Ma raison de vivre, tome 3 : Ma raison de respirer
  • Éditeur: Pocket Jeunesse
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2266246151
  • Tags: roman, littérature jeunesse, jeune adulte, roman d'amour, littérature pour adolescents,

Télécharger le livre Ma raison de vivre, tome 3 : Ma raison de respirer gratuitement en français gratuitement

- J'ai absolument besoin de sauter. - Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? - Parce que je ne peux plus respirer. Deux ans après avoir brisé le cœur d'Evan, Emma ne peut l'effacer de sa mémoireLorsqu'une boîte de carton pleine de souvenirs réapparaît, l'armure d'Emma craque. Toutes ses émotions passées reviennent pour l'attaquer. L'après-midi, l'alcool, les garçons : rien ne semble pouvoir combler ce vide qui la consume. Jusqu'à une rencontre décisive, qui bouleversera toutes ses certitudes...

Rebecca Donovan

Rebecca Donovan

Nationalité : Etats-Unis Né à : Rhode Island, Nouvelle-Angleterre Biographie : Romancière, diplômée de l'Université du Missouri, Rebecca Donovan est l'auteur de la nouvelle série adulte "Breathing". Organisatrice d'événements, elle a travaillé chez Rafanelli Events à Boston. Ma raison de vivre (Reason to Breathe, 2012) est son premier roman. Rebecca Donovan a toujours écrit, mais c'est quand elle s'est retrouvée au chômage qu'elle a décidé de se lancer dans cette carrière à 100%. Très proche de ses lecteurs, elle s'implique dans les réseaux sociaux et n'hésite pas à interagir régulièrement avec eux. Elle vit à Boston, Massachusetts. site Web officiel : Twitter Ajouter des informations

Critiques

21-07-2019

J'ai adoré cette série, la meilleure partie de l'histoire, c'est que 3 films vont sortir et qu'il n'y aura pas d'attente entre eux. Bref, bien que l'on puisse parfois penser qu'Emma se blesse en ne répondant pas à la vérité, comme je l'ai souvent vu dans les critiques, seule une personne qui a eu une enfance malheureuse est capable de comprendre l'œuvre dans son ensemble. Et le fait que Rebecca Donovan soit si capable d'entrer dans la tête d'une fille qui a passé ces tests est incroyable ! Dans chaque volume, je me tenais en haleine ! Malheureusement en France nous avons découvert les traductions un peu tard mais aucune d'entre elles malgré l'attente entre elles ne m'a pas laissé indifférent !

20-07-2019

J'ai finalement décidé de le faire, en lisant cette troisième partie. Tout d'abord, grâce à Gaoulette, sans qui je n'aurais pas fait cette découverte. Je suis tombé amoureux du premier volume, déçu du second, donc je ne savais pas à quoi m'attendre, surtout avec la fin du volume 2 si déroutant. Ce fut donc un plaisir de revoir Emma deux ans plus tard et j'ai trouvé l'idée excellente, plutôt que de la partager avec nous juste après Evan. Une Emma plus grande, mais les blessures de son passé l'ont grandement affaiblie et l'ouverture de la boîte de Pandore changera l'apparence équilibrée qu'elle avait trouvée. Comme dans ce type de littérature, nous suivons la bande nuptiale à travers les fêtes de campus ou en vacances où l'alcool règne en maître, responsable de nombreux comportements inappropriés. Il est regrettable de se projeter dans la vie des jeunes avec cette image d'une jeunesse américaine plutôt corrompue, en contraste avec ce puritanisme très américain, et ses interdictions de boire devant la majorité. Bref, un contexte bien planifié avec le groupe de colocataires, tous très attentifs à Emma, chacun à sa façon, avec des personnalités différentes. Rebecca Donovan nous fait rêver en nous présentant un groupe uni par une amitié très forte qui veille sur son amie fragile. Bien sûr, j'ai trouvé agréable de revoir Sara et sa relation compliquée avec Jared. Quant à Evan, qui est présent mais qui n'est pas une bonne partie du roman, cette fois j'ai adoré. J'ai trouvé Evan du premier volume, attentif, patient, mais plus lutteur, on pourrait lui reprocher d'avoir attendu si longtemps, mais après tout Emma lui avait donné un coup ! Quant à Emma, malgré ses deux ans, son problème demeure intact, les abus qu'elle a subis en laissant des blessures indélébiles, en voulant protéger les autres, s'effondrent d'elle-même, ce qui l'effraie et qu'une fois de plus le travail de sa mère (..., elle fera mal à sa fille) affaiblira encore Sara et tous les autres, comme Evan, évidemment, essayant de lui sauver la peau. L'auteur nous garde en alerte, avec l'entrée de Cole dans la vie d'Emma et nous nous demandons un instant si la raison de vivre de notre héroïne ne change pas et si elle ne sera pas reconstruite autrement. Mais Evan réapparaît sur la photo, mais pour autant, l'auteur nous laisse questionner et s'inquiéter jusqu'au bout, Evan et Emma seront à nouveau un couple, l'amour sera plus fort que tout ? Emma peut-elle enfin se faire confiance, les autres, apprendre à partager ses peurs et ses doutes ? Enfin, j'ai adoré ces nouvelles Emma et Evan, élevés vivants. Ce volume est magnifique, parce que c'est une leçon d'espoir pour tous ceux qui ont été maltraités, humiliés, méprisés, méprisés, convaincus qu'ils ne valent rien, qu'ils n'auraient pas dû naître, car c'est malheureux et malheureusement réel. Oui, l'auteur nous fait vivre mille émotions pendant cette lecture addictive, et c'est un grand coup de cœur.

19-07-2019

Pas étonnant que j'aie aimé m'immerger dans la vie quotidienne d'Emma, même si sa petite vie a tellement changé ! En fait, deux années se sont écoulées depuis la fin du deuxième volume : Emma étudie la médecine à l'université, vit avec trois autres filles dans un appartement partagé et vit maintenant en Californie, loin de Weslyn. Elle a décidé de tout oublier, de tourner la page sur ses années de lycée et de commencer une autre cible. Sa vie étudiante est bien établie. Emma est différente, elle a grandi (elle a même mûri !), et pourtant elle a le même caractère. Parfois intrépide et tenace, il redevient fragile lorsque des souvenirs ou des personnes du passé reviennent à la surface. Les personnages de cette trilogie sont magnifiquement représentés : Emma est une héroïne très réaliste. Son comportement, bien que parfois surprenant, est toujours cohérent avec ce qu'elle ressent et ce qu'elle vit. Quand je le lis, j'ai vraiment l'impression d'être en contact avec un ami ou du moins avec quelqu'un qui existe vraiment avec des qualités, des défauts, des forces et des faiblesses. Les autres protagonistes, nouveaux ou non, sont les mêmes que ceux décrits dans les volumes précédents. Encore une fois, ce livre est un concentré d'émotions. J'étais effrayée, triste, heureuse, impuissante... Rebecca Donovan interprète ses lecteurs à travers ses personnages et travaille parfaitement. Comme les personnages, l'intrigue a considérablement évolué : soleil californien, fêtes étudiantes qui tournent mal, vie en colocation... Cependant, le passé n'est jamais loin et tout cet équilibre fragile pourrait changer si facilement... J'ai donc dévoré ce roman du début à la fin comme je l'avais fait avec les premier et deuxième volumes, j'ai été transporté par cette histoire et ce stylo si fluide qu'on ne voit pas passer le temps. La fin, bien que légèrement prévisible, ne manque pas de lustre et m'a captivé. Un seul petit détail m'a fait douter : le changement de point de vue. En fait, nous avons parfois droit au point de vue d'Evan dans ce livre, qui est d'abord déconcertant, puis de plus en plus appréciable. Cependant, les changements de vues ne sont pas indiqués par un saut de ligne ou un changement de chapitre. J'étais donc souvent troublé par la transition entre les pensées d'Emma et d'Evan (parfois au milieu d'un dialogue) et je me suis perdu dans l'histoire, ne sachant pas à travers les yeux de quel personnage l'histoire se déroule... Ma raison de respirer n'est pas un livre d'aventures en cascade ou épiques, mais la force de ses personnages et de leurs relations depuis le premier volume nous ont construits, lecteur, comme un fil qui nous relie à l'histoire et qui est impossible à couper. J'avais vraiment l'impression de vivre avec Emma en lisant ces trois romans, tout me semblait si réel, si facilement accessible... Ce livre offre une fin à toute la trilogie (bien que mon volume préféré soit toujours le premier), une véritable concentration de la vie sur un fond de romantisme. Cela m'attriste de refermer cette série, mais je sais que je pourrai la relire les yeux fermés et revivre en même temps cette lecture difficile et envoûtante.

18-07-2019

Deux ans après la fin du volume 2 et le départ d'Evan, nous avons rencontré Emma à l'université. Elle est allée à l'école avec beaucoup d'efforts, même si ses amies Meg, Serena et Peyton essaient de se sortir la tête de leurs livres. Sara, sa meilleure amie, est à Paris avec son nouveau petit ami français. Mais une boîte en carton pleine de souvenirs de sa vie passée évoque ses émotions, ses fissures et son amour pour Evan. Pour tenter de contrer ce raz-de-marée émotionnel, il injectera de l'adrénaline, la nuit, de l'alcool et des garçons... enfin un garçon, Cole. Elle essaiera de trouver un peu de sérénité dans cette relation, mais la mort de sa mère et la présence d'Evan aux funérailles changera beaucoup de choses. J'attendais avec impatience de voir ce volume qui clôt cette trilogie. Bien que j'aie été assez déçu par le volume 2, j'ai été heureux de revoir Emme, Evan et Sara. Et cette dernière œuvre tient ses promesses et clôt cette histoire d'une belle façon. Au début du livre et pendant le premier tiers, Evan est totalement absent de l'histoire car il se concentre sur le personnage d'Emma. Même si l'auteur lui "donne" un nouveau petit ami, Cole, et Emma s'accroche à elle à sa façon, on sent la présence d'Evan flotter entre eux. Le caractère de Sara est égal à elle-même, ludique, désinvolte, désinvolte et toujours le pilier de sa meilleure amie. Toujours là pour essayer de la réconforter. Et elle va chercher des renforts avec Meg et Serena, qui sont aussi les amies protectrices d'Emma. Et Jonathan dans ce volume ? Non, même si elle n'est pas là, on va découvrir ce qui lui est arrivé et la décision qu'elle a prise. J'ai dévoré ce volume en deux petits après-midi, et je termine ce livre heureux de la fin apportée, même si j'ai un petit pincement au cœur pour laisser cette histoire se terminer parce que j'avais rejoint le couple Emma/Evan.

17-07-2019

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai commencé ce dernier travail de cette trilogie prometteuse. Deux années se sont écoulées depuis la fin du deuxième volume. Emma est maintenant à l'université à colocataire avec de nouveaux amis. Quelle surprise pour moi de découvrir que le seul personnage encore présente dans la vie de notre héroïne et de Sarah en exil à Paris, qu'elle a souvent au téléphone. Il m'a fallu un certain temps pour m'adapter parce que j'étais un peu déçu que l'entourage d'Emma ait complètement disparu. Je pourrais même dire que j'ai ressenti une certaine frustration ! J'ai décidé de ne pas me fier aux apparences et d'apprendre à connaître la nouvelle vie de nos élèves. Les nuits d'alcoolisme la mettent presque en danger, en fait, elle rentre souvent à la maison ivre. Sa compagnie semble parfois à la limite de ce qui est recommandé. Une seule personne, Meg, s'occupera d'elle parce qu'elle connaît son parcours difficile, grâce à une communication continue avec Sarah. Cependant, je ne peux pas déplorer l'absence de Jonathan et Evan à ses côtés, deux personnages clés de cette saga... Rebecca DONOVAN a-t-elle l'intention de les faire réapparaître ? A ce stade de l'histoire, je l'espère sincèrement ! La plume de l'auteur est aussi fluide et additive, mais Emma est un peu méconnaissable, représentée comme une jeune femme perdue et quelque peu dépravée... Ce portrait m'a vraiment dérangé, mais où est passée notre héroïne des deux romans précédents ? Emma couche de temps en temps avec un homme nommé Colton, bon garçon avec un côté charmant. Ce dernier lui demande de ne rien attendre de grave, reste patient et attentif. Au fil des pages, nous retrouvons le trio qui a fait battre notre cœur dans le volume deux. Ugh, on est sauvés ! A partir de ce moment, l'histoire prendra enfin la direction que je voulais, pour mon plus grand bonheur. Beaucoup d'émotions et de questions traversent la plume de l'auteur : Emma et Evan auront-ils l'occasion de se revoir ? Seront-ils capables de se pardonner leurs erreurs passées ? C'est ce que le lecteur aimerait, seulement Ici tout n'est pas si simple... J'ai souvent voulu me débarrasser de nos anciens tourtereaux, l'un après l'autre. Je me suis dit : " Mais bouge ", que le temps perdu et les choses tacites non dites les gênent. pour passer à autre chose. La situation commençait à me déranger, mais à un moment donné en cours de route... Deux personnes maltraitées par la vie n'auraient-elles pas droit à leur part de bonheur ? Certes, mais pour cela, il est nécessaire de révéler certaines révélations qui ne sont pas faciles à entendre et ne le sont donc pas. Ce n'est pas facile à encaisser. Vos secrets respectifs peuvent-ils mettre fin à votre relation ? Il était très contrarié, il n'attendait qu'une chose pour que son syndicat devienne réalité. Malgré le fait que Dans une première partie mixte, je ne peux m'empêcher de penser que j'ai été pris dans un tourbillon émotionnel intense, digne d'un vrai feu d'artifice. En conclusion, je dirais que j'étais très confus pendant la première partie du livre, mais le reste était bien. au-delà de mes attentes. Je suis très attiré par le nombre d'étoiles que je vais attribuer à cette histoire, compte tenu du cours des événements, mais je vais attribuer cinq étoiles. J'ai encore s'il n'y avait pas eu un début aussi troublant, ça aurait pu être un coup de foudre.

16-07-2019

Après Ma raison de vivre et Ma raison d'espérer, Rebecca Donovan conclut avec succès sa saga avec Ma raison de respirer. "Je ne peux pas vivre sans toi. Et tu ne peux pas vivre sans moi. Si nous ne sommes pas ensemble, alors nous ne sommes pas vivants. Deux ans se sont écoulés depuis la fin du deuxième volume et nos personnages bien-aimés ont beaucoup changé. Emma doute toujours d'elle-même, mais contrairement à sa force des volets précédents, elle agit maintenant comme une fille normale avec son expérience. Ainsi, elle cherche à oublier son passé à travers des extrêmes comme l'alcool, le sexe et les émotions. Elle commet des erreurs d'élève et réagit finalement en exprimant sa colère. Bien sûr, Sara est aussi présente dans My Reason to Breathe, gardant le rôle de meilleure amie pour les soins que chacun veut avoir. Quant à Evan, il reste toujours aussi patient et compréhensif, déterminé à ne pas abandonner. Il a aussi le soutien unanime de tous les lecteurs ! On retrouve aussi Cole, qui, malgré son caractère têtu, manque de charisme en ayant une personnalité trop douce et appropriée. Heureusement, Rebecca Donovan présente les colocataires d'Emma et les amis californiens d'Evan, aussi différents les uns que les autres. Et même s'ils ne sont pas très développés, on peut distinguer des tempéraments inhabituels. Dans My Reason to Breathe, Rebecca Donovan, d'une écriture toujours simple et fluide, revient à un bon compromis entre l'intrigue entre les personnages et leurs sentiments, et la description de ce qui les entoure. Il nous donne aussi le point de vue d'Evan, ainsi que celui d'Emma, apportant encore plus de détails à son histoire, même si elle nous perd dans les changements aléatoires qui se produisent dans chaque paragraphe. "Même quand tu n'étais pas là pour me sauver, tu étais ma raison de vivre. Pour cette raison, je t'aimerai toute ma vie." Pour ne pas changer de ses prédécesseurs, My Breathing Reason apporte sa part d'émotions, nous faisant passer de la tristesse à la joie, de la compréhension à la colère, du dégoût à la repentance, sans oublier le toucher de l'humour. Mais surtout, ce volume évoque de nouveaux thèmes toujours aussi intenses et aussi intenses, maintenant le tissu des maux d'Emma, qu'ils soient physiques ou psychologiques. "Je ne veux plus que mon passé guide ma vie. Ce qui m'est arrivé ou les mauvaises décisions que j'ai prises ne devraient pas m'empêcher de devenir une meilleure personne. C'est ce que je veux : être une bonne personne. Ma raison de respirer est un véritable accordeur de page et Rebecca Donovan nous donne les dernières réponses à cette émouvante trilogie, la clôturant en beauté par un coup de cœur pour moi.

Rebecca Donovan

Pocket Jeunesse

Créée en 1994, Pocket Jeunesse, le département jeunesse de Pocket Editions, est une maison d'édition dédiée à la littérature jeunesse. Il a publié de nombreux best-sellers pour adolescents tels que Hunger Games de Suzanne Collins et Gone de Michael Grant.