Malcolm le sulfureux, tome 1
  • Éditeur: Hugo et Compagnie
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2755634057
  • Tags: saga, journalisme, interview, roman d'amour, suspense,

Télécharger le livre Malcolm le sulfureux, tome 1 gratuitement en français gratuitement

C'est l'histoire que j'ai attendue toute ma vie, et son nom est Malcolm Kyle Preston Logan SaintNe vous fiez pas à son nom de familleIl n'y a rien de sacré chez cet homme à part l'enfer que ses fêtes deviennent, considéré comme l'homme d'affaires le plus sexy de Chicago, un homme qui a trop d'argent à dépenser et trop de femmes pour attirer son attention. Mystérieux PrivilègeLégendairePrivilège Privilégié Il a été entouré par la presse tout au long de sa vie en creusant pour voir si sa vie de conte de fées est réelle ou simplement une série de mensonges. Mais ses secrets lui appartiennent et c'est pour ça que je suis venu. Ma mission est d'enquêter sur Saint et de révéler sa personnalité, et je suis déterminé à ce que cette histoire change ma carrière. Mais je n'aurais jamais imaginé que ça changerait ma vie. Petit à petit, je commence à me demander si c'est moi qui le découvre... ou si c'est lui qui me le révèle.

Katy Evans

Katy Evans

Nationalité : Etats-Unis Biographie : Katy Evans est une écrivaine romantique. site web de l'auteur : Page Facebook : Ajouter des informations

Critiques

19-10-2019

J'avais hâte de lire la dernière Katy Evans. Après avoir aimé la saga "Fight For Love", j'ai voulu rencontrer le sombre Malcolm Kyle Preston Logan Saint. J'ai lu des critiques très positives, donc je suis parti avec de grandes attentes et donc la peur d'être déçu. J'ai enfin A-DO-RÉ ! Une belle histoire, un homme charismatique avec beaucoup d'humour, une jeune journaliste prête à tout pour faire décoller sa carrière. Je n'ai pas pu m'arrêter de le lire jusqu'à la dernière ligne. J'ai hâte de continuer à lire !

18-10-2019

Ayant découvert la plume de Katy Evans avec sa saga précédente[Fight for Love], elle voulait la retrouver dans un univers différent. Avec[Malcolm le Soufre], elle a poussé les portes d'un environnement plus "classique" mais très bien exploité. Je vais vous arrêter tout de suite à un point fondamental de ce roman, PAS une pâle copie de Fifty Shades, j'ai déjà entendu des rumeurs qu'il était similaire, mais PAS TOUS ! Il y a "une" scène qui pourrait vous rappeler une cinquantaine de nuances... mais c'est tout ! Katy Evans a développé son histoire avec un style qui lui est propre et qui réunit tout ce que j'aime dans cette nouvelle romance... Un stylo addictif, une histoire passionnante et sexy avec une touche de suspense sur le résultat de ce premier travail... Oh et je n'oublie pas la frustration d'avoir à attendre la prochaine partie, parce que oui, j'ai tellement aimé cette première partie que je vais attendre la suivante ! Mais à la fin, de quoi s'agit-il ? Eh bien, vous allez rencontrer Rachel, qui rêve de pouvoir gagner sa vie en écrivant, et pour cela elle doit démontrer son talent de journaliste. Son patron lui donnera un article qui changera sa vie professionnelle mais qui sauvera aussi l'avenir du journal pour lequel elle travaille... En théorie, c'est assez simple, découvrir tous les secrets de Malcolm Kyle Preston Logan Saint, l'homme d'affaires le plus sexy que Chicago ait jamais connu... Rachel doit enquêter pour révéler la personnalité sulfureuse de Malcolm. Elle va y mettre tous les moyens possibles et imaginables, ce qu'elle n'avait pas prévu ? C'est d'être piégé dans son propre jeu... Trop jouer Rachel va vite comprendre qu'elle ne domine plus vraiment ce qui est en jeu dans sa relation avec Saint... Ce premier volume n'est que WAHOU ! J'ai été pris dans le jeu de cette histoire. Rachel est pleine de bonnes intentions, elle veut réussir ce défi... Même si cela signifie se mettre en danger... J'aimais Rachel, c'est une femme simple et ambitieuse. Elle se donne les moyens de réussir, mais Rachel n'est pas un requin à dents longues, elle n'est pas réfléchie, peut-être trop sage et naïve ? Mais au contact de Malcolm, elle va littéralement se révéler... Une vraie conscience s'emparera d'elle, et elle devra prendre des décisions dans son âme et sa conscience. Rachel est un peu têtue, j'ai trouvé ça rafraîchissant de la voir se battre, j'ai aimé qu'elle ne succombe pas immédiatement à Malcolm... J'ai donc hâte de la revoir à l'avenir, parce que c'était une larme de la quitter à la fin de cette pièce. J'ai aussi aimé les causes qu'elle défend, sa générosité et ses intérêts dans la vie sont louables et la rendent encore plus attachante. Malcolm Kyle Preston Logan Saint ! C'est un nom un peu pompeux, vous ne trouvez pas ? Eh bien, embrouillez-vous et préparez-vous à découvrir les secrets de ce héros charismatique. Je ne vais pas parler beaucoup de Malcolm, parce que je pense que c'est un homme qui se découvre en tournant les pages, je ne veux pas vous gâcher la surprise. Je vous dirai que je l'ai trouvé charmant, très séduisant et que c'est un homme qui invite à la réflexion. N'ayant que le point de vue de Rachel, nous nous demandons constamment ce qu'il pense, comment il vit son histoire avec Rachel. Nous ne savons pas quelles sont ses intentions, si elle est sérieuse ou si elle joue la comédie. Parce que dans cette histoire, il y a beaucoup de fausses prétentions. Nos personnages naviguent dans un univers scruté par les paparazzi, Malcolm est toujours entouré de femmes plus somptueuses que les autres... C'est difficile pour Rachel de trouver sa place dans toute cette atmosphère "accrocheuse". J'ai aimé le côté "tronqué" de l'histoire, on ne sait pas vraiment dans quoi Rachel s'embarque et c'était stimulant d'évoluer avec elle avec Malcolm. Oh, parlons-en ! Parce que franchement, à ce niveau aussi, Katy Evans nous gâte et ça ne me dérangerait pas si les amis de Rachel et ceux de Malcolm se séparaient. Je ne les développe pas, vous les découvrirez par vous-même, mais je peux vous dire que vous les aimerez peut-être ! J'ai vécu son fantasme par procuration. Katy Evans a pris le temps de tisser un lien tangible entre Rachel et Malcolm, j'ai aimé le rythme et la dynamique de la relation amoureuse dans ce premier volume. Tout arrive au bon moment et sait attendre... Et j'ai apprécié les corps langoureux que nous découvrons au fil de l'histoire. L'éveil des sens est parfaitement maîtrisé. Les scènes sont pleines de tension sexuelle, on sent l'électricité dans l'air... C'était vraiment stimulant, sensuel et plein d'émotions ! La plume de Katy Evans est toujours aussi efficace et addictive que d'habitude, d'ailleurs, j'ai beaucoup aimé l'univers dans lequel il nous entraîne... Bref, j'ai beaucoup aimé cette première œuvre, à tel point que je l'ai dévorée en une nuit. Rachel et Malcolm sont des personnes

17-10-2019

Tout d'abord, je tiens à remercier Marie, Déborah et Hugo & Cie de m'avoir donné l'occasion de lire ce livre, de me donner leur confiance. J'ai eu l'occasion de découvrir l'auteure Katy Evans dans sa précédente série "Fight for Love" aux éditions Hugo & Cie et je suis tombée amoureuse de Remy, donc j'étais très curieuse de savoir si ce serait aussi le cas pour Malcolm. La lecture n'était pas prévue pour le moment parce que je pensais qu'elle me donnerait le premier volume pour le #FestivalNouvelleRomance, alors je remercie encore Mary et Deborah de m'avoir donné ce cadeau inattendu et sublime. Merci les gars, vous vous en sortez très bien et je ne peux pas vous en dire assez ! J'ai donc commencé à lire après avoir fini de lire le dernier volume de la série Driven par lequel j'avais arrêté les quatre fers, prenant plus de 8 jours pour lire le livre sans vouloir quitter les personnages de la série, je trouve toujours difficile de terminer une série addictive. Ma lecture s'est terminée il y a 24 heures (immédiatement commencée, immédiatement lue) et je le regrette profondément car la fin de ce premier travail est un enfer sur terre pour moi, comment expliquer l'état dans lequel je me retrouve à la fin de ma lecture ? Je veux frapper et secouer tout le monde, je veux mordre... Merde, je veux savoir ce qui va se passer ensuite, tu ne peux pas me laisser comme ça ! Malcolm Kyle Preston Logan Saint, seul son nom me donne des bouffées de chaleur. Mais pour autre chose que le fait que c'est sulfureux. Disons que je m'attendais à ce que ce soit beaucoup plus que ce que c'est vraiment. Je ne sais donc pas si c'est dû au fait que l'histoire est écrite du point de vue féminin de Rachel Livingston ou si Malcolm est loin d'être un individu qui a mauvaise réputation, parce qu'il m'a semblé assez sage, même s'il est fougueux dans sa chambre. Rachel Livingston est une jeune journaliste qui travaille dans un journal en mauvais état, la solution pour revenir à la normale est d'écrire un article sensationnel sur Malcolm Saint, un playboy de Chicago. Pour se rapprocher de lui, la jeune femme veut l'interviewer sur le prochain réseau social qu'elle a commencé. Et si Malcolm Saint est loin de donner du temps aux journalistes, il donne plus d'une fois à la jeune femme, allant jusqu'à coucher avec elle. Le caractère de Rachel semble être une jeune femme qui ne vit que pour son travail, vous pouvez sentir qu'elle est réprimée dans beaucoup de choses, tant en termes de sentiments que d'hommes contre qui elle semble avoir une dent dure. Il y a quelque chose de naïf dans le début du roman, et nous la voyons changer quand elle se rend compte qu'elle a succombé aux charmes dévastateurs du séducteur Malcolm. Nous voyons qu'il a de la difficulté à composer avec ses sentiments, des sentiments qu'il n'a jamais éprouvés envers le sexe opposé. Malcolm Saint, par contre, est très difficile à déchiffrer au début, et nous comprenons un peu mieux pourquoi en lisant. Il n'a vraiment pas l'habitude d'être approché sans rien donner en retour, et la jeune femme qu'on lui présente est intrigante sur cette particularité. Il s'immisce dans le monde de Malcolm et nous offre un personnage charmant, capable de beaucoup de choses mais surtout d'affection et de bonté, il est loin d'être le personnage intouchable et manipulateur pour lequel il est qualifié. Bref, une histoire d'amour qui fait monter lentement mais sûrement la pression, un auteur qui réussit à faire monter brillamment la tension entre les deux personnages, un roman sensationnel qui se dévore rapidement. Je l'ai tellement aimé que je ne peux que vous encourager à le lire. J'attends avec impatience la publication du prochain volume et j'espère qu'il sera aussi bon que celui-ci 😀

16-10-2019

Alors, cette histoire d'amour est quelque chose d'important. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? ...Parce que c'est Katy Evans et quand il s'agit de passion, Mme Evans ne recule pas avec sa cuillère. Comme le dit la chanson : "Elle a quelque chose que les autres n'ont pas. C'est-à-dire que son histoire du multimillionnaire inaccessible et de l'oie blanche campée par un journaliste ingénieux ne révolutionnera pas le genre. Et pourtant. Il ajoute sa touche magique et à partir d'une histoire banale, il offre un nouveau médicament. En d'autres termes, je ne pouvais pas sortir de ma lecture. Nous sommes piégés et je dirais piégés par la même fièvre qui consume Rachel, la principale héroïne. Comme elle, je n'ai pas vu le tsunami d'émotions que cette histoire m'apporterait. Rachel est une jeune femme comme les autres. Je vous concède qu'elle doit certainement être plus séduisante que la moyenne pour se démarquer du groupe géant dans lequel le playboy multimillionnaire de Chicago choisira ses conquêtes, Katy Evans, car ceux qui ont lu la série Real savent qu'elle peut offrir des héros très "masculins". Malcolm n'a pas la "passion" de ces personnages précédents. C'est moins frontal. L'auteur joue clairement la carte mystère et l'homme inaccessible. Et ça marche à 200%. Le personnage est très charismatique. Il occupe une place colossale dans le livre, mais comme Rachel, la journaliste qui doit peindre son portrait, il est difficile à comprendre. Je pense que Katy Evans a un génie pour créer des personnages et j'ose dire que si elle nous avait donné une histoire plus détaillée, j'aurais eu un livre culte. Parce qu'ici le style est addictif au possible, les personnages exceptionnellement charismatiques, le rythme est comme le cadre narratif. Tout cela au service d'une histoire trop simple... Je dois avouer que malgré ce coup de foudre, la scène manque de cohérence et l'histoire aurait mérité plus de rebondissements. C'est juste mon humble opinion, d'autant plus que je l'aimais toujours, mais j'avais le sentiment que d'autres possibilités étaient inexploitées. Bref, Katy Evans est une écrivaine romantique que j'adore. Aucun de ses livres ne m'a déçu et bien que certains soient moins accrocheurs que d'autres, ils valent tous les détours. Tu dois tomber sous le charme de Malcolm !

15-10-2019

Malcolm Kyle Preston Logan Logan Holy un nom aussi puissant que l'homme qui le porte. Un nom conçu pour changer le monde en faisant de grandes choses tout en profitant de tous les petits plaisirs de la vie. Malcolm n'est pas un autre milliardaire arrogant, c'est lui qui met le feu à nos corps et nous met la tête à l'envers. Ce livre fait partie des lancements de la rentrée scolaire que j'attendais. Katy Evans a tenu ses promesses avec une histoire pleine de rebondissements excitants qui la rendent totalement dépendante ! La force de ce roman réside sans aucun doute dans la personnalité de Malcolm. Impossible de ne pas tomber amoureux de ce magnat des affaires, ce séducteur invétéré aussi mystérieux qu'incassable. Il a tellement de charisme et de magnétisme en lui qu'on ne peut être enchanté que par son tempérament impétueux et ses sourires de coin. Malcolm incarne la décadence, le péché ultime et est à la fois impressionnant et terrifiant. Il est vrai que je ne vous parle pas de Rachel, non pas parce que la jeune femme a été effacée, mais au contraire, parce que ce texte prend forme grâce à la présence du Père Noël. Cependant, le développement de son histoire est bien pensé, sa relation est équilibrée. C'est très agréable de les voir se mesurer, se mesurer et succomber à l'irrésistible attraction qui se faufile entre eux. Ce texte transpire le désir et la sensualité ! J'ai aussi aimé l'énigme entourant le jeune homme, la façon dont on apprend à le connaître pas à pas avec Rachel. La façon dont il lui fait confiance, ses faiblesses exposées et la solitude qui semble le peser sur lui. Je me suis retrouvé à observer à peu près les mêmes appréciations que la journaliste ressentait dans ses craintes et appréhendais le reste des faits. Puis vient la fin, trop rapide, qui éveille la curiosité du lecteur et le laisse dans un état de totale frustration. Cependant, il y a un inconvénient à toute cette luxure, un point qui me fait presque manquer de ne pas tomber amoureux. Ce sont les amis de Rachel, surtout Gina, qui n'a jamais cessé de s'immiscer dans notre relation et qui m'a détesté à plusieurs reprises. Heureusement, l'intensité et la profondeur des autres personnages l'emportent sur leur présence néfaste. Cependant, cela n'a pas ruiné ma lecture. Malcolm the Sulphurous est un premier volume semblable à un ouragan dévastateur, un cyclone qui balaie tout sur son passage. Il m'a littéralement convaincu et j'ai hâte de découvrir le reste de ses aventures.

14-10-2019

Après avoir été complètement accro à la série précédente de Katy Evans, j'avais hâte de la découvrir dans un nouveau décor et on peut dire que l'histoire correspond totalement à mon désir du moment. Je pourrais lire quelques commentaires un peu déçus par le côté moins original de l'histoire et il est possible que les multimillionnaires aient fatigué certains d'entre vous, mais quand je lis ce premier opus, je réalise que de mon côté mon amour pour ce genre d'histoire est intact et j'ai dévoré ce roman car il ne m'était pas arrivé depuis très longtemps. Tout le monde s'accorde à dire que Rachel Livingston est jeune, mais sa passion pour l'écriture l'amène à participer à 100% au magazine Edge, qui lui a donné une chance. Alors que le magazine luttait pour survivre, la tête de la journaliste a décidé de lui offrir un sujet qui pourrait sauver des emplois. D'abord réticente, Rachel s'est vite rendu compte que cet article était l'occasion pour sa vie de faire ses preuves. Son sujet est un millionnaire célibataire qui ne cesse de parler de lui, il est beau, riche, mystérieux et aucune femme ne lui résiste, sous le costume de playboy il cache un homme d'affaires qui dirige son empire avec une main de fer. Malcolm Kyle Preston Logan Saint a tous les ingrédients d'un thème croustillant et obtenir un rendez-vous avec cet homme va être beaucoup plus compliqué que Rachel l'avait imaginé. Donc, lorsqu'une occasion se présente, il est inconcevable qu'elle la laisse passer, même si cela signifie passer à travers une citrouille et laisser une impression qui est loin d'être professionnelle. Rachel a imaginé cet entretien sous tous les angles, mais se ridiculiser n'était pas en tête de liste. Contre toute attente, l'homme d'affaires semble bien diverti par la situation et la situation actuelle se passe plutôt bien, il propose un autre rendez-vous, qui sera tout aussi médiocre. Cependant, à chaque réunion, tout le monde semble apprendre davantage les uns des autres et les barrières s'ouvrent de plus en plus, de sorte qu'en fin de compte, ils ne peuvent plus distinguer entre vie privée et vie professionnelle. Dès le début, on se rend compte que l'histoire est tout à fait prévisible, du moins il n'est pas difficile d'imaginer comment cette romance va se terminer à la fin de ce premier volume. Au fil des pages, nos héros s'apprécient de façon évidente, et même si toute cette histoire n'est qu'un reportage, il n'est pas difficile de voir les premiers sentiments naître. Suivant les pensées et les craintes de notre héroïne, ses doutes ont eu un effet boomerang sur moi, j'ai vite ressenti le stress de voir le château de cartes s'écrouler et pourtant chaque scène était plus intense que la précédente. Nos héros ne font pas les choses à moitié et se donnent complètement les uns aux autres, ce qui est l'évolution de cette romance étonnante. Nous avons tous en tête l'image du playboy et ce sont ces clichés construits par la presse qui vont amener le magazine Edge à s'intéresser à cet homme. Cependant, dès le moment où Rachel a rencontré Malcolm, elle a réalisé que ce portrait de presse ne pouvait pas être plus différent de la réalité. J'ai été ravi de découvrir ce personnage qui a toutes les qualités d'un homme dont nous rêvons. Dès le début, il s'avérera être un farceur, amusant, professionnel et il ne comprend pas par lui-même ce qui se passe avec Rachel, mais il a besoin de la revoir. Du moins, c'est l'image qu'elle reflète et j'aime à penser que comme Rachel, l'amour en est venu à tout remettre en question. J'admets que ses pensées me manquaient, mais peut-être que je le voulais pour l'avenir. Bref, une histoire classique avec un côté prévisible, mais en même temps l'histoire a de belles surprises en réserve. J'ai tendance à préférer une histoire classique, bien conduite, plutôt qu'une histoire complexe avec un univers tremblant. Cette romance fonctionne totalement avec moi et j'ai dévoré cette histoire en quelques heures, tourner les pages est vraiment addictif et bien qu'on attende un moment précis, découvrir les débuts de la passion m'a vraiment fait chavirer. Rachel lutte de toutes ses forces, mais à chaque instant qui se passe avec Malcolm se révèle un autre homme, totalement fait pour elle, sans qu'elle puisse l'attendre, Katy Evans a encore une fois réussi à me faire vivre une belle romance où la passion prend tout sur son passage et, si la fin est prévisible, n'enlève pas la frustration. Vous connaissez probablement ce dilemme, qui vous donne envie de tout savoir sur l'histoire et en même temps de la faire durer le plus longtemps possible. Je voulais retarder le moment inévitable où tout allait changer pour nos héros, pour profiter de cette insouciance avec eux, mais il était impossible de reposer ce roman avant qu'il ait dévoré la dernière page.

Katy Evans

Hugo et Compagnie

Fondée en 2005 par Hugues de Saint Vincent autour de documents, de titres sportifs ou encore d'humour, Hugo et Compagnie mise sur la fanfiction de Twilight : Beautiful Bastards, avec 150 000 exemplaires imprimés. C'est avec la série After d'Anna Todd et la création du label New Romance que la compagnie réussit avec un large public.