charismatique, très réservé et incontrôlable. Bien qu'il ait vécu dans un environnement très privilégié, il a également souffert de choses difficiles qui l'ont profondément affecté. C'est vraiment le genre de personnage masculin que j'aime. Quant aux autres frères royaux, chacun d'eux est détruit par la vie et ils la vivent avec des vices différents. Easton m'a particulièrement touchée et j'ai hâte de mieux le connaître dans les volumes suivants. Ce que j'ai aussi aimé chez "The Paper Princess", c'est la façon dont la romance se développe. Bien que l'univers de cette histoire soit sulfureux, nous ne le cacherons pas, la romance n'a pas vraiment sa place dans une grande partie de ce livre, alors elle se développe lentement et l'auteur laisse monter la tension entre les personnages à un point tel qu'elle devient insupportable, même pour nous lecteurs. La fin est intense et soudaine. Nous ne nous attendons pas à ce que cette situation change, ou presque. J'avais des doutes, mais je ne voulais pas y croire. Cela va tout changer pour nos personnages et je me demande ce qui va se passer dans le deuxième volume, tant au niveau des actions que des secrets qui vont être révélés. En conclusion, "The Heirs, Volume 1 : The Paper Princess" est un premier volume très réussi. Erin WATT nous plonge avec une grande facilité dans son univers, un univers beaucoup plus profond que ne le suggère le résumé. Il est intense, sulfureux et en

Erin Watt

Hugo et Compagnie

Fondée en 2005 par Hugues de Saint Vincent autour de documents, de titres sportifs ou encore d'humour, Hugo et Compagnie mise sur la fanfiction de Twilight : Beautiful Bastards, avec 150 000 exemplaires imprimés. C'est avec la série After d'Anna Todd et la création du label New Romance que la compagnie réussit avec un large public.