The elements, tome 1 : The air he breathes
  • Éditeur: Hugo et Compagnie
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2755623829
  • Tags: roman, roman d'amour, roman érotique, tristesse, drame,

Télécharger le livre The elements, tome 1 : The air he breathes gratuitement en français gratuitement

Tristan et Isabel sont voisins, ils n'ont rien en commun sauf leur passé douloureuxElle a choisi de continuer à vivre si seulement pour sa petite fille EmmaSi elle a choisi de se libérer du mondeMais Isabel ne veut pas dire que c'est comme çaQu'ils sont en pièces et qu'ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. Ceci sans tenir compte de tous les pièges que les habitants de leur petit village mettront sur leur chemin. Ensemble, vous serez capables de dépasser les idées préconçues.

Brittainy C. Cherry

Brittainy C. Cherry

Nationalité : Etats-Unis Né à : Milwaukee, Wisconsin Biographie : Brittainy C. Cherry a toujours aimé les mots. Diplômée de l'Université de Carroll, elle a étudié le théâtre et la littérature. Brittainy C. Cherry est l'auteur de romances contemporaines. Son livre "The Elements, Volume 1 : The Air He Breathes" (2015) s'est vendu à plus de 17 000 exemplaires à Hugo Roman Publishing. Il a également été élu l'un des cinq meilleurs livres de 2015 aux États-Unis. Il vit à Milwaukee, Wisconsin avec sa famille. votre site web : Page Facebook : Ajouter des informations

Critiques

17-09-2019

Comment décrire ce livre en un mot... C'est tout simplement beau, touchant et touchant... J'ai adoré cette histoire. Nous ressentons beaucoup de choses. J'ai hâte de lire les autres qui suivent. C'est touchant, touchant et très naturel... Je suis vraiment surpris et je le trouve frais...

16-09-2019

Après s'être réfugiée avec sa mère pendant des mois pour échapper à la mort de son mari, Isabel est rentrée chez elle. Puis il rencontrera Tristan, son insupportable voisin. Celle-ci a l'air aussi cassée qu'elle et ensemble, ils vont essayer de reconstruire. Depuis que j'ai entendu parler de cette saga, j'ai toujours eu envie de m'y mettre. Et je suis d'accord avec la plupart des critiques, à savoir, que ce livre est grand. Je l'ai mangé en quelques jours parce que l'écriture et l'histoire sont très addictives. L'histoire de ces deux âmes brisées me touchait et j'ai eu du mal à sortir le livre parce qu'il était si facile de s'en tenir aux personnages (sauf Tanner, dont l'intrigue tourne autour de la série B). J'aurais gardé quelques pages de plus avec eux. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et c'est dommage parce que j'ai beaucoup aimé cette lecture.

15-09-2019

Wow, quelle gifle ! C'est simple, je l'ai lu en un jour, alors Brittainy C. Cherry m'a enchanté avec cette magnifique histoire, aussi captivante et émouvante que possible. Une plume magique qui m'a fait vivre de multiples émotions, toutes plus belles les unes que les autres. Alors oui, j'ai versé des larmes pendant... et après avoir fermé le livre, je me suis sentie très excitée. Tristan, Elizabeth et Emma, trois personnages qui ont touché mon cœur et que j'ai aimés dès le début. Des héros blessés par la dureté de la vie, par leurs drames et leur sort terrible, mais des personnages si attachants. Je ne voulais plus les quitter, j'avais peur d'arriver à la fin de mon livre parce que cela signifiait que je devais les quitter... Et ça me rendait trop triste. Donc MERCI Brittainy C. Cerise pour ce merveilleux roman plein d'intensité, de tristesse, de sourires, d'amour, d'espoir, de vie... Cette merveilleuse histoire livre un très beau message : croyez en un avenir malgré la perte de votre moitié ou d'un être cher. Vous devez continuer à vivre du mieux que vous le pouvez, malgré la souffrance qui vous tue de l'intérieur parce que tout n'est pas fini... Une belle chose peut venir d'une tragédie et tant qu'il y a de la vie... il y a de l'espoir... Pendant ma lecture, j'ai vibré, j'ai été ému et mon cœur a été ébranlé un nombre incalculable de fois. L'auteur réussit à transmettre de merveilleuses émotions à travers ce stylo merveilleux et poétique, et je dois avouer qu'après avoir lu ce roman, je ne perçois plus les stylos de la même façon. En effet, l'image qu'ils reflètent dans le roman est tout simplement belle et très touchante, je ne vais pas vous en dire plus, donc j'espère de tout mon cœur que vous voulez découvrir ce qu'il y a derrière ces plumes ;-) A mon avis, l'un des grands points positifs de ce roman qui m'a rapproché de ses personnages est la maturité des protagonistes. En effet, ils sont dans la trentaine, ce qui est un changement par rapport à la Nouvelle Romance que j'ai lue jusqu'à présent et ça fait du bien de trouver des personnages qui ont déjà vécu une relation très forte, une première vie, si je puis dire... Les personnages secondaires sont aussi très bien ficelés et ont une place importante dans l'histoire et dans le parcours de nos héros, qu'il s'agisse des parents de Tristan, de la mère de Liz, de M. Henson, de Tanner et d'une mention très spéciale pour Faye, la meilleure amie complètement folle de Liz que j'ai aimé depuis le début et qui est un véritable bol d'air frais pour Liz. Ce roman est un MEGA COUP DE COEUR qui m'a ému aux larmes, une très belle lecture qui a plu à beaucoup et dont les lecteurs sont pleins d'éloges. J'espère que mon opinion a réussi à vous convaincre de découvrir l'histoire émouvante de Tristan et Isabella.

14-09-2019

Je pense qu'il n'est plus nécessaire de présenter cette série. Sauf erreur, Elements a touché le cœur de chacun de ses lecteurs et séduit le mien en même temps. Elizabeth et Tristan, deux âmes blessées, en deuil, qui ont du mal à se reconstruire. Isabel a perdu son mari et a préféré s'enfuir avec sa fille parce qu'elle ne pouvait pas rester dans sa maison trop pleine de souvenirs. Tristan a perdu sa femme et son fils, qui vit maintenant comme un ermite, un prisonnier, personne ne s'approche de lui, personne ne lui parle, ce qui est très pratique pour lui, il n'aime pas se mélanger et préfère s'enfermer dans sa mélancolie. Quand les deux se rencontrent, il se passe quelque chose entre eux, mais leurs échanges seront tendus, parfois douloureux. Sans connaître le passé de l'autre, ils porteront des jugements hâtifs et commettront des erreurs au sujet de la personne à laquelle ils font face. Sans savoir vraiment comment communiquer ou partager, ils vont dans l'ombre de l'autre pour s'entraider, sans s'en rendre compte, ils se feront du bien. Des actions et des intentions qui soulagent une partie de leurs souffrances et ouvrent la porte à un dialogue plus facile et moins déstabilisant. Un lien fort se créera entre eux, qui peut être destructeur, mais il leur fera aussi ressentir du plaisir et le besoin de sentir l'autre proche d'eux. Une complicité, des regards, des souvenirs vous feront chavirer, ils vous feront autant de bien que de mal, quelque chose de beau mais aussi d'inattendu et de totalement dérangeant va naître de cette approche. Une lecture qui ne sort pas indemne, j'ai versé d'innombrables larmes. Dans chaque chapitre, j'ai partagé leurs émotions, les sentiments qui naissent en eux et qui les dérangent, les dérangent, les perturbent, portant le poids de la culpabilité qui vient de chacun d'eux devant ce qui leur arrive. Partageant entre désespoir et espoir, je suis allée de l'avant avec ce désir de vivre avec eux tout ce qu'ils vont ressentir, toutes ces émotions pleines d'incertitude et d'espoir, qui peuvent en troubler certains mais sont encore naturelles et incontrôlables. L'auteur, par ses paroles, vous dérange et vous fait ressentir des émotions fortes. Je pense que c'est la première fois qu'une lecture me touche autant, mais j'ai lu pas mal de livres qui parlent de la douleur et de tout ce qui l'entoure, mais je ne me suis jamais senti aussi impliqué dans ce qui se passait là-bas. Je pense que vous avez compris, ce livre est un coup de cœur, une gifle au visage, les personnages sont si attachants, si transcendants, ils m'ont troublé. En les voyant si malheureux et pourtant si forts, ces deux âmes torturées et brisées ne savent plus à quoi s'accrocher pour survivre. Les scènes sont émouvantes, dérangeantes dans leur réalisme, à la fois doux et triste. C'est une lecture pleine de douleur et d'inattendu, de révélation et de conscience, c'est une histoire où l'amour et la mort se fondent, où la vie acquiert un sens différent, de cette douleur viendra l'amour, la passion et le pardon. J'ai hâte de lire la suite pour découvrir de nouveaux personnages aussi attirants et excitants que Tristan et Elizabeth.

13-09-2019

Parlons un peu de cette couverture : c'est magnifique, juste pour elle, nous voulons lire le livre. C'est un point important sur lequel beaucoup de lecteurs s'arrêtent, après tout c'est ce qui attire d'abord l'attention et il est magnifique. Puis nous retournons le livre et découvrons le dos de couverture, la lecture m'a déjà donné la chair de poule parce que la façon dont les personnages sont présentés les a rendus immédiatement attachants. Puis j'ai pensé que ce roman me toucherait. Ce sont déjà deux arguments importants qui fixent la norme des attentes pour ce livre assez élevé. Cette lecture est à la hauteur de mes attentes ? C'est une lecture préférée, tant de moments m'ont touché pendant ma lecture que je me rends compte que c'est comme je voulais qu'elle soit. C'est un de ces livres qui nous émeut tellement qu'il est parfois difficile de trouver les mots qui peuvent exprimer ce que j'ai ressenti en lisant ce roman. Nous rencontrons deux personnages qui sont complètement détruits après la perte d'un être cher et le destin les fera se rencontrer. L'auteur a une façon de nous dire ce qu'ils peuvent ressentir si intensément que nous avons l'impression que nous les accompagnons, va au-delà de la romance, nous voulons plus que tout améliorer et leur état de tristesse, le désespoir est tel que nous avons peur qu'ils ne réussissent pas. C'est une double narration qui permet de définir très clairement les deux protagonistes, passant ainsi du point de vue de Tristan à celui d'Isabel. Nous les lisons dans le présent même s'ils ne se connaissent pas et ne se rencontrent pas, mais nous avons aussi des moments dédiés aux souvenirs de Tristan, qui remontent aux jours précédant ses adieux, ce moment redouté où nous devons dire au revoir pour toujours. Cela nous permet de faire le lien entre le Tristan d'avant et celui qui est devenu. Nous avons aussi des passages dédiés aux souvenirs d'Elisabeth, mais d'une manière différente, mais ils arrivent à un moment où nous ressentons le besoin de savoir comment elle a aussi vécu les choses. Elizabeth retourne dans sa ville natale après s'être isolée avec sa fille dans la maison de sa mère après la mort de son mari dans un accident de voiture. Elle ne se sentait pas capable de faire face seule à sa douleur et devant tous ceux qu'elle rencontrait. Cependant, elle est très entourée : ses beaux-parents sont très présents et elle aime prendre soin de sa fille, la meilleure amie de Steven, Tanner est aussi prête à tout pour l'aider. Tristan a emménagé dans la maison de son voisin pendant qu'il était parti, donc elle ne le connaît pas quand il revient. Il vient d'arriver, mais il a déjà une réputation faite par les habitants de la ville : il travaille dans ce magasin de magie tenu par un homme qui, selon certains, a des pratiques douteuses, ce qui est déjà un point extrêmement négatif selon son environnement. Son regard rude et sombre et la distance qu'il établit avec tout le monde ne lui donne pas une meilleure réputation. Lui aussi a subi la perte de ses proches : sa femme et son fils sont morts au cours d'un voyage d'affaires ; comme Isabel, il s'est éloigné de tous ceux qu'il connaissait, mais plus abruptement et définitivement, il ne voulait plus être près de personne, restant seul avec ses remords et sa tristesse. Sa rencontre s'avérera à la hauteur de la réputation de Tristan, ce sera plus que désagréable pour elle car elle a écrasé son chien. Malgré cela, Isabel sera amenée à le voir de temps en temps et entre eux s'établira une sorte de relation basée sur une parenthèse sur le comportement qu'elle a avec tous et s'ouvrira petit à petit sans jamais faire confiance à son passé. Vous avez ceci en commun que personne n'a avec vous, vous avez tous les deux perdu vos êtres chers et votre histoire commencera d'une manière très spéciale alors que vous vous joindrez pour combler le vide causé par la perte de Jamie à l'un et Steven à l'autre, se servant mutuellement. Cela aurait dû se faire sans sentiments, juste un moyen de combler ce manque par une approche physique et charnelle, mais ils savent se comprendre et la présence de l'autre devient si importante que leur relation prend un tournant qu'ils n'attendaient pas. Elizabeth est dans un instinct de survie parce qu'elle a encore Emma et doit s'accrocher à elle pour vivre heureuse, Tristan n'a plus son fils, elle ne doit pas survivre pour quelqu'un et la culpabilité qui le ronge, le pousse à s'abstenir d'être heureux. comment pouvez-vous récupérer de la perte de ceux qui sont si importants, qui sont ceux qui font votre vie ? L'ampleur de leurs pensées, de leurs sentiments rend la lecture de ce roman très émouvante, je me suis sentie tellement émue par ce qui leur est arrivé. La façon dont ils l'abordent est belle parce qu'elle leur permet d'accepter le passé et l'absence d'ouverture à l'autre. Et dans toute cette reconstruction de deux êtres détruits par des événements tragiques, il y a des moments magiques qui m'ont fait sourire tellement ils sont beaux. La magie a fonctionné en lisant ce livre, c'est une lecture qui se fait avec le cœur qui aura subi de multiples palpitations en découvrant deux personnages et leurs histoires si déchirantes. C'était un roman qui m'a donné le même genre de sentiments et de dépendance qu'avec "The Archer's Voice" ou un aspirateur Colleen Hoover. En d'autres termes, je veux vraiment relire cet auteur qui a su me toucher avec des personnages et des situations si émouvants qu'on se sent impliqué dans ce qui se passe.

12-09-2019

Avant de le trouver à la table dédiée à la littérature érotique qui continue de grandir (contre notre volonté) dans le magasin où je travaille, L'air m'avait défié dans les filets de l'autre côté de l'Atlantique qui ne disait que des bonnes choses sur lui. Puis j'ai décidé de dépasser mes préjugés à l'égard de ce type de littérature et de ses fervents lecteurs pour devenir l'un d'eux et commencer à lire The Air en anglais dans mon lecteur. Très, très, très, très agréablement surpris, je viens de faire un a-do-ré. Prenez deux personnes comme vous et moi et cassez-les. Sans pitié ! Ne leur pardonnez pas ! Tuer le mari, la femme et l'enfant, les visser à l'intérieur, les torturer et presque en profiter. Vos personnages seront plus forts que ceux habitués aux romances du genre et vous impressionneront dès les premières pages. Les personnages qui souffrent psychologiquement et que la vie n'épargne pas, j'avoue, est ma faiblesse (sans tomber dans le sadisme). J'aime ce côté torturé qui offre de nombreuses facettes aux personnages et rend leur histoire et leur lutte plus grandes et plus belles. Tristan et Elizabeth sont parmi eux. Tristan a perdu sa femme et son fils dans un accident de voiture. Le premier, comme on pouvait s'y attendre, est devenu le paria de la petite ville où les ragots se sont intensifiés ; plus il souffrait, plus il s'enfermait, plus il faisait froid ou pire encore, plus on disait du mal de lui. En même temps, nous réagirions sans doute tous de la même manière si nous perdions nos deux raisons de vivre et nous nous retrouvions seuls. Elizabeth, pour sa part, est allée vivre avec sa mère et sa fille pendant un certain temps après avoir quitté la maison où elle vivait avec son mari, et quand elle est retournée dans son quartier de Meadows Creek, elle a renversé un chien qui s'est avéré être le chien du célèbre Tristan. Le reste, vous savez : l'amour commence toujours par un combat. Mais si c'était aussi simple, ce serait trop facile ! Enfin, bien avant d'être un livre érotique, Air est une ode à la reconstruction. L'air n'a rien à voir avec les autres romans de l'éditeur Hugo, dont les titres de la collection New Romantic dont il fait partie ne manquent pas et se multiplient constamment. Sur les étagères pour lesquelles je n'avais pas été intéressé jusque-là, l'air brillait avec sa couverture différente, douce et froide à la fois (Mince, celui qui y pose est habillé et aucun gros plan n'est fait sur ses muscles !) le roman a toutes les bonnes raisons de susciter la curiosité de ceux qui le traversent, les trois seules scènes érotiques qui y figurent méritent-elles d'être classées dans la collection ? Non, l'air n'est pas un livre érotique ! On est loin des incroyables scènes de sexe, dont les 50 nuances sont le berceau de la vie et qui aujourd'hui dispersent trop de livres, au point qu'une paire d'yeux chastes refuse désormais de se lancer dans la lecture d'une romance au risque de trouver ce qu'ils ne cherchaient pas. Comme on l'a déjà dit, l'air est enfin une romance après un duel, une romance en reconstruction, la difficulté d'appréhender l'après et de gérer l'avant. La relation entre Tristan et Elizabeth dans ces trois cents pages est pleine de hauts et de bas comme nous le faisons dans la vie quotidienne. Votre naturel est la force de cette relation ! Le lecteur le doit à la proximité qu'il peut ressentir avec ces personnages d'une manière naturelle de leurs sentiments, réactions et dialogues. Bien que le style d'écriture ne soit pas extraordinaire, l'auteur parvient à nous éblouir avec des mots dont la substance nous marque et nous atteint. Mais la substance omniprésente du roman est l'air, comme son titre le suggère. Souffler de l'air dans un corps pour faire battre votre cœur à nouveau, respirer de l'air pour rester en vie, reprendre votre souffle après une course effrénée... Les images ne manquent pas et l'air est comme un leitmotiv qui maintient le lecteur au bord de son siège et les personnages en vie. En plus d'être une romance, The Air est en fin de compte un drame psychologique qui expose les humeurs de chaque personnage. Tristan, Elizabeth, la meilleure amie de Tristan, sa mère, l'employée de Tristan... occupent enfin une place importante dans l'intrigue au point qu'elles ressemblent parfois à une fable moderne à laquelle chacun va avec ses petits conseils et la morale de l'histoire. Tanner, le meilleur ami du mari d'Elizabeth, est sans aucun doute le personnage de soutien le plus intrigant. Bien que nous puissions deviner quelques petites choses à son sujet, l'auteur va plus loin et nous pousse complètement à la lecture silencieuse de son roman jusqu'alors. Il en va de même pour l'histoire principale et ce qui s'est passé avant ; avec quelques flashbacks bien faits, vous pouvez deviner quelques éléments cruciaux, mais n'imaginez pas que l'auteur ne sera pas encore capable de vous surprendre ; cela va bien au-delà de ce que vous pensez. Et nous en redemandions. J'accorde ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ L'air qui respire, La série d'éléments livre 1. Tristan et Elizabeth m'ont littéralement enchanté. Votre romance ne m'a pas dérangé une seule fois, bien que je sois habituellement assez intraitable avec ce genre de littérature. Rempli de messages forts comme le deuil et la reconstruction et de belles valeurs comme la famille, l'air surprend par sa richesse à laquelle on ne s'attendait pas forcément et qui parfois même emprunte habilement certains éléments aux thrillers, à l'érotisme et à la psychologie. L'air est le genre de roman qu'on ne veut pas finir parce qu'il est si bon malgré les difficultés que l'auteur met dans les personnages auxquels on s'attache très vite. Tristan, Elizabeth, je les adore.

Brittainy C. Cherry

Hugo et Compagnie

Fondée en 2005 par Hugues de Saint Vincent autour de documents, de titres sportifs ou encore d'humour, Hugo et Compagnie mise sur la fanfiction de Twilight : Beautiful Bastards, avec 150 000 exemplaires imprimés. C'est avec la série After d'Anna Todd et la création du label New Romance que la compagnie réussit avec un large public.