Les Immortels : La Compagne - 1
  • Éditeur: Cyplog
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 1091042586
  • Tags: urban fantasy, anarchie, sorcières, jumeaux, angoisse,

Télécharger le livre Les Immortels : La Compagne - 1 gratuitement en français gratuitement

Une troisième guerre mondiale éclate et menace d'anéantir toute forme de vie terrestre Dans ce chaos total, un groupe de créatures émerge du silence : les Immortels En quelques mois seulement, ils mettent fin au conflit et prennent le pouvoirSept années plus tard, dans ce monde dévasté, Eva, une jeune femme blessée et endurcie par la guerre, cherche à trouver sa place Un mot le guide : Luderik FrodesonCe puissant, terrifiant et fier Immortel va complètement changer votre vie en décidant d'en faire votre future compagne, allez-vous pouvoir vous libérer de ses griffes ? Ou verra-t-il ses convictions s'éloigner au rythme des épreuves qu'elles vont traverser ? Dans un monde d'anarchie, votre différence peut être votre plus grande force.

Amanda Bayle

Amanda Bayle

Nationalité : France Né le : 11/01/1988 Biographie : Amanda Bayle est une auteure romantique publiée par Cyplog Publishing depuis 2013. Originaire d'Auvergne, elle s'inspire de cette région pour écrire et place parfois l'action de ses livres au cœur du pays des volcans. Elle travaille actuellement à sa série de romans contemporains "Les joueurs du Ru", dont le premier volume, "Numéro 10", a été publié en 2018. Source Ajouter des informations

Critiques

13-11-2019

WoW, j'ai été vraiment transporté par ce livre en premier lieu par l'univers d'après-guerre où il faut d'abord survivre. Eve est vraiment une personne très courageuse, pour survivre en étant des êtres surnaturels et des humains qui sont prêts à tout pour vous violer. J'ai aussi beaucoup aimé le personnage de Luderik, un vrai ours en peluche. Mais il ferait n'importe quoi pour protéger les gens autour de lui. L'histoire est très bien écrite, ils vous transportent rapidement dans l'univers, vous percevez rapidement le paysage et vous le prenez en charge. D'un autre côté, pour les personnes qui sont rapidement surprises par le sexe, il y a quelques passages, mais cela ajoute du piquant 😂 Je le recommande à la sortie et j'attends avec impatience le roman que je ne peux qu'attendre patiemment 😍

12-11-2019

Coup de ♥ ! Regarde cette couverture. Il attire directement le regard, ce qui m'a permis de jeter un coup d'œil au résumé. C'est de Nicolas Jamonneau. Le résumé et la couverture étant extrêmement attrayants, je n'ai pas pu résister à ce premier volume. Je ne suis pas déçu du tout. Je ne connaissais pas l'auteur Amanda Bayle, je n'avais jamais lu un de ces romans. Je pense obtenir "Juste nous deux" de cet auteur de mon PAL. Dès que nous découvrons Eva, nous ressentons cette angoisse et ce désespoir. C'est une nomade. Avec Lise, leur meilleure amie, ils parcourent les routes en groupe. Des chemins où l'on se demande qui sont les monstres. Des êtres humains ? Des immortels ? Les vampires sont à la recherche d'un compagnon, un mot au sens fort que l'on retrouve dans les pages. Luderik, un puissant vampire qui s'ennuie à mourir, se rend dans une maison occupée avec son clan. C'est alors qu'il a vu Eve et l'a immédiatement prise comme compagne, finalement en liberté surveillée. Oui, ne nous leurrons pas. Qu'est-ce qu'un compagnon ? Eve et son amie ont-elles laissé un mal pour un autre ? Seront-elles esclaves ? Un roman avait du mal à attirer mon attention depuis un moment. Mon cerveau un peu éparpillé en ce moment, comment trouver cette petite énergie qui me rend trivial était pour les abonnés absents. Tout ce que j'avais à faire, c'était de commencer les Immortels pour retrouver ce sentiment. Je n'ai pas pu tirer une once de ce roman. Dès la première page que je me suis sentie piégée dans ce monde d'après-guerre, le contexte nous est présenté dès le début et nous permet d'en situer les conséquences. J'ai adoré parce qu'on ne se perd pas et surtout qu'on entre directement dans le sujet avec cette atmosphère apocalyptique, destructive, anxieuse et de survie. Une mise en œuvre rapide. C'est un monde assez difficile où la loi du plus fort est le maître des armes. Après cette guerre qui a détruit la planète, les gens essaient d'échapper à la mort. Des groupes se forment parmi les humains. Il a ce look apocalyptique avec une espèce qui domine l'autre. Le roman se prépare assez rapidement. Après nous avoir informés du contexte, qui, je le répète, est absolument brillant, nous passons à des choses "sérieuses". Ce lieu de découverte nous amène à nous plonger dans une intrigue qui va s'agrandir. Vous pouvez le sentir. Nous le savons déjà. La rencontre des personnages et leur évolution est fatidique. Les événements nous permettent d'aller de l'avant et de les connaître. Cela ne s'arrête pas. Un certain rythme est établi. Nous ne perdons pas une miette de ce qui se passe. J'ai mangé le roman. Je dois avouer qu'au fur et à mesure que j'avançais, j'avais cette peur au fond de mon cerveau qui me disait que pour l'instant, c'est petit. En d'autres termes, nous nous concentrons sur les personnages, avec ce mystère dans cet univers d'Immortels, d'Êtres Humains et même cette touche d'intérêt dans un passage. Puis les engrenages sortent et nous poussent encore et encore dans l'intrigue. C'est assez classique, mais la peur qui avait disparu quand j'ai parcouru les pages pour savoir ce qui allait se passer. La relation entre Eve et Luderik est assez étrange. Il semble avoir le contrôle. Eve est une jeune femme avec un caractère qui lui permet de survivre. Elle ne se laisse pas berner, elle répond tac tac tac tac tac tac tac et sait parfois quand ne rien dire. Elle est méfiante en respirant, c'est ce qui lui a permis de survivre, terrifiée, elle devient une personne plus calme. Ce que je trouve malheureux, c'est qu'il devienne un agneau. Eva se laisse piéger dans les tourments de ses sentiments, de ses humeurs en général. Là où auparavant, elle mordrait indirectement ou directement, selon son choix. C'est dommage, parce que cette fille en colère, qui aurait pu trouver quelque chose directement, devient un peu maniaque. Je comprends. Elle rencontre Luderik, qui brisera tous ses préjugés sur les Immortels. Mais chérie, réveille-toi ! D'une certaine façon, il se calme, mais met ses forces de côté. Elle se sentira soutenue, soulagée par tous les événements du passé. Je ne parle pas de ce qui se passe dans le roman. Elle bave beaucoup. Cette jeune femme, amoureuse de la liberté, qui la cherche absolument, mais à qui il est pourtant interdit de le faire... Eva se retrouvera enchaînée dans ses sentiments, dans ses désirs et dans ses découvertes. D'une certaine façon, elle devient enfin elle-même. Il passe du mode automatique de "survie" à l'être lui-même. Luderik... Luderik... Découvrez-le. Non, je plaisante. C'est un vieux vampire très autoritaire mais patient. Il apprendra et redécouvrira à travers Eve. Les deux sont apprivoisés. Puis il y a d'autres personnages, comme mes favoris : Amel, une jeune femme terrifiée qui va s'affirmer et s'affirmer avec Nikolaï parce que j'aime ce nom. J'admets que je ne suis pas un crétin en ce moment. Mm-hmm. Mais c'est adorable. Lise, une jeune femme courageuse sous l'influence de l'alcool, me rappelle les gens qui y vivent.

11-11-2019

L'immortalité !!!!!!!!! Un mot qui fait encore rêver bien des gens aujourd'hui. Je me demande souvent ce que je ferais si j'étais immortel. Tout d'abord, ce qu'il vous faut savoir, c'est comment le devenir ? Autant que je sache, je ne vois que quatre possibilités. Le premier est de naître fils d'un dieu. Ne me demandez pas si j'en connais un, le seul endroit où je les trouve, c'est dans mes livres. La seconde, qui a travaillé encore plus sur l'avidité des hommes, est sans doute de boire l'eau de la jeunesse. L'eau mythique qui vous laisse jeune et vous fait vivre des milliers d'années. Et puis il y a le vampirisme. En d'autres termes, comme les deux premières possibilités, c'est la chasse aux chimères. Tant que le dernier est de devenir un ange. Et ce n'est pas compliqué. Tout ce que tu as à faire, c'est passer de la vie à la mort. Mais même là, ce ne sera pas du gâteau. Parce que pour aller au ciel, il faut être d'une bonté irréprochable, ne jamais avoir commis une seule faute, avoir un cœur noble, etc. Bref, pour être parfait. Il semble que l'être humain soit parfait. En tout cas, celui qui le crée vit dans une utopie parfaite. Cependant, l'immortalité n'est pas nécessairement aussi bonne que nous le pensons. En fait, en tant qu'immortel, une personne a le temps de lever beaucoup d'argent, de vivre dans l'opulence, il ne manque jamais de rien, etc. Mais en réalité, il finit par voir mourir ses proches, sa famille, ses amis, puis il finit seul, et c'est là que commence son véritable déclin moral, puisque chaque jour il se retire de plus en plus. Cependant, les êtres supérieurs qui gouvernent le monde et notre destinée mettront alors d'autres personnes comme lui, ou quelqu'un qui le réveillera moralement, à la manière de cette pauvre âme. Alors il apprendra à aimer, à vivre, à sentir les choses petit à petit. Et c'est à ce moment qu'il pourra se moquer de sa longue et ennuyeuse existence. Parce que finalement, l'immortel qui ne ressent plus rien, revit. C'est précisément ce qui est arrivé à l'un des deux protagonistes de ce roman. L'histoire de ce livre raconte un cas semblable à celui que je vous ai décrit. Mais dans un monde qui n'est plus contrôlé par les humains, mais par les immortels de nos plus grands contes de fées. Une troisième guerre mondiale éclate et menace d'anéantir toute forme de vie terrestre. Dans ce chaos total, un groupe de créatures sort du silence : les Immortels. En quelques mois, ils ont mis fin au conflit et pris le pouvoir. Sept ans plus tard, dans ce monde dévasté, Eve, une jeune femme blessée et endurcie par la guerre, tente de trouver sa place. Un mot le guide : survivre. Pour y parvenir, elle évite à tout prix de croiser le chemin des Immortels, monstres à ses yeux. Sans parler de l'arrivée d'un vampire : Luderik Frodeson. Cet Immortel puissant, terrifiant et fier changera complètement sa vie en décidant d'en faire sa future compagne, pourra-t-il échapper à ses griffes ou verra-t-il ses convictions s'éloigner au rythme des épreuves qu'elles vont traverser ? Dans un monde d'anarchie, votre différence peut être votre plus grande force. C'est vrai que le dos de la pochette donne envie de s'éloigner le plus possible de tout ce petit bijou, mais cela ne dépend pas vraiment du roman lui-même, c'est pourquoi je vais me faire un plaisir de vous faire découvrir les personnages qui sont si nombreux. Eve est une femme de vingt-cinq ans, mais surtout une survivante. Survivante parce qu'elle a dû se battre toute sa vie pour survivre après avoir tout perdu. Sa famille a été tuée par une meute de loups et depuis ce jour-là, avec sa meilleure amie, elle vit comme une nomade qui va de squatter à squatter. Cependant, bien qu'elle soit libre, sa vie n'est pas facile, d'une part parce qu'elle n'a pas assez à manger et, d'autre part, parce qu'elle est souvent la cible des hommes. D'où le fait que son seul mot d'ordre est de survivre. Et pour cela, rien de mieux que de fuir le plus loin possible des immortels. Quant au caractère, Eva est une tête forte, mais la met souvent dans une mauvaise posture, bien que je sois d'accord que parfois cela l'aide. Son côté intimidateur est ce que je préfère, et pour cause, il lui permet de ne pas tomber en panne et surtout de ne pas montrer ses faiblesses comme la peur, l'anxiété ou la douleur. Mais parfois, son côté vantard s'exaspère parce qu'on se demande si elle est consciente des risques qu'elle court en parlant si franchement en toutes circonstances, à tel point qu'elle m'a souvent fait penser à une adolescente plutôt qu'à une femme de son âge. Et qu'en est-il de sa curiosité ! C'est pire qu'une fillette de cinq ou six ans, car elle passe son temps à poser des questions, c'est même ennuyeux. Mais le pire, c'est qu'elle ne veut pas

10-11-2019

La Compagne est un premier volume dans l'univers d'une richesse absolument époustouflante, qui nous fera vivre une aventure Ô combien passionnante et qui nous fera partager une histoire si sombre, si passionnante !

09-11-2019

"The Campaign" est le premier volume de la nouvelle série d'Amanda BAYLE. Dans un avenir pas trop lointain, en 2030, un krach boursier sans précédent va changer la face du monde. Toutes les populations se rebellent et pour tenter d'en reprendre le contrôle, une organisation sera créée et le projet KX sera lancé. Ce projet consiste à bombarder des neurotoxiques pour calmer les populations. Sauf que cette idée devient un cauchemar, avec des bombes qui ravagent des villes entières, créant des désastres écologiques et causant des maladies majeures. Puis ils sortiront de l'ombre de créatures mythiques dont personne n'aurait soupçonné l'existence : vampires, loups-garous, magiciens... qui vont aider la Terre à se rétablir. Ils sont appelés Immortels. Eve est une jeune femme qui a tout perdu. Sa famille a été tuée par un troupeau de loups. Elle est devenue par nécessité une nomade, une humaine qui quitte les occupations en squattant pour tenter de survivre. Mais son monde changera quand un groupe de vampires viendront choisir leurs prochains compagnons. Luderik, le vampire le plus puissant de la bande, a mis son regard sur Eve. Selon elle, sa vie touche à sa fin parce que son plus grand cauchemar vient de se réaliser. Cela fait longtemps que je n'ai pas lu un livre comme celui-ci, et ça m'a fait beaucoup de bien ! Histoires de vampires et de loups-garous dans une atmosphère post-apocalyptique, nous les avons vues, lues et révisées. J'espérais que cela me surprendrait de ne pas me lasser de trouver les mêmes éléments et c'est ainsi qu'Amanda BAYLE nous plonge dans un univers réaliste, dans lequel nous entrons avec une grande facilité. Il n'est pas difficile pour nous d'imaginer la Terre complètement dévastée par les bombes et les armes chimiques. Dans cette atmosphère sombre, l'incorporation de créatures imaginaires comme les vampires et les loups se fait très naturellement. Nous croyons en lui, ou du moins je croyais et je l'aimais. Tout au long du livre, nous suivons Eva, une jeune femme qui a dû se battre toute sa vie pour survivre. Elle a une haine illimitée pour les vampires et les loups, alors quand Luderik l'embarque pour devenir sa future compagne, son monde s'écroule. Tout au long des chapitres, nous suivrons ses aventures aux côtés de vampires et d'autres êtres humains choisis. J'ai été ravi de voir leur évolution, leur façon de survivre avant et après leur capture. Vous ferez l'expérience de choses difficiles, que vous êtes loin d'imaginer, et qui changeront votre façon de voir le monde et les autres. Quant aux vampires, j'ai adoré la vision d'Amanda BAYLE. Ils ne sont pas tendres, ce sont des êtres qui ne ressentent rien, qui ont vécu des événements terribles. Loin d'être très "sanglantes", elles sont représentées de manière sombre, mais sans aller jusqu'au bout. Comme Eve et les autres humains, ils changeront et évolueront avec eux. La transformation la plus radicale est celle de Luderik. C'est le protagoniste que j'apprécie le plus dans ce roman. C'est dommage qu'il n'y ait pas plus de chapitres de son point de vue, parce que j'aurais vraiment voulu m'immerger davantage dans les pensées de ce personnage et en apprendre davantage sur lui. Il y a aussi un petit inconvénient avec eux, c'est la langue dans laquelle ils s'expriment. Je trouve que ses mots sont trop "jeunes" pour de si vieux vampires. Mais c'est quand même un détail. A "La Compagne" il y a beaucoup d'action. Il y a beaucoup d'événements qui font avancer l'intrigue et, franchement, il est difficile de dire que vous vous ennuyez à fourrer votre nez dans cette histoire. Bien qu'à la fin nous pensions qu'il y a précisément "trop" de rebondissements, nous ne nous en lassons jamais et cela ajoute du drame à cette histoire, qui n'est pas toujours rose. La plume d'Amanda BAYLE est une belle surprise et se prête très bien à ce style de roman. C'est le premier livre que j'ai lu de cet auteur que j'ai eu l'occasion de rencontrer à Livres Paris plus tôt cette année, et je pense que les livres que j'ai dans mon PAL ne vont pas y rester longtemps ! Par contre, si je devais identifier un défaut dans la narration, ce serait qu'il y a souvent des répétitions dans les pensées des personnages. Eve répète qu'elle déteste les vampires, Luderik, qui ne comprend pas ceci ou cela. Je ne peux pas trop développer ma pensée pour ne rien révéler de l'intrigue, mais c'est un point qui m'a parfois dérangé. La fin est surprenante, même si l'auteur nous prépare aux derniers événements à venir. Je me demandais ce qui pourrait se passer dans le deuxième volume étant donné tout ce qui se passe dans les derniers chapitres, mais maintenant je comprends. Je suis seulement pressé : avoir le deuxième jeu dans mes mains et savoir ce qui attend nos personnages. Ça va être une longue attente ! En conclusion, "Les Immortels, volume

08-11-2019

Tout d'abord, merci à Cyplog Editions pour m'avoir envoyé ce livre numérique à l'avance ;-) J'ai vraiment aimé ce livre parce qu'il sort un peu de l'ordinaire... Pour mettre en scène : Les humains ont dominé le monde jusqu'à présent, les mauvaises actions de certains humains ont conduit à la quasi destruction de la terre, donc les vampires ont repris le contrôle de celle-ci. Nous sommes en 2031, les humains survivent du mieux qu'ils peuvent, ils essaient d'éviter les vampires... Eva est une survivante... jusqu'au jour où Luderik décide de la choisir comme future compagne, elle n'a pas le choix, elle doit le suivre ou mourir... Eva n'a pas un caractère facile, et elle ne se laisse pas aller, elle est déterminée et n'abandonne rien, je pense que c'est pour ça que j'aime tant ce personnage. Les autres personnages sont très attachants aussi, il y a tout dans ce livre, vampires, loups, humains, magiciens, même un fantôme, Amanda Bayle réussit à nous faire détester et aimer certains personnages, il faut dire que le livre est plein de surprises et on ne s'ennuie pas. Les 400 pages sont lues assez rapidement, les chapitres ne sont pas trop longs, je n'ai pas vraiment aimé que les chapitres aient un titre parce que parfois on a une bonne idée de ce qui va se passer avec le titre... mais cela ne change pas mon opinion, ce qui est plus que positif sur ce livre. Je vais lire le reste sans hésitation ;-)